Bugatti présente un exemplaire de la Centodieci inspiré de l'EB110 Supersport

Samuel Morand le 19/09/2022

Partagez

réagir

Bugatti met actuellement la dernière main à la production de son exclusive Centodieci, la Supercar de Molsheim inspirée de la Bugatti EB110 produite au début des années 90, et le constructeur alsacien en a profité pour présenter le dernier exemplaire client de cette série limitée.

De tous les modèles EB110 homologués pour la route, produits par Bugatti sous la présidence de Romano Artioli, l'EB110 Supersport constituait la version la plus légère et la plus puissante de l'EB110 GT. Le véhicule disposait notamment de modifications visibles au premier coup d'œil, dont un aileron arrière fixe assurant davantage d'appuis à la sportive tricolore.
Quelque 30 ans plus tard, les designers de Bugatti ont réinterprété la silhouette emblématique de l'EB110 GT pour créer la Centodieci, hyper-sportive présentée en août 2019 dans le cadre de la Monterey Car Week, en Californie.

La Centodieci est animée par le bloc W16 8.0 litres de la marque. Celui-ci développe 1 600 ch et lui permet de boucler le 0 à 100 km/h en 2.4 secondes, le 0 à 200 km/h en 6.1 secondes et le 0 à 300 km/h en 13.1 secondes, avant d'atteindre 380 km/h en vitesse maximale (limitée électroniquement). Mais ce sont surtout les lignes de la Centodieci qui nous intéressent ici.

Des détails qui créent un pont entre le passé et le présent


Celles-ci s'inspirent de celles de l'EB110 créée au début des années 90 par Bugatti. Elle arbore par exemple une toute nouvelle ligne de toit par rapport à la Chiron, ainsi qu'un nouveau profil dont l'avant est beaucoup plus bas et l'arrière beaucoup plus haut. Le pare-brise et les vitres latérales forment comme une « visière », tandis que la nouvelle identité visuelle de l'avant du véhicule est inspirée de la calandre en fer à cheval de l'EB110.

Bugatti n'a prévu d'assembler que dix exemplaires de la Centodieci. Et si le premier exemplaire client s'inspirait de l'EB110 GT (il arborait notamment une livrée « Bleu Bugatti »), le dernier s'inspire donc de l'EB110 Supersport. De nombreuses similitudes rapprochent ainsi les deux modèles. La Supersport dispose par exemple de cinq orifices de refroidissement au niveau de ses montants B, et sur cette Centodieci l'air entre désormais à l'extrémité de la nouvelle ligne en « C », passe au-dessus du moteur W16 (protégé par une vitre en verre inspirée de celle de l'EB110). Une nouvelle signature lumineuse imitant les aérations de l'EB110 Supersport a également été imaginée, et à l'arrière, un diffuseur plus large abrite les quatre sorties d'échappement disposées verticalement par deux. Pour finir, cet exemplaire de la Centodieci revêt une livrée argentée similaire à celle dans laquelle l'EB110 Supersport était présentée lors de sa sortie.

La production des dix exemplaires de la très exclusive Bugatti Centodieci, tous déjà vendus au prix de huit millions d'euros l'unité, touchera bientôt à son terme à Molsheim.

Crédit photos : Bugatti

Partagez

réagir

Dernières actualités BUGATTI

Entrée en production imminente pour la Bugatti Centodieci
Entrée en production imminente pour la Bugatti Centodieci
La Bugatti Centodieci à l'épreuve du froid
La Bugatti Centodieci à l'épreuve du froid
La Bugatti Centodieci poursuit son développement aux USA
La Bugatti Centodieci poursuit son développement aux USA
Toutes les actualités BUGATTI

Tags liés

Commentaires