BAC Mono, égoïsme british

Loïc Bailliard le 14/03/2011

L'Angleterre est la patrie de tous les vices automobiles. Des Radical aux Atom, la perfide Albion continue sans relâche à nous faire fantasmer sur de véritables roquettes à roulettes pour lesquelles l'obtention d'une carte grise française s'apparente à effectuer un parcours du combattant à cloche pied et les yeux bandés...

Partagez

réagir
Ne doutons pas une seconde que la BAC Mono fera, si elle entre en construction, parti de ce groupe.

Car la lecture de la fiche technique de cette monoplace pour route laisse pantois : 545 kilos grâce à une cellule centrale en carbone, 4 cylindres 2,3 litres Cosworth de 280 chevaux, 2,8 secondes pour le 0 à 100 km/h, 275 km/h et boite séquentielle de F3... C'est bien un jouet plus proche de la monoplace que du Renault Espace auquel on a affaire ici.

En plus des performances stratosphériques de la BAC Mono, l'acquisition d'un exemplaire devrait être un gage d'exclusivité. La firme ne prévoit en effet de n'en construire que 35, dont 10 sont déjà réservés. Pour seulement 67.000£ (environ 77.300 €), c'est ce qu'on appelle une affaire. Dommage qu'il faille prévoir un plateau pour la transporter...

Partagez

réagir

Tags liés

Commentaires