Land Rover au départ de l'America's Cup

Samuel Morand le 02/05/2017

Land Rover sera au départ de la 35ème édition de la Coupe de l'America pour défendre les couleurs de la Grande-Bretagne, avec le voilier de compétition « R1 » pour lequel le constructeur a notamment collaboré à la conception de son volant.

Partagez

réagir
Le Land Rover BAR R1, c'est son nom, est un voilier de 2.4 tonnes bourré de haute technologie (équipé d'hydrofoils, il vole plus qu'il ne vogue), capable de filer à près de 50 nœuds et qui, Land Rover l'espère, permettra à l'Angleterre de renouer avec le succès sur cette célèbre compétition qui lui échappe depuis 1851.

Sir Ben Ainslie, skipper et Team Principal du Land Rover BAR R1, sera aux commandes de ce voilier un peu particulier, équipé d'un volant en fibre de carbone dont le développement a nécessité 18 mois de travail aux ingénieurs de Land Rover.

A la manière d'un volant d'automobile, celui du Land Rover BAR R1 permettra à Ainslie de diriger son embarcation (de gauche à droite) tandis que les palettes situées derrière ce volant, lui serviront à ajuster la hauteur de navigation du R1 sur l'eau.

« Ce volant n'est pas seulement une pièce d'ingénierie remarquable », a commenté Sir Ben Ainslie. « Les commandes sont douces et intuitives, avec ce qu'il faut de sensibilité et de retour d'information. Cela fait une véritable différence dans la manière de piloter le R1 ».

Ainslie tentera de convertir ces bonnes sensations en victoire dès le 26 mai prochain, lors d'une première manche qui l'opposera au bateau suédois Artemis Racing.

Partagez

réagir

Dernières actualités LAND ROVER

Une version hybride rechargeable pour les Land Rover Evoque et Discovery Sport
Une version hybride rechargeable pour les Land Rover Evoque et Discovery Sport
Jaguar Land Rover achète Bowler
Jaguar Land Rover achète Bowler
Réunion émouvante pour Land Rover
Réunion émouvante pour Land Rover
Toutes les actualités LAND ROVER

Tags liés

Commentaires

avatar de steeves
steeves a dit le 03-05-2017 à 10:00
il n'y a que les français qui sont assez cons pour se faire un procès a eux mêmes