< retour

Essai VOLKSWAGEN Touareg V6 TDI

Jean-François Destin le 06/04/2010

La 2ème génération du Volkswagen Touareg sera lancée en juin. Plus léger de 200 kg, ce 4X4 de luxe consomme moins, adopte l'hybridation et devient plus assisté sans perdre son âme de baroudeur.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Plus de 500.000 exemplaires vendus à travers le monde depuis 2002 : le Volkswagen Touareg développé en collaboration avec Porsche restera l'une des grandes réussites de la marque. Mais à l'heure de la crise économique et de la mise à l'index des 4X4, ce lourd SUV de plus de 2,3 tonnes devait faire l'objet d'une sévère cure d'amaigrissement. Volkswagen n'a pas vraiment joué sur le gabarit (+ 41 mm en longueur, + 12 en largeur et -17 en hauteur) mais sur l'ensemble moteur/boite/transmission pour gagner 208 kilos. Un exploit d'autant que tous les moteurs revisités consomment en moyenne 25% de moins. C'est le cas du V6 TDI 240 chevaux de notre Volkswagen Touareg d'essai qui affiche 7,5l en cycle mixte et pas plus de 11 litres en réel. Un résultat obtenu grâce à l'introduction en série sur toute la gamme d'une nouvelle boite automatique exceptionnelle à 8 rapports.

L'offre diesel se complète du V8 TDI de 340 chevaux (il remplace le V10) tandis qu'en essence, on pourra choisir entre le V6 FSI 3.6 de 280 chevaux et une lourde version Hybride thermique/électrique offrant 380 chevaux mais assez décevante en consommation. Arborant une carrosserie séduisante plus proche du break de luxe que du 4X4, le Volkswagen Touareg, toujours aussi agréable sur la route et efficace en off-road, cède aux sirènes du tout sécuritaire au travers d'innombrables assistances. Les prix ne son pas connus. En Carat Edition et avec la suspension pneumatique, notre V6 TDI devrait friser les 66.600 €. L'Hybride atteindrait 84.000 €.

VOLKSWAGEN Touareg V6 TDI VOLKSWAGEN Touareg V6 TDI

Design extérieur et intérieur

Volkswagen 2, Porsche 0 : le match entre les cousins Touareg et Cayenne partageant les mêmes structures a de nouveau tourné à l'avantage du généraliste au niveau de la présentation. Déjà plus plaisant dans sa première livrée, le Touareg se démarque à nouveau de son frère ennemi même si le Porsche Cayenne a adouci son profil. Moins massif, plus élégant et profilé (son CX descend de 0,38 à 0,35) le Volkswagen Touareg reprend l'ADN esthétique récent de la marque et notamment la calandre horizontale aplatie reliant les optiques redessinés. Les flancs ont été travaillés pour réagir aux jeux de lumière. L'arrière joue également sur la largeur avec des feux se partageant entre les amorces d'ailes et le hayon. Des feux très sophistiqués assurant une signature visuelle reconnaissable.

Plus vaste (notamment à l'arrière) grâce à l'allongement de l'empattement, l'habitacle se veut plus fonctionnel, intuitif et luxueux. Il n'a rien à envier aux berlines de prestige. Tout en restant classique, la planche de bord marie des composants à forte valeur ajoutée (comme le plastique façon cuir) et intègre de belle manière un écran multifonction 7 pouces Premium. Ce dernier sert entre autres la navigation, un rappel de la route à suivre trouvant sa place entre les cadrans (vitesse et compte-tours) cerclés de chrome. Selon les modèles, le démarrage se fait à partir de la clé (tournant dans les deux sens) ou d'un bouton à main droite sur la console pour être en phase avec le système "keyless Access". Très large sans être trop massive, la console centrale est agrémentée de vraie ronce de noyer et supporte nombre de commandes notamment les réglages de châssis et de transmission assujettis au tout terrain. A noter encore l'accroissement du volume de chargement et la nouvelle fonctionnalité de la banquette (60/40) réglable d'avant en arrière sur 160 mm et escamotable en appuyant sur un simple bouton. Sachant que l'inclinaison des dossiers s'ajuste sur trois positions.

Moteur et châssis

Plus rigide (5%) que celle de l'ancien modèle, la caisse du Volkswagen Touareg repose sur une plate-forme aux voies élargies. Dotés de double triangulation à l'avant et à l'arrière et en option de la suspension pneumatique assortie d'un compensateur de roulis adaptatif, cet imposant 4X4 améliore encore ses prestations routières sans remettre en cause son efficacité en tout terrain. Toutefois Volkswagen, conscient que les ¾ de ses clients fortunés ne s'aventurent jamais en terrain hostile propose une transmission à la carte. En base est montée la transmission 4Motion allégée mais contenant toujours le différentiel Torsen autobloquant. De quoi crapahuter en tous chemins et affronter des pentes de 31°. Comme sur le Tiguan "Track and Field", ce 4Motion simple se double du programme de conduite TT permettant d'adapter l'ABS, le contrôle de trajectoire et l'antipatinage à l'usage hors piste.

Pour une utilisation plus extrême et des franchissements de 45°, le nouveau Touareg comme l'ancien propose la transmission 4XMotion. Contenue dans le pack optionnel "Terrain Tech", elle comprend un différentiel central verrouillable électriquement et un boitier réducteur tandis que la garde au sol se trouve remontée. Elle peut même atteindre 300 mm avec la suspension pneumatique et autorise les passages de gué profond de 580 mm ! Côté moteur, le 3.0 TDI de 240 chevaux devrait être plébiscité en France. Néanmoins, VW propose aussi le V8 TDI de 340 chevaux (en remplacement du V10) et en essence un V6 FSI 3.6l de 280 chevaux et la version Hybride associant un 3l TFSI de 333 chevaux et un moteur électrique pour une puissance globale de 380 chevaux. Rapportés à ceux du V6 3.6l de 280 ch, les chiffres de consommation de l'Hybride pourtant plus puissant de 100 chevaux sont pertinents (8,2l contre 12,4 en cycle mixte) de même que les rejets (196 grammes de CO2 contre 296). Mais la palme de la sobriété revient au V6 TDI (7,4l et 195 grammes de CO2).

VOLKSWAGEN Touareg V6 TDI VOLKSWAGEN Touareg V6 TDI

Sur la route

Plus élégant, bien modernisé, très enrichi en équipements, le Volkswagen Touareg est plaisant à découvrir et à vivre. Le très court essai réalisé en Italie à proximité de Florence ne permet pas de se faire une idée précise de ses valeurs routières en hausse. Même aperçu éclair de ses capacités de franchissement qu'un petit tracé sans difficultés aménagé en bordure d'un golf ne pouvait mettre en évidence. Difficile aussi de mesurer l'intérêt de l'onéreuse version Hybride qui nous a été confiée sur une trentaine de kilomètres dans les rues et les faubourgs de Florence. Jusqu'à 50 km/h, l'énergie électrique est censée fonctionner seule mais l'allègement étant annulé par le pack de batteries, l'inertie liée aux 2,315 tonnes du Touareg Hybrid nécessite sans cesse des relances qui réveillent le V6 Thermique. Avec au final une consommation moyenne de 13 litres alors que la vitesse moyenne n'a pas atteint les 40 km/h, trafic oblige.

Les 11 litres réels de gazole constatés sur l'ordinateur de bord de notre Volkswagen Touareg V6 TDI de 245 chevaux à l'issue de notre périple routier mesurent bien mieux les progrès moteur et la valeur de la nouvelle boite automatique à 8 rapports, une première sur un SUV. Conçue sur la base de la boite 6 à laquelle ont été rajoutés un 7 ème et un 8ème rapport, elle offre un rendement étonnant sur une très large plage de puissance. En mode "tout automatique", elle se montre d'une réactivité permanente quels que soient la vitesse et le relief de la route mais se heurte quand même au poids élevé à la relance. Ajoutons qu'elle est calibrée pour encaisser jusqu'à 850 Nm de couple ! Souverain sur les grands axes par son assise et son équilibre, le Volkswagen Touareg se montre moins à son aise sur des routes sinueuses où son gabarit réclame un peu de doigté. Douce mais suffisamment directe, la direction permet d'affiner les trajectoires, la suspension pneumatique et sa correction d'assiette assurant stabilité et absence de déport de caisse lors des transferts de charge. Nous avons seulement déploré quelques trépidations sur mauvais revêtements dus essentiellement aux roues de 20 pouces. A son actif, citons encore son silence de fonctionnement, des freins désormais en phase avec la masse en mouvement et une motricité au top tant sur la route qu'en off-road.

À retenir

Dans un contexte difficile pour les SUV de luxe, Volkswagen a su faire évoluer le Touareg dans la bonne direction. Véritable alternative à la berline de prestige, il propose sous une carrosserie moins typée 4X4 des prestations routières de haut niveau. Le confort et l'amortissement assurés par la suspension pneumatique sont également au diapason. Avec ses transmissions à la carte, ses innombrables équipements high-tech et une sécurité active et passive au top, le Touareg d'une qualité de fabrication exemplaire revendique aussi ses vertus écologiques. C'est vrai grâce aux 200 kilos gagnés, aux motorisations rendus plus sobres mais un peu moins en regard de la version hybride pour laquelle il faut débourser 84.000 €. Regrettons aussi cette débauche d'assistances en tous genres qui finit par déresponsabiliser le conducteur et le rendre passif.
points fortsDesign, luxe et qualité de l'habitacle, prestations routières tous temps, freinage en net progrès, efficacité en TT, consommations en baisse notable, espace habitable, fonctionnalité.
points faiblesSuspension trépidante avec des roues de 20 pouces, gabarit en ville, options chères et trop nombreuses, assistances exagérées, version Hybride chère et peu convaincante.
14.1

20
Les chiffres
Prix 2010 : 66 600 €
Puissance : 240 ch
0 à 100km/h : 7.8s
Conso mixte : 7.4l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 15/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 15/20
Budget : 11/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

VOLKSWAGEN Touareg
VOLKSWAGEN Touareg

Après 4 ans de carrière, le Volkswagen Touareg s'offre un petit lifting. De...

VOLKSWAGEN Touareg V6 FSI Tiptronic
VOLKSWAGEN Touareg V6 FSI Tiptronic

En 4 ans, le Volkswagen Touareg a passé la barre des 300 000 exemplaires...

VOLKSWAGEN Touareg TDI V10
VOLKSWAGEN Touareg TDI V10

Grâce au Volkswagen Touareg, la marque peut aujourd'hui compléter sa gamme...

Tous les essais VOLKSWAGEN
AUDI RS4 Avant (B9)
AUDI RS4 Avant (B9)

Le plus vendu des modèles RS fait son grand retour : la RS4, quatrième du...

MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+
MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+

À ma gauche, l'une des berlines les plus performantes jamais conçues par AMG....

VOLKSWAGEN Polo GTI 2018
VOLKSWAGEN Polo GTI 2018

Cette sixième génération de Volkswagen Polo GTI reçoit le plus gros moteur de...

Tous les essais

Commentaires