< retour

Essai MINI Clubman Cooper S

Vincent Desmonts le 26/10/2015

Le break Mini a subi une sacrée crise de croissance ! Allongé de 29 centimètres, le Clubman lorgne désormais sur le segment des compactes, en soignant habitabilité et polyvalence. Mais a-t-il conservé son caractère espiègle ?

Voir la vidéo en HD

Gavée aux hormones !

BMW a de grandes ambitions pour Mini, qui doit sortir de son statut de marque « niche » pour devenir un label global, présent sur tous les continents et sur un nombre croissant de segments. Parmi ces derniers, celui des compactes premium est primordial… et promis à un bel avenir. C'est en tous cas l'avis de BMW, qui le voit représenter 27 % du marché mondial en 2020 ! Pour profiter au maximum de ce boom, le groupe ne compte pas seulement sur sa Série 1 : Mini doit également apporter sa contribution. Et plutôt que de créer un tout nouveau modèle, la marque britannique a décidé de doper son Clubman aux hormones de croissance ! Le petit break citadin d'antan (à la diffusion modeste : 212 000 unités dans le monde en huit ans) cède ainsi sa place à un modèle allongé de 29 cm et élargi de 11,6 cm. Tout ça au profit de l'habitabilité, bien sûr : les places arrière deviennent enfin confortables, y compris pour des adultes. En outre, l'accès à bord est plus simple, puisque l'on dispose désormais de deux portes de chaque côté (contre une à gauche et deux à droite sur l'ancien Clubman).

Voir plus de photos

Gabarit maxi, look Mini

Que les fans de Mini se rassurent : même agrandi, le Clubman conserve une allure aisément identifiable. La grande calandre soulignée de chromes et les phares globuleux sont toujours là, comme le toit « suspendu » ou les poignées de portes brillantes. À l'arrière, le Clubman conserve même ses portes battantes, qui s'ouvrent sur un coffre revendiquant désormais 360 dm³, une valeur honorable pour la catégorie. Cette soute n'est cependant pas des plus faciles à charger, du fait de l'étroitesse de son ouverture. Mais les esthètes apprécieront les feux arrière, au look particulièrement travaillé. Ils devraient également bien aimer la planche de bord, qui respecte à la lettre les codes Mini, avec un petit volant à jante épaisse, un écran GPS installé dans un grand cercle en position centrale et des petits boutons chromés. Les technophiles ne sont pas oubliés, puisque démarrage sans clé, affichage tête haute ou encore lecture des panneaux de signalisation sont disponibles en série ou en option suivant les versions. En revanche, la finition reste juste moyenne, avec des plastiques uniformément durs et quelques assemblages manquant de soin.

Châssis enjoué, moteur aphone

Le Clubman cru 2015 adopte les toutes dernières motorisations 3 et 4 cylindres issues de la nouvelle famille de blocs modulaires de BMW. En haut de gamme, la version Cooper S reçoit un 2.0 turbo délivrant 192 ch et 280 Nm de couple dès 1 250 tr/min. Le couple peut même être temporairement porté à 300 Nm grâce à un overboost actif quelques secondes. Associé à la nouvelle boîte automatique à 8 rapports optionnelle (1 970 €), il propulse le Clubman Cooper S de 0 à 100 km/h en 7,1 s et jusqu'à une vitesse maxi de 228 km/h. De quoi en faire un engin plutôt vif, capable de sérieusement raccourcir les distances entre deux virages. Et quand ça tourne, le Clubman ne se désunit pas : la direction très directe donne un côté plutôt incisif au train avant, tandis que les voies élargies et les pneus en 225 de large permettent de coller au bitume. Cette Mini n'a certes pas la finesse ou le toucher de route de sportives accomplies, mais elle sait distraire son conducteur. Et le train arrière acceptant de resserrer la trajectoire au lever de pied permettra de pardonner un freinage un peu léger et un train avant facilement bousculé lorsque la puissance déboule en sortie de virage. Accessoirement, certains pourront trouver les suspensions trop fermes à leur goût. Plus difficilement excusable est le caractère bien terne du 2.0 turbo. Il pousse fort, certes, mais de façon linéaire... et brève : inutile d'insister, après 5 000 tr/min, il n'y a plus grand monde. Quant à sa sonorité, elle est quelconque. Enfin, la boîte auto Aisin n'a pas le tranchant des transmissions ZF proposées sur les BMW à moteurs longitudinaux : elle est un peu trop lente au décollage. On se consolera avec la sobriété assez étonnante de ce bloc nouvelle génération : en conduite normale, les 8 litres aux cent sont à portée.

À retenir

Le nouveau Clubman n'est pas une compacte premium de plus : c'est une approche différente et plus ludique du segment, pour ceux qui voudraient conserver le plaisir Mini tout en bénéficiant d'une auto plus polyvalente et ayant quelques vertus familiales. Pour autant, son prix assez élevé, sa mécanique un peu terne et ses suspensions sautillantes pourront rebuter les plus exigeants.
points fortsPerformances, look attrayant, 4 vraies places et un coffre correct, moteur sobre, châssis amusant.
points faiblesTarif élevé et options chères, caractère mécanique effacé, confort ferme, détails de finition.
15.1

20
Les chiffres
Prix 2015 : 34 950 €
Puissance : 192 ch
0 à 100km/h : 7.1s
Conso mixte : 5.8l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 13/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 12/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

MINI JCW Clubman
MINI JCW Clubman

La Mini Clubman John Cooper Works possède un look irrésistible, une...

MINI Cooper Clubman
MINI Cooper Clubman

A peine a-t-on achevé dans l'usine d'Oxford la mise en place de la Mini «...

MINI Countryman Cooper SE Exquisite
MINI Countryman Cooper SE Exquisite

Mini se lance enfin dans l'hybride rechargeable avec ce Countryman Cooper SE....

Tous les essais MINI
BMW X3 xDrive30d
BMW X3 xDrive30d

Avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus depuis 2003, le X3 est devenu...

KIA Stinger GT 370 ch
KIA Stinger GT 370 ch

Après presque six années de gestation, la Stinger, version de série du...

AUDI RS3 Berline
AUDI RS3 Berline

La course à la puissance bat son plein chez les super-GTI : les 300 ch sont...

Tous les essais

Commentaires