Salon de Genève 2014

Salon de Genève 2014


du 06 au 16 mars 2014 Flux RSS Salon de Genève 2014

PAGANI Zonda Revolucion

Loïc Bailliard le 07/03/2014

Cette fois c'est la dernière : Pagani présente à Genève l'ultime exemplaire de l'ultime évolution de la Zonda. Viva la « Revolucion » !

Voir plus de photos

Il y a deux façons d'aborder la Pagani Zonda Revolucion exposée au Salon de Genève. Tout d'abord, on peut faire le grincheux et regretter que la Zonda ne sache pas tirer sa révérence. Souligner qu'un tarif hors taxes de 2,2 millions d'Euros est ahurissant. Râler devant la lourdeur esthétique d'un engin presque aussi chargé aérodynamiquement qu'une Audi A5 DTM.

Mais on peut aussi apprécier de se trouver face à l'évolution la plus impressionnante de l'une des supercars les plus folles de ces 15 dernières années. Car la Zonda restera emblématique des années 2000, et cette version « R Evolution » semble pousser à son maximum son concept.

Sous le capot en fibre de carbone se trouve en effet une version poussée à 800 ch et 730 Nm de couple du V12 AMG de 6 litres. Cette pièce d'orfèvrerie fabriquée à la demande par AMG pour Pagani uniquement (ce qui explique en partie le prix de l'engin) est couplé avec une boîte séquentielle en magnésium. Un élément qui, associé à la monocoque carbone-titane, permet de maintenir le poids de la Zonda Revolucion à seulement 1 070 kilos. Si elle est donc légèrement en retrait par rapport à une Koenigsegg One:1, elle reste particulièrement performante avec un 0 à 100 km/h pulvérisé en 2,7 secondes.

Comme la Zonda R avant elle, la Revolucion est pensée pour la piste. De l'habitacle dépouillé aux vérins pneumatiques intégrés, elle s'envisage comme le jouet ultime pour une sortie circuit. Et pour visiter le moins possible les bacs à sable, elle ne lésine pas sur l'aérodynamique : on note ainsi pas moins de 3 ailettes de chaque côté d'un museau déjà débordant d'appendices en tous genres. A l'arrière, le diffuseur terminant le fond plat est surplombé par un imposant aileron. Celui-ci s'équipe par ailleurs d'un système de réduction de la traînée disponible au dessus de 100 km/h en pressant un bouton sur le volant.

Si une telle machine de guerre vous tente, sachez qu'il est déjà trop tard : l'exemplaire exposé à Genève était le cinquième sur les 5 produits, et il partira rejoindre le garage de son propriétaire japonais juste après la fermeture du salon.

Avis des propriétaires

Commentaires