Salon de Genève 2014

Salon de Genève 2014


du 06 au 16 mars 2014 Flux RSS Salon de Genève 2014

OPEL Astra OPC Extreme

Loïc Bailliard le 28/02/2014

Inspirée de l'Opel Astra Cup, l'OPC Extreme pousse l'idée d'une voiture de course pour la route aussi loin que possible. Et la marque ne réfute pas l'idée d'une commercialisation !

Voir plus de photos

Opel semble se lâcher de plus en plus sur ses modèles sportifs. Le constructeur nous a déjà gratifié d'une Astra OPC sérieusement affutée, au point de donner quelques véritables frayeurs à la Megane RS. Et comme en prévision des versions R et Cup de la française, Opel a décidé d'enfoncer le clou à Genève avec cette Astra OPC Extreme. Certes, il ne s'agit pour l'instant que d'un show car, mais la marque n'exclut pas l'idée d'en commercialiser une petite série si la clientèle répond présent. Il faudra cependant trouver des acheteurs disposant d'un porte monnaie profond, car, au vu de ses équipements, l'engin risque de ne pas être donné !

En particulier, l'Opel Astra OPC Extreme ne lésine pas sur la fibre de carbone. On retrouve ce matériaux sur les jantes, le toit, le couvre moteur, le diffuseur et la lame avant spécifiques, l'immense aileron arrière, le capot avant, le couvre moteur et même les baguettes de la calandre. L'ensemble permet un gain de poids important, d'une centaine de kilos environ. Sachant que le 4 cylindres en ligne turbo voit de son côté sa puissance franchir la barre des 300 ch, l'amélioration en termes de performances devraient être significative.

Mais cette Astra OPC Extreme s'inspire de la version Cup du coupé et ne peut pas se contenter de jouer les catapultes en ligne droite. Outre ses « modestes » appendices aérodynamiques, elle adopte donc des pneumatique Hankook de 19 pouces, des disques de 370 mm pincés par des étriers à 6 pistons et un châssis revu comprenant notamment des combinés ressorts-amortisseurs entièrement réglables.

L'habitacle n'échappe pas à la transformation et troque sa banquette arrière pour un arceau cage et ses fauteuils réglables pour de véritables baquets équipés de harnais 5 points. Seule l'instrumentation et la planche de bord restent identiques à ceux de l'Astra GTC classique, à l'exception d'inserts en carbone.

Globalement, donc, l'Opel Astra OPC Extreme porte bien son nom. Elle évoque la démarche d'une Megane R26.R, mais poussée à son paroxysme. La Renault reste dans les mémoires comme l'une des meilleures super GTI de tous les temps. Si Opel concrétise bel et bien sa démarche, l'Extreme pourrait donc rejoindre le panthéon des sportives !

Avis des propriétaires

Commentaires