Salon de Genève 2011

Salon de Genève 2011


du 3 au 13 mars 2011 Flux RSS Salon de Genève 2011

ROLLS-ROYCE 102 EX Concept

David Lamboley le 09/03/2011

Pas véritablement touchée par la grâce mais plutôt par la foudre, la Rolls Royce 102 EX explore, elle aussi, les solutions électriques.

Voir plus de photos

Décidément, plus aucun constructeur ne s'abstient de présenter une voiture électrique de peur, peut-être, d'être foudroyé par l'opinion publique voyant en ce sujet une noble cause.

Même Rolls-Royce, pourtant nettement au-dessus de la mêlée, croit devoir prendre cette initiative à travers son concept 102 EX, une Phantom esthétiquement égale à toute autre version « thermique ».

Seule l'emblématique Spirit of Ecstasy, désormais en polycarbonate translucide et illuminée par des leds bleues, se transforme en « Spirit of Electricity ».

La noble maison britannique annonce que cette Phantom un peu spéciale servira de banc d'essai. Des propriétaires, personnalités, journalistes ou autres people pourront ainsi la tester et faire part de leurs impressions à Rolls-Royce, afin d'orienter une future décision quand à la pertinence d'une motorisation électrique.

Les ingénieurs se sont evertués à extraire le V12 6,75 litre de 460 ch, sa boîte de vitesses et le réservoir, afin de les remplacer par un énorme pack de batteries positionné à l'avant et deux moteurs électriques développant de concert 394 ch, positionnés au-dessus du train arrière.

Rolls-Royce annonce une recharge complète en 20 heures, voire en 8 heures en courant triphasé. Notons que, selon le constructeur, le pack de batterie pèse 640 kg à lui seul, soit le poids d'une Caterham !

Enfin, parler de l'attrait économique d'un tel engin, affiché 415 000 euros en version « thermique », semblera aussi vulgaire que d'avoir des gaz lors d'un dîner de gala…

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de steeves
steeves a dit le 15-03-2011 à 07:34
comme vous le dites le prix ne derange personne au contraire :plus c'est cher plus c'est rare c'est ce que recherche cette clientele