< retour

FERRARI Hy-Kers hybride

Vincent Desmonts le 03/03/2010

Ferrari se repeint en vert ! Avec la « voiture laboratoire » HY-KERS, la firme veut démontrer qu'elle ne va pas passer à côté de la mode écologique.

Voir la vidéo en HD

Il y a les voitures vertueuses et les voitures plaisir, les Toyota Prius d'un côté, les Ferrari 599 GTB de l'autre. Difficile d'imaginer un rapprochement entre ces deux univers, radicalement antagonistes. Ferrari s'y essaye pourtant à Genève avec la HY-KERS, une 599 GTB repeinte en vert... au propre comme au figuré !

Saluons le courage de la marque, qui a choisi de débuter son opération de mise au vert avec le modèle routier le plus « généreux » en gaz à effet de serre : comptez pas moins de 415 g/km de CO2 pour une 599 GTB normale. En se convertissant à l'hybride, elle devient HY-KERS et voit ses émissions de CO2 réduites de 35 %, soit environ 270 g/km. Les gains sont surtout notables en ville, où le V12 n'est pas vraiment à l'aise dans ses bielles.

Mais pas question pour autant de transformer la 599 en une auto ennuyeuse à conduire ! Afin de ne pas bouleverser l'architecture de l'auto – et donc la répartition de ses masses – les ingénieurs italiens ont glissé les batteries sous le plancher. À les entendre, le comportement en serait même amélioré, le centre de gravité étant plus bas que sur une 599 normale ! Le moteur électrique, qui développe « plus de 100 ch », est installé à l'arrière de la boîte robotisée.

Plus de 720 chevaux, moins de 300 g/km de CO2 : voilà un programme que l'on avait pas l'habitude de voir, surtout chez Ferrari. Mais même l'icône de la sportivité automobile se doit de faire quelques sacrifices sur l'autel du politiquement correct...

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires