Salon de Genève 2009

Salon de Genève 2009


du 5 mars au 15 mars 2009 Flux RSS Salon de Genève 2009

RINSPEED iChange

Vincent Desmonts le 05/03/2009

Oubliée l'amusante sQuba façon James Bond de l'an dernier : la nouvelle Rinspeed iChange est une voiture sérieuse pour une période de crise.

Voir plus de photos

C'est fou comme l'atmosphère d'un salon peut changer d'une année sur l'autre. En 2008, le carrossier-préparateur helvète Rinspeed nous dévoilait la sQuba, une insouciante voiture amphibie ouvertement inspirée des aventures de James Bond. En 2009, Rinspeed dévoile l'iChange, la voiture pour un monde qui aurait brutalement changé. Frank Rinderknecht, le boss de Rinspeed, est catégorique : « les seules firmes automobiles qui survivront sont celles qui disposent de réponses innovantes pour les demandes d'une nouvelle ère de mobilité. » Rien que ça !

La réponse de Rinspeed à cette révolution est donc la iChange. Une auto qui, comme son nom l'indique, est capable de changer de forme. Pas à la manière des robots des dessins animés japonais, capables de se transformer à volonté : plus modestement, la Rinspeed iChange peut relever l'arrière de la bulle qui lui sert à la fois de toit et de pare-brise. L'intérêt de cette subtile transformation ? Affiner l'aérodynamique lorsque l'iChange n'embarque que son conducteur, ou au contraire optimiser l'espace habitable lorsque des passagers prennent place dans l'un des deux sièges situés à l'arrière.

La Rinspeed iChange affiche ainsi en permanence la plus faible résistance à l'air possible. Reste que l'on voit mal comment ce concept de la « carrosserie à géométrie variable » pourrait s'adapter à un gros SUV à 7 places, pourtant bien plus pénalisé aérodynamiquement...
Tout ceci s'inscrit dans une démarche globale visant à concevoir une voiture ultra-efficiente. La Rinspeed iChange ne pèse ainsi que 1 050 kilos, grâce à une carrosserie en époxy et châssis mêlant l'acier à aluminium. Sa propulsion est assurée par un moteur électrique de 150 kW (204 ch) accolé à une boîte à six rapports de Subaru Impreza WRX. Les roues arrière sont motrices. L'alimentation de ce groupe motopropulseur est confiée à des batteries lithium-ion disponibles en deux types de packs : l'un, plus léger, pour de petits trajets ; l'autre, plus gros, permet des déplacements plus longs. Pas de miracle cependant côté autonomie, la Rinspeed iChange ne promettant guère plus de 90 km avec un « plein ». Mais la recharge ne nécessite que trois heures, et les performances sont séduisantes : 220 km/h en vitesse de pointe et 4,2 secondes de 0 à 100 km/h.

Pour s'installer à bord, il faut d'abord télécommander l'ouverture de la verrière à l'aide d'un téléphone portable iPhone. La Rinspeed iChange dévoile alors un habitacle où deux passagers s'installent en arrière et de part et d'autre du conducteur, assis au milieu. Une disposition qui n'est pas sans rappeler celle de la McLaren F1. Les sièges de l'iChange sont revêtus d'une laine écologique. Le chauffage est assuré par deux systèmes : l'un, électrique, est prévu pour les courtes distances ; l'autre, alimenté à l'E85, permet de préserver l'autonomie. Même le système « infotainment » de divertissement numérique s'est mis au régime sec : le spécialiste de la Hi-Fi Harman/Kardon a développé un système compact et économe en énergie. Le système de navigation de la Rinspeed iChange propose quant à lui le trajet le plus avantageux du point de vue de la consommation. Oui, vraiment, la voiture amphibie de 007 est bien loin !

Avis des propriétaires

Commentaires