Salon de Genève 2009

Salon de Genève 2009


du 5 mars au 15 mars 2009 Flux RSS Salon de Genève 2009

ROLLS-ROYCE 200EX

Vincent Desmonts le 06/03/2009

La future « Baby Rolls » se dévoile clairement sous les traits de la Rolls-Royce 200EX. Moins exclusive que la Phantom, la 200EX se veut également plus dynamique.

Voir la vidéo en HD

Un tarif de base à plus de 400 000 euros, une longueur dépassant les 6 mètres pour la version « Extended Wheelbase », une calandre profilée comme une plaque d'égout... La Rolls-Royce Phantom est un objet roulant tellement décalé qu'il en devient sympathique. Reste que si ce modèle remporte un joli succès – la marque vole de record en record, avec plus de 1 200 voitures vendues en 2008 – cela ne suffit pas à assurer la viabilité de Rolls-Royce sur le long terme. D'où la volonté de décliner le concept Rolls à une échelle et un tarif légèrement inférieurs.
Nous avons bien dit « légèrement » : certes, la Rolls-Royce 200EX présentée à Genève affiche bien 68 centimètres de moins que la Phantom. Mais elle reste 33 centimètres plus longue qu'une BMW Série 7 ! Quant au tarif, même abaissé, il restera aux alentours de 200 000 euros. On est encore loin du hard discount !

On ignore encore comment s'appellera cette « Baby Rolls » (un très beau bébé, assurément). Pour l'instant, la Rolls 200EX est une « voiture expérimentale », entendez par là un concept-car donnant une vision très fidèle du modèle définitif qui sera commercialisé en 2010. Mais sa cible est déjà clairement définie : la Bentley Continental Flying Spur, berline dérivée du coupé Continental GT dont le succès fait bien des envieux ! Une rivale au dynamisme affiché à grands coups de versions sportives (les Speed), de châssis évolués (quatre roues motrices, suspension pneumatique) et de motorisations puissantes. Pour espérer rivaliser, la Rolls-Royce 200EX va devoir réinvestir le domaine de la performance, que la marque n'a plus exploré depuis les records de vitesse de Sir Malcolm Campbell... avant-guerre. Le cahier des charges de la Rolls 200EX se résume en trois mots : modernité, agilité et dynamisme.

Côté design, la « Baby Rolls » marque une nette évolution par rapport à l'ultra-statutaire Phantom. La célèbre calandre imitant le Parthénon se fait plus discrète et s'incurve légèrement en arrière, apportant un soupçon d'aérodynamisme à une face avant marquée par des optiques plus effilées. Le profil est plus sculpté, la partie arrière plus enlevée. La 200EX est indubitablement une Rolls-Royce, mais qui aurait passé de longues heures au club de fitness !
Pour ne pas trop dérouter les fanatiques de la marque, certaines traditions sont bien respectées : l'effigie du « Spirit of Ecstasy » trône toujours au bout du capot, les porte-à-faux inégaux (court à l'avant, long à l'arrière) dessinent un profil typiquement Rolls, et les portières à ouverture antagoniste de la Phantom ont été préservées.

Même subtil mélange de tradition et de modernité dans l'habitacle. La planche de bord de la Rolls-Royce 200EX est bien plus fine que celle – franchement massive – d'une Phantom. Mais les aérateurs et boutons chromés sont toujours là, tout comme les abondantes boiseries, les beaux tapis en laine et l'étonnant compteur indiquant la « réserve de puissance » du moteur.
Côté technique, la Baby Rolls pourra compter sur des dessous évolués : elle partagera sa plateforme avec la nouvelle BMW Série 7 et bénéficiera d'un V12 de nouvelle génération. Il faudra bien cela pour rivaliser avec l'armada technologique « made in Volkswagen » des Bentley

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de SKIPPER
SKIPPER a dit le 10-03-2009 à 19:37
What a beautiful car!
avatar de EOLE0002
EOLE0002 a dit le 10-03-2009 à 10:52
Enfin une rolls qui ne ressemble plus a un tank