AUDI R8 TDI Le Mans

Jean-François Destin le 07/03/2008

On attendait un V10 essence, mais c'est finalement avec le fameux V12 TDI que la R8 élargira sa gamme. Une manière de promouvoir la technologie diesel Audi des deux côtés de l'Atlantique...

Voir la vidéo en HD

En l'absence de nouveauté majeure (le Q5 étant réservé au Salon de Pékin en avril), le stand Audi à Genève réserve tout de même une surprise d'importance avec la R8 TDI Le Mans. Somptueuse dans sa livrée rouge, la supercar allemande arbore en effet les trois lettres TDI attestant l'installation d'un …diesel sous sa verrière arrière ! D'aucuns estimeront qu'il s'agit là d'un acte contre nature. Mais pour Audi qui a engagé trois R10 TDI cette année aux 24 Heures du Mans, il s'agit de continuer à promouvoir sa technologie diesel des deux côtés de l'Atlantique.

Le V12 TDI de la R8 Le Mans est un proche parent de celui qui a déjà permis à Audi de l'emporter à deux reprises (2006 et 2007) sur le circuit de la Sarthe. Proche parce qu'il ne délivre que 500 chevaux contre 650 pour les prototypes LMP1. Ainsi nantie, la R8 est néanmoins capable de dépasser les 300 km/h et d'atteindre les 100 km/h en 4,2 secondes, une accélération identique à celle d'une Ferrari F430 spider. Avec l'avantage de disposer d'un couple incroyable de 1 000 Nm (!) dès 1 750 tr/min. La star de Maranello n'en affiche pas la moitié...

Ce V12 TDI « civilisé » sera produit dans l'usine de Györ en Hongrie. Il profite de tous les enseignements tirés de la compétition. Ouvert à 60° en non à 90°, il a été adapté pour offrir une excellente régularité de fonctionnement en supprimant les moments d'inertie. A peine plus encombrant que le V8 TDI, ce 12 cylindres a vu ses dimensions réduites pour rendre compatible son intégration.

Comme les autres mécaniques en V d'Audi, l'entraînement à chaîne sans entretien est logé à l'arrière du moteur. Deux autres chaînes entraînent la pompe à huile et les pompes haute pression du système d'injection common rail. Enfin le couple impressionnant évoqué plus haut est notamment fourni par deux turbocompresseurs soufflant à 2,6 bars.

Fiers d'annoncer que cette mécanique d'exception est déjà conforme aux normes antipollution annoncées pour 2014, les ingénieurs d'Audi évoquaient aussi à Genève une sonorité d'échappement aux harmoniques agressives !

La R8 TDI Le Mans exprime son potentiel par une carrosserie encore plus musclée, ses passages de roues marqués et des prises d'air plus volumineuses. Sur les flancs, le contestable « sideblade » anthracite subsiste et a même été élargi à sa base. Plus pertinent est le mini déflecteur périphérique en aluminium qui relie les diffuseurs avant et arrière.
Le toit vitré intègre la fameuse buse Naca, un artifice aérodynamique réservé aux voitures de course pour accélérer l'aspiration de l'air destiné aux deux rangées de cylindres du V12.

Dans l'habitacle, l'Audi R8 Le Mans se distingue du modèle initial par l'arrivée de nombreux éléments en alu et carbone au niveau de la planche de bord, du volant et des sièges.

Le prix et la date de commercialisation – en toute petite série – n'ont pas été communiqués. On en saura plus au Mondial de Paris.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires