Salon de Genève 2006

NISSAN Terranaut

Jean-François Destin le 01/03/2006

Tout terrain sur terre ou exploration spatiale ? Le Terranaut exposé par Nissan au Salon de Genève 2006 entend répondre en tous cas aux déplacements en milieu hostile.

Voir plus de photos

Tout terrain sur terre ou exploration spatiale ? Le Terranaut exposé par Nissan au Salon de Genève 2006 entend répondre en tous cas aux déplacements en milieu hostile. Dessiné par les stylistes du Nissan Design Europe basé à Londres, cet énorme 4X4 qui reprend le nom différemment orthographié du 4X4 fruit du rapprochement entre Nissan et Ford est fait pour abriter des aventuriers de l'extrême. Mesurant près de 5 mètres de long pour 2m15 de large et 2m10 de haut, ce tout terrain lisse comme un galet est censé contenir un laboratoire scientifique et tout un matériel capable de faire survivre les occupants en autarcie pendant une semaine.

Nissan assure que les trois opérateurs, un conducteur, un copilote et un scientifique pourront vivre à bord avec un minimum de confort comme dans un vaisseau spatial. Des logements, pour la plupart réfrigérés, accueillent la nourriture et l'eau pour toute l'équipe et des compartiments dans les portières contiennent des tentes légères, des sacs de couchage et des accessoires de cuisine.

Les portes sont particulières car si du côté conducteur, on trouve un ouvrant normal, de l'autre ont été aménagées deux innovantes portes basculantes. Posées à terre, elles dégagent une vaste ouverture du fait de l'absence de pied milieu. Pour les opérateurs revenant de mission les bras chargés d'outils, un marchepied escamotable intégré dans les seuils facilite l'accès à bord.

A l'arrière, le traditionnel hayon est remplacé par un gros tiroir à fermeture pneumatique dans lequel peuvent être remisés des échantillons ou des objets salis par le travail. Plus insolite : le dôme vitré aménagé dans le toit à l'arrière constitue une fenêtre protectrice vers l'extérieur. Le constructeur japonais qui s'est fait vraiment un film avec ce concept car précise qu'il peut également servir de sortie de secours si, sans doute à cause d'un tremblement de terre (!), le sol se dérobe sous les roues du Terranaut portières latérales coincées !

Le pavillon est surmonté d'une parabole destinée aux transmissions satellitaires et d'un bras télescopique articulé (comme sur la navette de la NASA) sur lequel on peut fixer une caméra à vision jour/nuit.

Pas vraiment innovant extérieurement, le Terranaut entend préfigurer les gros 4X4 Nissan du futur. On remarque la ligne épurée de la face avant, les optiques et les feux hexagonaux, les clenches de portières intégrées aux flancs (pour éviter toute dégradation dans les passages étroits) et de drôles de pneus spécialement mis au point par Goodyear. Renforcés et pratiquement increvables, ils assurent un bon comportement sur routes normales et par des changements de pression commandés depuis le poste de pilotage se transforment en pneus tout-terrain.

L'habitacle ne ressemble à rien de connu … sur terre ! Il s'apparente plutôt à un bureau moderne transformé en laboratoire d'analyse. Face au siège pivotant du scientifique ont été rassemblés écrans vidéo, afficheurs, consoles informatiques, imprimantes et ordinateurs. Le sol, entièrement plat, pour faciliter le rangement a été recouvert d'un caoutchouc souple au toucher.

"Le Terranaut reprend à son compte tout ce qui fait qu'un excellent 4X4 peut nous aider à mieux connaître le monde" déclarait au Salon Felipe Roo Clefas, le designer en chef du projet. En revanche pas un mot sur les trains roulants et sur la motorisation retenue. N'abritant aucun moteur à Genève, ce concept car avant-gardiste, peut, vu sa taille, recevoir n'importe quel propulseur du plus classique aux plus innovants comme la pile à combustible ou les solutions hybrides, mais d'ici là, le Terranaut aura sûrement changé de look et de fonction.

voir la fiche technique

Avis des propriétaires

Commentaires