Salon de Genève 2006

AUDI RS 4 Cabriolet

Jean-François Destin le 06/03/2006

Fallait-il un cabriolet à la RS4 ? Audi a répondu oui au Salon de Genève 2006 avec le cabriolet RS4 de 420 chevaux.

Voir la vidéo en HD

Fallait-il un cabriolet à la RS4 ? Audi a répondu oui même si on doute de l'intérêt d'avoir 420 chevaux pour rouler cheveux au vent. A Genève, Patrice Franke, le Directeur Général d'Audi France estime que la marque montre ainsi son savoir-faire « Ce véhicule image constitue une gageure car passer une telle puissance dans une décapotable forcément moins rigide qu'une berline traduit un bel exploit technique. Il s'adresse à des passionnés qui auront un fort ressenti, ne serait-ce qu'avec un bruit d'échappement en prise directe. Le même agrément qu'au guidon d'une moto de grosse cylindrée ».

AUDI RS 4 Cabriolet AUDI RS 4 Cabriolet

De fait, durant notre essai récent de la berline RS4, nous avions été surpris mais en même temps séduits par le grondement du V8, à mi-chemin entre celui d'une Corvette et d'une Panoz. Une sonorité qui ravira les américains, auxquels se destine ce cabriolet d'exception, bien avant les allemands et les anglais.

Face à la berline RS4 s'oppose la Mercedes Classe C 55 AMG. Face au cabriolet, c'est le désert. Aucun des constructeurs de cabriolets 4 places n'a encore osé aller aussi loin. Au plan esthétique, le cabriolet RS4 se distingue par sa calandre singleframe à motifs alvéolés, ses extracteurs d'air supplémentaires et ses jantes inédites en alliage léger. Comme la berline et le break Avant en vente en fin d'année, il a vu sa caisse abaissé de 30 mm pour augmenter la sportivité de sa silhouette.

Dans l'habitacle, on ne retrouve pas les vrais baquets de la berline mais des sièges sport. A ce niveau de prix et de standing, la capote fait appel à une commande électro-hydraulique. L'ouverture comme la fermeture s'effectue sans intervention manuelle en 21 secondes. En cas de brutal changement de temps, la transformation est possible jusqu'à 30 km/h. La capote fabriquée à partir de nouveaux textiles plus denses et un rembourrage supplémentaire dans la zone du montant arrière assurent, d'après Audi, une insonorisation proche de celui de la berline.

Côté moteur, le V8 4.2 litres FSI (injection directe) est semblable à celui de la berline. Dépassant les 100 chevaux au litre, il peut grimper jusqu'à 8250 tours/minute. Plus intéressant : 90% du couple se mobilise entre 2250 et 7600 t/m, une plage étonnamment large. De par ses renforts lésant un peu son poids, le cabriolet passe de 0 à 100 km/h en 4,9 secondes (contre 4,8 secondes à la berline et au break Avant). Le limiteur intervient à 250 km/h pour les trois variantes.

Le secret de la transmission d'une telle cavalerie se trouve dans la transmission intégrale Quattro, ici dans sa dernière évolution. La répartition de base accorde un privilège à l'arrière 60/40 pour offrir agilité et plaisir au volant. Elle peut s'accroître ou totalement s'inverser en fonction des infos reçues par les capteurs de pré-blocage des roues sur des sols à faible adhérence. Le différentiel interpont central autobloquant est prêt à jouer son rôle tandis que le DRC (Dynamic Ride Control) contrôle en permanence le roulis et le tangage.

Pour tenir compte du caractère hautement sportif de la voiture, l'ESP de dernière génération a été réglé pour se déclencher tardivement et brièvement.

Vendue au début de l'été, le cabriolet RS4 n'a pas encore été tarifé avec précision mais son prix devrait rester en dessous des 80 000 €.

AUDI RS 4 Cabriolet AUDI RS 4 Cabriolet

Avis des propriétaires

Commentaires