Salon de Genève 2001

JEEP Cherokee

Gilles Bonnafous le 01/01/2001

Après avoir été dévoilé en janvier au salon de Detroit 2001, le nouveau Jeep Cherokee (baptisé Liberty aux Etats-Unis) a fait sa première apparition européenne à Genève.

Après avoir été dévoilé en janvier au salon de Detroit 2001, le nouveau Jeep Cherokee (baptisé Liberty aux Etats-Unis) a fait sa première apparition européenne à Genève.

Le nouveau Cherokee s'inspire des thèmes illustrés sur deux concept cars Jeep : le Dakar présenté en 1997, une version à quatre portes du Wrangler conçue pour les amateurs de plein air, et le Jeepster apparu en 1998 (l'appellation a été reprise du modèle d'après guerre lancé en 1948, lire l'article consacré à la Jeepster de 1948 ), un véhicule inclassable motorisé par un V8 et qualifié par Jeep de sportster.

JEEP Cherokee JEEP Cherokee

L'objectif du Cherokee est d'élargir la clientèle Jeep et de toucher les nouveaux acheteurs qui se manifestent sur le marché des 4 x 4 compacts — contrairement aux Etats-Unis, il n'est pas proposé en France de version à deux roues motrices. Les ingénieurs ont donc reçu pour mission d'offrir au Cherokee 2001 un comportement dynamique amélioré pour en faire une voiture à l'aise sur tous les types de routes. Autre préoccupation majeure, lui assurer un meilleur confort que par le passé.

En un mot, le Cherokee doit concilier tenue de route et confort avec les traditionnelles qualités de véhicule tout-terrain chères à Jeep — d'où de faibles porte-à-faux avant et arrière. " Jeep n'a jamais renié ses origines de véritable 4 x 4 de franchissement, tout en offrant des performances et des qualités routières de haut niveau. C'est ce qui continue à nous distinguer de la nouvelle génération de soft roaders ", a déclaré Tom Marinelli, le patron de Jeep au sein de DaimlerChrysler.

Pour répondre à ces préoccupations, le travail a spécialement porté sur les suspensions, indépendantes à l'avant grâce à des combinés ressorts-amortisseurs. À l'arrière, on retrouve le système emprunté au Grand Cherokee, avec des ressorts hélicoïdaux permettant entre autres de réduire le roulis (par rapport aux ressorts à lames).

De même, une nouvelle direction à crémaillère a été développée. Plus précise et constante, elle a pour tâche d'améliorer le comportement routier de la voiture. Le nouveau Cherokee conserve naturellement l'architecture Uniframe, plus rigide et plus légère que la technique du châssis.

Le design du nouveau Cherokee reprend les traits traditionnels de la marque. Son caractère fonctionnel est hérité du Dakar, avec un profil vertical propre à optimiser l'espace intérieur et offrir une habitabilité supérieure à celle des SUV compacts. On notera que les ailes ont été intégrées à la carrosserie, tandis que le rapport surface vitrée/carrosserie a été repris du concept car Jeepster. Ce dernier a également inspiré la face avant et les sept ouïes verticales de la calandre, tout comme le look de l'habitacle. Pour garantir un accès simple et rapide à l'espace de rangement, le Cherokee est équipé d'un système d'ouverture simultanée du hayon et de la lunette arrière (grâce à une seule poignée).

Côté mécanique, le Cherokee offre au choix trois nouvelles motorisations. Dérivé du V8 de 4,7 litres équipant le Grand Cherokee, le V6 PowerTech de 3,7 litres développe 210 ch. Deux moteurs plus économiques sont proposés : un quatre cylindres DOHC (double ACT) 16 soupapes de 2,4 litres, d'une puissance de 154 ch, ainsi qu'un turbodiesel 16 soupapes Common Rail de 2,5 litres et 140 ch. Malgré ses quatre cylindres et sa cylindrée relativement faible, ce groupe jouit d'un couple remarquable de 343 Nm (35 mkg) obtenu dès 1800 tr/mn. Nul doute que cette version attire de nombreux amateurs européens.

Avis des propriétaires

Commentaires