Salon de Genève 2000

PEUGEOT 607 Paladine

Gilles Bonnafous le 01/01/2000

Avec la 607 Paladine Peugeot se lance sans complexe dans la production de berlines de haut de gamme, malgré la position dominante des marques allemandes.

Le lancement de la 607 ne pouvait que susciter des réserves quant à la propension de Peugeot à cultiver le complexe allemand. Est-ce réaliste de s'attaquer aux maîtres incontestés de la berline traditionnelle de haut de gamme que sont Mercedes, BMW et Audi. Il s'agit de plus d'un marché par essence international, européen voire mondial, sur lequel le lion de Sochaux n'a pas l'image de son ambition. Ceci n'enlève rien aux qualités de la voiture, mais la confrontation est avant tout une bataille d'image.

Enfonçant le clou, la marque persiste et signe en présentant à Genève une version limousine rallongée de la 607. Transformées en salons et/ou bureaux pour PDG pressés et stars du showbiz, ces voitures aux formes disproportionnées donnent naissance aux monstres que l'on connaît et dont Mercedes, Cadillac et Lincoln sont les spécialistes.

Premier point positif, Peugeot a évité le piège de la disproportion. Faiblement rallongée, la Paladine garde l'allure d'une vraie voiture, à la ligne harmonieuse. De plus, la marque innove dans ce créneau particulier en proposant un toit partiellement rétractable, dont la partie arrière s'escamote dans la malle. Innovation et tradition, car Peugeot a puisé là dans sa propre histoire en adaptant la formule de la 402 de 1936 carrossée par Pourtout. Une technique reprise par Ford sur la Fairlane 500 Skyliner de 1957, puis récemment par Mercedes avec le SLK.

PEUGEOT 607 Paladine PEUGEOT 607 Paladine

Modulaire, l'intérieur peut prendre la forme d'un espace de réception ou d'un bureau super équipé : écran plasma de 17 pouces, micro-ordinateur et lecteur DVD. Les équipements de confort sont à la hauteur des hôtes de la voiture et comprennent notamment des vitrages feuilletés athermiques. L'habitacle a été étudié en collaboration avec Hermès, qui a sélectionné les meilleurs cuirs.
La Paladine s'analyse comme un véhicule d'image destiné à ancrer Peugeot dans le difficile créneau qu'il a choisi pour la 607.

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Aristarque
Aristarque a dit le 30-06-2009 à 17:45
Cette voiture unique ayant un type de carrosserie dénommé "LAUDAULET" (toit fixe à l'avant et découvrable à l'arrière)devrait se nommer la "PALATINE" (et nom la "Paladine") puisque le nom de "LANDAULET" provient de la ville de LANDAU, capitale du PALATINAT ! Peut-être y-a-il eu une erreur de frappe dans le dossier de presse ? Voiture utilisée par le président Sarkozy le 17 mai 2007 pour remonter les Champs-Elysées (du palais de l'Elysée à l'Arc de Triomphe).