Salon de Genève 2000

MORGAN Aero 8

Gilles Bonnafous le 01/01/2000

Présentée en première mondiale au salon de Genève 2000, la Morgan Aero 8 est venu coiffer en juillet 2000 la gamme du constructeur.

Présentée en première mondiale au salon de Genève, la Morgan Aero 8 viendra coiffer en juillet prochain la gamme du constructeur. Elle est l'aboutissement du plus important programme de développement jamais entrepris par Morgan. Conduit pendant quatre ans sous l'impulsion de Charles Morgan, le projet Aero 8 est parti du développement du prototype GT2, que l'usine avait engagé dans le championnat GT FIA en 1997.

Entièrement nouvelle, l'Aero 8 se place dans le sillage de la Plus 8 lancée en 1968. A savoir un concept de roadster alliant puissance et légèreté pour offrir performances élevées et sensations fortes. Bien sûr, l'Aero 8 va encore plus loin.

MORGAN Aero 8 MORGAN Aero 8

Place à l'aluminium chez Morgan : réalisé en alu Alcan collé et riveté, le châssis a nécessité un développement important pour garantir sa rigidité — surtout s'agissant d'un cabriolet. Par ailleurs, l'aluminium extrudé est utilisé pour le berceau moteur et les suspensions. Quant à la carrosserie, elle est constituée de panneaux du même métal formés à la main, ainsi que d'éléments produits en thermoplastie. Ainsi allégée, l'Aero 8 ne pèse que 1000 kilos. Un beau résultat. Malgré le recours à cette technique moderne, la carrosserie est toujours montée sur une structure de frêne, comme toutes les Morgan. Le comble du snobisme !

Charles Morgan et son ingénieur Chris Lawrence ont fait évoluer les lignes traditionnelles de la Morgan dans un style plus aérodynamique. Etude en soufflerie et soubassement caréné apportent une nette amélioration dans ce domaine par rapport aux modèles précédents. D'où l'appellation d'Aero 8, d'ailleurs reprise de l'ancêtre à trois roues construit entre 1919 et 1936. Quant au design, on aime ou on n'aime pas. En tout cas, les lignes provocantes ne passeront pas inaperçues. Après tout, n'est-ce pas le but recherché ?

Le moteur est le BMW V8 32 soupapes de 4,4 litres à admission variable. Il délivre 286 ch à 5500 tr/mn. Avec un couple de 45 mkg à 3700 tr/mn, ça va barder en sortie de virage ! Attention aux routes mouillées...
Dotée de tels rapports poids/puissance/couple, l'Aero 8 jouit de performances exceptionnelles : 260 km/h, accélération de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes ! Elle est équipée d'une boîte de vitesses Getrag à six rapports et d'un différentiel à glissement limité. C'est du moins. La nouvelle suspension à roues indépendantes est dérivée de la GT 2. La voiture a subi des essais sur la piste de Miramas (dans les Bouches du Rhône), propriété de la firme de Munich.

L'Aero 8 dispose d'une pléthore d'équipements, qui en ont font le modèle de la marque le plus luxueux et le plus confortable jamais produit. Grande première chez Morgan, elle reçoit des vitres électriques et l'air conditionné (en option toutefois). De plus, les vitres en triplex sont dotées d'un système de dégivrage intégré et invisible. Vu l'étroitesse du cockpit, ce ne sera pas inutile. Toujours à la rubrique allègement, les roues OZ Racing de 18 pouces sont réalisées en magnésium forgé. On notera l'absence de roue de secours, la voiture étant équipée de pneumatiques Dunlop permettant de rouler temporairement à plat, ainsi que d'un témoin avertissant de toute chute de pression.

L'intérieur offre un cocktail de cuir Connolly, d'aluminium et de bois (l'armature en frêne qui fait surface). Une mallette en cuir de chez Mulburry remplace la traditionnelle boîte à gants, une formule permettant d'emporter des objets précieux avec soi. Pratique et superbe.

La capote a gagné en facilité de manipulation (ce n'était pas un luxe). Et il paraît que l'aérodynamique ne change pratiquement pas lorsque la voiture est décapotée. Ce qui permettrait de rouler capote baissée avec un minimum de remous d'air. A vérifier.

Mise en production en juillet 2000, l'Aero 8 sera construite à 200 exemplaires par an. Pas plus. Expert en marketing et en psychologie, Morgan sait bien que plus c'est rare et plus c'est cher, meilleur c'est !

Les clients placés sur la liste d'attente pour un modèle de la gamme actuelle (quatre ans de patience) auront tout de même la priorité...

Avis des propriétaires

Commentaires