Salon de Francfort 2007

Salon de Francfort 2007


du 13 au 23 septembre 2007 Flux RSS Salon de Francfort 2007

MINI Clubman

Jean-François Destin le 07/09/2007

Mine d'or de BMW, la marque Mini n'en finit pas de défrayer la chronique. Après le renouvellement réussi de la berline à l'été 2006, voici que se profile pour cet automne la version break.

Voir la vidéo en HD

Mine d'or de BMW, la marque Mini n'en finit pas de défrayer la chronique. Après le renouvellement réussi de la berline à l'été 2006, voici que se profile pour cet automne la version break. La Mini Clubman, tel est son nom, est dévoilée en première mondiale au Salon de Francfort et sera proposée à la vente le 8 novembre. Inspirée de la Morris Clubman Estate des années 60, elle s'apparente à un petit break mais offre ici un design audacieux propre à conquérir une clientèle toujours branchée mais de plus en plus large.

Beaucoup plus longue que la berline (3.96 m contre 3.70 m), elle devient presque spacieuse à l'arrière et pourra même revendiquer un caractère familial. Cet allongement provient d'une extension de la plate-forme originale (l'empattement s'accroît de 8 centimètres) et d'un porte-à-faux arrière accru de 16 centimètres. Ces nouvelles dimensions permettent de reculer la banquette arrière pour offrir plus de place aux jambes des passagers arrière et d'agrandir la capacité du coffre qui passe de 160 à 260 dm3 (de 680 à 930 dm3 avec la banquette rabattue).

Mini ne s'est pas contenté de jouer avec le gabarit. L'occasion était trop belle d'innover et de dépasser le strict cadre utilitaire du break. Ainsi, pour faciliter l'accès à l'arrière, les stylistes ont prévu – uniquement du côté droit – une porte à ouverture antagoniste comme celle de la Mazda RX8. Elle ne se libère que lorsque la portière avant droite est ouverte. A l'arrière, point de hayon classique mais deux portes battantes symétriques se déployant largement, chacune étant équipée d'un essuie-glace. La banquette arrière se replie pour former un plancher plat de 1.45m et le coffre possède un double fond pour cacher quelques objets.
Jusqu'aux montants centraux, la Clubman reprend à l'identique la présentation et la décoration de la berline avec autant de variété de couleurs, d'harmonies et d'équipements. Une seule exception: un pavillon spécifique plat alors que celui de la 3 portes est bombé.

Côté technique, la Mini Clubman sera proposée dès novembre en trois versions : la Cooper D équipée d'un moteur Peugeot HDI de 110 chevaux (193 km/h et le 0 à 100 km/h en 10,4 secondes), la Cooper essence et son 1.6l affichant 120 chevaux (201 km/h et 9,8 s) et la Cooper S avec le 1.6l turbo en 175 chevaux (224 km/h et 7,6s). Sachant que les moteurs à essence peuvent être couplés à une boite automatique à 6 rapports.

Comme toutes les Mini produites depuis le 1er juillet, les Clubman sont pourvues en série du système Stop/Start. Ce dispositif appelé à s'étendre à toutes les gammes BMW et Mini coupe le moteur dès que la voiture s'immobilise puis le redémarre lorsque le conducteur lève le pied de la pédale de frein et accélère. Il permettrait de réduire la consommation en ville de 15%.

Très équipée au niveau sécuritaire, la Clubman - comme la 3 portes - dispose en série de l'ABS avec EBD (répartiteur électronique) et CBC (contrôle de freinage en courbe) ainsi que du DSC (contrôle dynamique de la stabilité) et de l'ASC+T (antipatinage avec contrôle de traction).
Par rapport à la 3 portes, le poids est supérieur de 75 kilos pour une surconsommation de 0,5 litre par exemple sur la Cooper S.

Les prix ne sont pas encore connus avec précision mais BMW annonce un supplément de 2 500 € par rapport aux tarifs des petites sœurs correspondantes.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires