Salon de Francfort 2007

Salon de Francfort 2007


du 13 au 23 septembre 2007 Flux RSS Salon de Francfort 2007

MERCEDES SLR Roadster

David Lamboley le 18/09/2007

Lancée en 2004, la supercar Mercedes McLaren revient aujourd'hui sous les feux de la rampe en version décapsulée. Avec 626 ch sous le capot, les sensations sont garanties !

Voir la vidéo en HD

La SLR est le fruit du partenariat entre Mercedes et McLaren, le fameux constructeur de Formule 1. Une collaboration presque logique, puisque les deux griffes sont associées depuis longtemps au plus haut niveau du sport automobile. La SLR, fabriquée chez McLaren à Woking, en Angleterre, s'inspire de la technologie utilisée en Formule 1, notamment au niveau de sa coque, réalisée en fibre de carbone. Le moteur, très reculé en position centrale avant, et les deux sièges positionnés juste devant le train arrière lui donnent des proportions atypiques, avec un capot immensément long et une croupe rebondie. Spectaculaire, impressionnante, la SLR s'offre quelques détails « qui tuent », comme les sorties d'échappement latérales dignes d'un dragster, les énormes grilles sur les ailes ou l'ouverture des portes en élytre. Côté châssis, le système de freinage électro-hydraulique commande des étriers à huit pistons à l'avant, pinçant des disques en carbone-céramique. Un ensemble critiqué car manquant de progressivité et difficile à doser…

MERCEDES SLR Roadster MERCEDES SLR Roadster

Aujourd'hui, la SLR Roadster promet de l'adrénaline à ciel ouvert, à la façon d'une de ses concurrentes les plus féroces, la Porsche Carrera GT. L'ablation du toit, la mise en place d'une capote souple en toile et de quelques renforts augmentent la masse de 57 kg par rapport à la version coupé, soit 1 825 kg contre 1 768. Mais avec 626 ch sous le pied droit, les performances explosives restent inchangées, puisque Mercedes annonce un 0 à 100 km/h abattu en 3“8 et 332 km/h en vitesse de pointe, soit deux petits kilomètre heure de moins que le coupé, ce qui en fait une des autos découvrables les plus performantes de la planète.

Malgré ce pedigree de choc, le chapitre mécanique prête toujours flanc à la critique. Même si la puissance disponible apparaît impressionnante et les performances explosives, comment se contenter d'un V8 à compresseur de l'ancienne génération accouplé uniquement à une boîte automatique à 5 rapports, alors qu'une Classe C diesel dispose d'une boîte à 7 rapports ? Chez la concurrence également, la mécanique apparaît de toute évidence plus noble et a fait l'objet d'efforts plus conséquents, un minimum lorsque l'on attaque le marché des supercars, avec par exemple un V10 de 612 ch de chez Porsche (Carrera GT) ou un V12 atmosphérique de 660 ch chez Ferrari (Enzo), accouplés à des boîtes séquentielle ou mécanique. Philosophiquement, donc, la SLR Roadster apparaît plus proche du monde des GT que de celui des Supercars. Malgré le manque d'exclusivité mécanique, la SLR Roadster demeure pourtant une supercar de haute volée, une sorte d'exercice de style spectaculaire pour collectionneurs avertis pas trop exigeants au chapitre dynamique. C'est là toute la différence avec une Porsche Carrera GT, une véritable voiture de course adaptée à la route, vouée au plaisir du pilotage.

MERCEDES SLR Roadster MERCEDES SLR Roadster

Avis des propriétaires

Commentaires