Salon de Francfort 2007

Salon de Francfort 2007


du 13 au 23 septembre 2007 Flux RSS Salon de Francfort 2007

CITROEN C-Cactus

Jean-François Destin le 07/09/2007

Le C-Cactus dévoilé par Citroën à Francfort est sans doute l'un des concepts les plus porteurs d'avenir.

Voir la vidéo en HD

Moins de 3,4 litres aux cent, 78 grammes de CO² au kilomètre et un accueil confortable de 4 personnes dans une berline « fun » de 4,20m de long : le C-Cactus dévoilé par Citroën à Francfort est sans doute l'un des concepts les plus porteurs d'avenir. Cette vision d'une automobile réaliste et citoyenne abrite la première chaîne de traction hybride diesel/électricité que développe patiemment le groupe PSA depuis près de quatre ans. Avec la perspective qu'elle devienne une réalité commerciale en 2010... voire un peu avant. Si Peugeot (qui va aussi l'exploiter sur une base 308) et Citroën sont les premiers à annoncer ces consommations records, c'est parce que, fort de leur expertise dans ce domaine, ils ont choisi d'associer le diesel au moteur électrique et non l'essence comme Toyota et les autres.

CITROEN C-Cactus CITROEN C-Cactus

Sous le capot se cache donc la subtile imbrication d'un diesel HDI de 70 chevaux à un moteur électrique de 30 chevaux parait-il logé dans la cloche d'embrayage. Ce montage innovant permet à C-Cactus de flirter en réel avec les 4 litres aux cent. Et ce, quels que soient le mode de conduite et le nombre de passagers à bord. Une vraie performance pour un véhicule annoncé à 1340 kilos et doté de la plupart des éléments de confort appréciés par la clientèle et répondant aux normes de sécurité.
Un défi que la clientèle n'aura pas à payer au prix fort puisque le vœu de PSA est de proposer cette berline hybride de moyenne gamme au prix d'une C4 de base d'aujourd'hui (soit autour de 16 000 €).
Pour offrir au plus grand nombre cette technologie d'avenir, les ingénieurs de Citroën ont exploré de nouvelles voies de conception et fait des choix audacieux comme de limiter électroniquement C-Cactus à une vitesse de 150 km/h. « Une nouvelle approche en cohérence avec nos préoccupations environnementales et les limitations en vigueur », expliquent-ils.

Par son design décalé, C-Cactus va piquer au vif le visiteur de Francfort ! Le contour à la fois rond et anguleux des phares, les entrées d'air découpées dans le pare-choc et le capot surélevé suscitent la sympathie, alors que le pavillon en pente douce vers l'arrière, les flancs creusés et les grosses roues de 21 pouces contribuent à une silhouette aérodynamique et sportive. L'arrière adoptant un hayon reprend tous ces codes stylistiques, intègre des feux en position haute, leur découpe inférieure permettant au conducteur de voir ce qui se passe derrière !

L'intérieur surprend en revanche par son dépouillement et sa simplicité. Dans ce décor minimaliste, l'idée a été de supprimer tout ce qui n'est pas indispensable, à commencer par... la planche de bord ! Celle-ci disparaît au profit d'une grande console centrale où sont rassemblées la plupart des fonctions. Les plus couramment utilisées (clignotants, essuie-glaces, avertisseur, régulateur, compteur de vitesse) se retrouvent sur le moyeu fixe du volant. Compte tenu de la présence d'une climatisation et toujours dans le même esprit de diminuer le nombre de pièces (pour alléger et réduire le coût), les vitres ne descendent plus mais coulissent ce qui évite des montants et de lourds et coûteux mécanismes électriques. Une simplicité que l'on retrouve ailleurs dans l'habitacle, comme au niveau des panneaux de portes, constitués de deux pièces là où il en faut douze sur une berline classique.

Sans céder au confort et à la fiabilité des éléments, les matières premières sont majoritairement recyclées ou recyclables. C'est le cas du pare brise, des vitres, de la tôle des portes et même des pneus. Les surtapis utilisent un cuir provenant des chutes des tanneries et les panneaux de portes font appel à de la feutrine de laine réalisée sans additifs chimiques et biodégradable. Le liège a également été sélectionné pour nombre d'autres éléments.

Avec 4.20 m de long, 1.80 m de large et un toit vitré panoramique, C-Cactus se montre accueillant, lumineux mais aussi pratique grâce à un coffre dont la capacité varie entre 500 et 1 100 dm3 en fonction de la position de la banquette arrière coulissante. Familiale sur la route, C-Cactus reste écologique en ville en offrant une position tout électrique « zéro pollution » de son groupe hybride. Un avenir automobile prometteur, en attendant des solutions technologiques plus abouties pour après-demain.

CITROEN C-Cactus CITROEN C-Cactus

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar invité
un internaute a dit le 01-02-2008 à 18:22
SUPER , MAIS DEJA PEUT ETRE TROP TARD ! LES JAPS SERONT PASSES PAR LA AVANT 2010... la france a des idees mais trop lourde en reactivite... et pourtant; ON NOUS FAIT PAYER LE GASOIL SI CHER, on nous abreuve de discours sur l ecologie... que fait-on...ON ATTEND ! EN FRANCE, Y A T IL VRAIMENT DES MOTOS FRANCAISES... toutes japonaises ou allemandes, autrichiennes, americaines... les 4X4 ..on a loupe aussi le coche...VA T ON AUSSI LOUPE LE DEPART PREVU DES VOITURES PROPRES POUR RAISONS MERCANTILES