< retour
Mondial automobile de Paris 2010

Mondial automobile de Paris 2010


du 02 au 17 octobre 2010 Flux RSS Mondial automobile de Paris 2010

LOTUS Eterne

Vincent Desmonts le 06/10/2010

Au milieu de l'avalanche de nouveauté peuplant le stand Lotus, un modèle dénote encore plus que les autres. Il s'agit de l'Eterne, une GT 4 portes.

Voir la vidéo en HD

Cinq nouveautés majeures sur le stand d'un tout petit constructeur comme Lotus : ce n'est plus une avalanche, c'est carrément une orgie ! La Lotus Eterne, modèle à quatre portes destiné à rivaliser avec les Porsche Panamera et Aston Martin Rapide, est peut-être la plus étonnante de ces nouveautés. L'Eterne en dit long sur les nouvelles ambitions de Lotus, visiblement soutenu avec vigueur par son actionnaire majoritaire, le malaisien Proton.

Certes, la Lotus Eterne n'en est encore qu'au stade de la maquette grandeur nature, et on imagine mal la voir sur nos routes avant 2015. Mais c'est bien la première fois que Lotus s'aventure sur le terrain des GT à 4 portes... quitte à s'éloigner un peu plus du crédo « light is right » cher au fondateur de la marque, Colin Chapman : la Lotus Eterne devrait afficher 1800 kilos sur la balance !

Il faut tout de même reconnaître que l'Eterne aura un bien beau CV, avec son V8 Lexus 5 litres suralimenté délivrant 620 chevaux, son système hybride avec KERS, sa transmission intégrale optionnelle et ses performances flatteuses. Lotus prévoit un 0 à 100 km/h en 4 secondes et une vitesse maxi de 315 km/h, avec des émissions de CO2 n'excédant pas 220 g/km.

Il n'en reste pas moins que cette folie des grandeurs suscite bien des interrogations. Proton acceptera-t-il de financer la « danseuse » Lotus assez longtemps pour que l'Eterne voie le jour ?

Mais surtout, existe-t-il une clientèle pour une Lotus affichée plus de 135 000 euros ?

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de patrickduc
patrickduc a dit le 11-10-2010 à 23:23
A mon avis, oui, il peut y avoir une clientèle. Sans doute pas en Europe, mais chez les émergents, probablement. Le croissance de la richesse là-bas est faramineuse. Il se crée une classe supérieure à vitesse supersonique... Alors pourquoi, pour un constructeur contrôlé par un groupe asiatique, ne pas tenter le coup d'être le nouveau champion local là où se trouve l'avenir ?