Mondial automobile 2008

Mondial automobile 2008


du 04 au 19 octobre 2008 Flux RSS Mondial automobile 2008

PGO Hemera

David Lamboley le 08/10/2008

Aimera ou aimera pas ? Le style très particulier du nouveau coupé PGO divise déjà le public du salon.

Voir la vidéo en HD

Au milieu des années 80, les fabricants de répliques sont légion, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, mais aussi en France. Les Cobra, GT 40, Super Seven ou autres Porsche 550 et 356 fleurissent un peu partout. En 1985, les frères Gilles et Olivier Prévot se lancent dans l'aventure. PGO fait ses premiers pas et propose des kits de transformation. La Cobra Replica 427, reprenant les éléments mécaniques de Ford Granada, est une des plus réussies du genre. Une réplique de Lotus Seven est également proposée. Mais il faut attendre le début des années 90 pour voir apparaître la Porsche 356 Speedster « réplica ». La finition soignée et le réalisme troublant des lignes sont remarquables. Mais les difficultés financières changent la donne. PGO change de main et de perspectives. Les kits ne sont plus vendus, seules des voitures entièrement montées sont proposées au public.

En 2000, une nouvelle version inspirée de la Porsche 356 est proposée : la Speedster 2. Interprétation largement modernisée de la précédente, elle donne un nouveau souffle à la marque. Puis, fin 2005, la Cévennes, qui se veut plus sportive, est lancée sur le marché français et Européen. La réplique de Porsche 356 classique est abandonnée. Comme la Speedster 2, la Cévennes repose sur un nouveau châssis moderne, animé par un 4 cylindres Peugeot développant 140 ch.

Aujourd'hui, PGO propose une véritable gamme avec un troisième modèle, coupé cette fois : l'Hemera. Techniquement très proche des versions découvertes, puisque reposant sur le même châssis tubulaire et reprenant la mécanique Peugeot, elle se différencie par un style, disons, assez particulier, oscillant entre le break de chasse et le coupé. Toute la poupe est en effet redessinée de façon originale.

A défaut de grâce, l'Hemera affiche certainement une forte personnalité. On peut citer pêle-mêle la forte présence de chromes, notamment en ce qui concerne l'habillage des parties vitrées, la minuscule fenêtre de hayon, qui dégage un espace appréciable malgré le moteur monté en positon centrale arrière, ou la ligne de toit qui descend de façon abrupte au niveau du bouclier arrière. Mais finalement, ce qui surprend le plus au sujet de l'Hemera concerne la finition et la qualité de réalisation.

L'habitacle spécifique a sensiblement progressé par rapport au Speedster 2. Le modèle présenté au Mondial de l'Automobile est-il particulièrement soignée, ou est-ce la promesse de ce que l'on retrouvera sur les voitures de série ? Quoi qu'il en soit, cette petite française a le mérite de mettre en exergue la ténacité de PGO. Ah, au fait, l'Hemera reste fidèle au caractère sportif des voitures de la marque : avec moins d'une tonne sur la bascule et forte de 140 ch, elle est capable de filer à environ 200 km/h et d'abattre le 0 à 100 km/h en presque 7 secondes. Etant donné son tarif, soit 33 333 euros, l'affaire est à priori alléchante. La commercialisation, enfin, est prévue pour avril 2009. C'est sûr, on l'aimera cette Hemera !

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de mecafredo
mecafredo a dit le 24-10-2008 à 14:07
Hemera pas ! Encore un modèle 356 cette fois façon Z3/Z4 , design décevant et motorisation sans saveurs pourtant sur une bonne base et bien assemblée, dommage !