Saga De Tomaso

Saga De Tomaso Quatrième grande marque italienne de GT ou firme marginale à l'image d'Iso avec laquelle elle partage le statut d'italo-américaine ? A chacun de se faire son idée sur De Tomaso. L'histoire commence près de Modène, où l'Argentin Alejandro de Tomaso crée son entreprise en 1959. Il y construit des voitures de course avant de présenter en 1963 son premier modèle de production, la Vallelunga, caractérisée par son châssis à poutre centrale. La coopération avec Giugiaro débouche en 1966 sur la naissance de la Mangusta propulsée par un V8 Ford de 4,7 litres. Le design sublime de la Mangusta en fait l'une des œuvres majeures de Giugiaro. En 1969, la Pantera consacre l'intensification des liens avec Ford. Dessinée par Tom Tjaarda, la voiture, dont l'objectif est de concurrencer la Corvette, est réalisée sur une structure monocoque. Elle restera le modèle De Tomaso le plus connu. Pour créer une gamme, De Tomaso lance en 1970 une berline de luxe, la Deauville. Motorisée par le V8 Ford de 5,7 litres, elle vise la Jaguar XJ. Deux ans plus tard, la Deauville sert de base à la Longchamp, un luxueux coupé 4 places à l'architecture classique moteur avant. L'association avec Ford aboutit à l'entrée de Detroit dans le capital de De Tomaso. Commence alors pour une période d'acquisitions avec le rachat de Guzzi et Benelli. En 1975, c'est au tour de Maserati d'entrer dans le giron De Tomaso, puis en 1976 d'Innocenti. Dernier modèle de la marque, la Guara est présentée en 1993. Conçue sur la base de la Maserati Barchetta, cette GT fabriquée au compte-gouttes bénéficie d'une technologie de pointe. Elle reçoit d'abord des moteurs BMW, puis Ford. De Tomaso signera ensuite un accord avec UAZ, une entreprise russe spécialisée dans les 4 X 4. Baptisé Simbir, le véhicule tout terrain fruit de cette collaboration constituait un projet ambitieux. La réalité sera loin de ces perspectives.

 Alejandro De Tomaso

Alejandro De Tomaso

Riche hidalgo argentin installé à Modène, Alejandro De Tomaso est un personnage de roman. Héritier d'une immense fortune, il s'en détourne pour se consacrer à sa passion : l'automobile.

 Historique De Tomaso

Historique De Tomaso

Quatrième grande marque italienne de GT à côté de Ferrari, Maserati et Lamborghini, ou firme marginale à l'image d'Iso avec laquelle elle partage le statut d'italo-américaine ? A chacun de se faire...

 La de Tomaso Pantera en compétition

La de Tomaso Pantera en compétition

De Tomaso développe dès 1972 la version course Groupe 3 de la Pantera, tandis qu'une Groupe 4 de 500 ch apparaît dans la foulée.

 Les monoplaces De Tomaso

Les monoplaces De Tomaso

En 1959, Alejandro de Tomaso met un terme à sa carrière de pilote pour se consacrer à la construction de voitures de course.

DE TOMASO Deauville

DE TOMASO Deauville

A la fin des années soixante, Alejandro de Tomaso cherche à élargir sa clientèle en entrant sur le marché des berlines de grand luxe. Son idée ? Construire copie italo-américaine de la Jaguar XJ.

DE TOMASO Guara

DE TOMASO Guara

Dernier projet porté par le fondateur de la marque, Alejandro De Tomaso, la Guara est présentée en 1993 au salon de Genève.

DE TOMASO Longchamp

DE TOMASO Longchamp

Avec la Longchamp, qui fait son apparition en 1972, Alejandro De Tomaso vise à concurrencer la Mercedes 450 SLC.

DE TOMASO Mangusta

DE TOMASO Mangusta

Grâce à son design sublime dû à Giugiaro, la Mangusta apporte à de Tomaso la crédibilité qui lui faisait défaut. La voiture fait entrer la jeune firme dans la cour des grands.

DE TOMASO Pantera

DE TOMASO Pantera

La Pantera est le modèle de référence de la marque, qui a popularisé son nom dans le monde entier.

DE TOMASO Vallelunga

DE TOMASO Vallelunga

Le grand public découvre la marque De Tomaso avec la Vallelunga présentée au salon de Turin de 1963.