Saga Cisitalia

Piero Dusio aurait pu être un Enzo Ferrari. Il a marqué l’automobile en créant la 202, un modèle mythique.

sommaire :

CISITALIA 202

Gilles Bonnafous le 27/03/2007

Partagez

réagir

Parallèlement au projet de monoplace 201, Dante Giacosa conduit l'étude du projet 202 sur les mêmes bases. Piero Dusio veut une petite berlinette de course, légère et rapide, dérivée de la D 46. Le châssis sera élargi afin de pouvoir accueillir deux passagers. La 202 sera développée par Giovanni Savonuzzi à partir des ébauches de Giacosa reparti chez Fiat après que le constructeur turinois est sorti des affres des destructions de la guerre.

Les Mille Milles de 1947, les premières de l’après-guerre, vont offrir à Cisitalia un triomphe inattendu et vibrer à l’exploit du légendaire Tazio Nuvolari. Cinq Cisitalia y sont engagées : trois spiders (Nuvolari, Minetti, Dusio qui bénéficie d’une version plus légère baptisée Razzo, fusée en italien), une berlinette normale dite « Cassone » pour Bernabei et une berlinette aérodynamique dotée d’ailerons pour Taruffi (20 km/h plus rapide). Les Cisitalia sont opposées à la nouvelle Ferrari de Cortese, à la Maserati de Luigi Villoresi, ainsi qu’à la vieille mais puissante Alfa Romeo 2900 de Clemente Biondetti et Emilio Romano.
Piero Dusio au volant d'un spider Nuvolari
Piero Dusio au volant d'un spider Nuvolari D.R.
La 202 Gran Sport
La 202 Gran Sport D.R.
A son insu, Nuvolari reçoit la voiture la moins performante (60 ch), car Dusio pense qu’il ne terminera pas la course en raison de sa santé défaillante. Il passe néanmoins en tête à Rome sous les vivats ! Et avec sept minutes d’avance sur la grosse Alfa de Biondetti-Romano, qui développe 150 ch. Minetti et Bernabei occupent les places suivantes ! A Asti, le classement n’a pas changé, quand s’abat sur le Piémont et la Lombardie un véritable déluge qui noie l’allumage du spider de Nuvolari. Le champion termine finalement deuxième de l’épreuve derrière l’Alfa Romeo, Bernabei et Minetti prenant les troisième et quatrième places au scratch. De plus, la berlinette de Bernabei remporte le prix accordé à la voiture la plus rapide sur l’autoroute Turin-Brescia…

La marque va connaître d’autres lauriers au cours de l’année 1947, dont la victoire de classe de Piero Dusio à la Coupe des Dolomites sur le spider Razzo (deuxième au général). Ces premières 202 de compétition, qui ont été dessinées par Giovanni Savonuzzi, sont construites par Alfredo Vignale.
202 aérodynamique Mille Milles
202 aérodynamique Mille Milles D.R.
En 1948 aux Mille Milles
En 1948 aux Mille Milles D.R.

A partir de ces machines de compétition, Piero Dusio entend commercialiser une GT. Pour Pininfarina, sollicité pour épauler Savonuzzi, l’occasion est belle de montrer ce dont est capable la jeune entreprise. Ainsi va naître la 202 extrapolée de la berlinette « Cassone ». Pininfarina en élargit l’habitacle, la dote d’un séduisant fast back et de vitres dépourvues de joints chromés. Surtout, il crée un coupé aux lignes modernes, à la carrosserie ponton et aux lignes pures et lisses. Un design qui fera date.

Rectifions toutefois une erreur qu’on lit trop souvent : la Cisitalia n’est pas la première automobile dotée d’une carrosserie intégralement ponton.
 Par contre, grâce à la modernité de sa conception, elle bénéficie d’un capot moteur situé à un niveau inférieur à celui des ailes, contrairement à la Simca 8 Sport et à la Ferrari 166 Pininfarina avec lesquelles elle présente des airs de parenté.
La 202 à Watkins Glen en 1949
La 202 à Watkins Glen en 1949 D.R.
Le coupé Gran Sport
Le coupé Gran Sport D.R.
La 202 est dévoilée à Milan le 6 septembre 1947 à la veille du GP d’Italie. Baptisée Gran Sport, elle apparaît dans une livrée vert tendre 
comme sur le catalogue publicitaire de l'époque. On la retrouve à Côme à la fin du mois dans le cadre de la Coupe Villa d’Este, puis au salon de Paris en octobre.

Une version cabriolet est développée à partir du coupé, à ne pas confondre avec le spider Nuvolari appelé SMM (Spyder Mille Miglia) en hommage à l’exploit des Mille Milles de 1947. Il se reconnaît aisément à ses ailerons. Une bonne vingtaine d’exemplaires en sera construite.
La version cabriolet
La version cabriolet D.R.
Spider Nuvolari
Spider Nuvolari D.R.

Consécration exceptionnelle, la 202 a droit en 1951 aux honneurs du MOMA, le musée d’Art moderne de New York en tant que « l’un des plus beaux designs de l’histoire de l’automobile ». Baptisée « Huit Automobiles », cette première exposition dédiée au design automobile met en scène, outre la Cisitalia, sept autres voitures : Mercedes-Benz SS tourer 1930, Cord 812 Custom Beverly, Bentley 1939 à carrosserie James Young, Talbot Lago SS Figoni goutte d’eau 1939 (le seul vrai chef-d’œuvre du plateau), Lincoln Continental 1941, ainsi qu’une Jeep Willys et une MG TC qui ne s’attendaient certainement pas à cet excès d’honneur… La 202 intégrera ensuite la collection permanente du musée.

La 202 est proposée à un tarif exorbitant rapporté à ses faibles performances. En 1951, le coupé est facturé 2 950 000 lires contre 2 300 000 lires à l’Alfa Romeo 1900. Sur le marché international, elle ne peut soutenir la concurrence de modèles comme la Jaguar XK 120. Henry Ford II, ainsi que Roberto Rossellini et Ingrid Bergman acquerront un cabriolet.
Au MOMA, à New-York
Au MOMA, à New-York D.R.
Carlo et Piero Dusio aux Mille Milles
Carlo et Piero Dusio aux Mille Milles D.R.
La 202 évoluera peu au cours de sa carrière. Au salon de Turin de 1950, elle reçoit un pare-brise bombé d’une seule pièce, un pare-chocs plus massif et un petit coffre à l’arrière, tandis que le levier de vitesses passe au volant.

Pinin Farina assurera d’abord la production d'une centaine d'exemplaires en aluminium. Les Stabilimenti Farina et Vignale assembleront ensuite la 202. Quelques châssis seront confiés à d’autres carrossiers, dont Frua et Castagna.

On peut estimer la production totale de la 202 à environ 200 unités de 1947 à 1952, peut-être un peu plus — les sources sont très contradictoires. Ce nombre inclut le coupé, le cabriolet et le spider Nuvolari. La modestie de ces chiffres n'empêchera pas la Cisitalia 202 de figurer au Panthéon de l'automobile.
Le spider Nuvolari
Le spider Nuvolari D.R.
article précédent  Piero Dusio

Page précédente
Piero Dusio

article suivant CISITALIA 360 Grand Prix

Page suivante
CISITALIA 360 Grand Prix

Partagez

réagir

Commentaires