Voiturettes : l’électricité leur redonne du dynamisme

Renault Twizy, le premier à dégainer

Pascal Rops le 11/08/2020

Partagez

réagir



Pour séduire une nouvelle clientèle, mais aussi pour initier son programme de voitures électriques, Renault se positionne sur ce créneau avec sa Twizy dès 2011 ! A bientôt 9 ans, la petite voiturette a séduit plus de 20 000 utilisateurs. Il faut dire qu’elle est novatrice cette petite Twizy. Tout d’abord par sa configuration en 1+1 en tandem. Puis par sa construction dépouillée dans un premier temps, sans portes et vitres latérales... Mais elle s’est très rapidement embourgeoisée afin de répondre à un certain besoin de confort, surtout les jours de pluie et de froid. En outre, elle se décline en deux puissances (5 et 17 chevaux), afin de répondre à toutes les demandes. Elle peut donc ainsi être conduite dès 14 ans (dans sa version 5 chevaux limitée à 45 km/h). Voilà de quoi séduire les parents qui ne voient le deux-roues, comme un danger pour leur enfant... Dans les esprits - et dans les faits – la Twizy se veut plus sécuritaire et surtout confortable grâce à sa carrosserie. En outre, elle offre une autonomie intéressante, puisque la Twizy (version 45) permet de parcourir jusqu’à 100 kilomètres avec ses batteries chargées. Pour cette version, il faudra débourser 10 000 euros (hors bonus écologique) ou 7 450 euros (toujours hors bonus écologique), auxquels il faudra ajouter la location mensuelle de la batterie (30 euros par mois).


article précédent  L'Isetta revisitée

Page précédente
L'Isetta revisitée

article suivant  Seat : bientôt sur le marché...

Page suivante
Seat : bientôt sur le marché...

Partagez

réagir

Commentaires