Maybach Exelero

Maybach Exelero La Maybach Exelero, c'est d'abord un choc esthétique. Un monstre noir à la calandre grimaçante et agressive, qui vous plante ses optiques droit dans les yeux et vous glace d'effroi. Tout en elle est superlatif. Son gabarit : 5,90m de long, 3,39m d'empattement, près de trois tonnes en ordre de marche. Son V12 biturbo de près de six litres de cylindrée. Dérivé de celui de la Maybach 57, il délivre la bagatelle de 700 chevaux et un couple de 1020 Nm ! Son habitacle qui, tendu de cuir, rehaussé de carbone et d'aluminium, respire le raffinement et la technologie. Mais comment Maybach, une marque réputée pour ses limousines de haut luxe un rien compassées, en est-elle arrivée là ? En fait, l'Exelero résulte d'une commande très spéciale du pneumaticien allemand Fulda, qui souhaitait fêter avec éclat son centenaire, en établissant un record avec une Maybach chaussée de pneus de tourisme à hautes performances, des... Exelero ! Fulda n'en était pas à son coup d'essai. En 1938, avant la disparition de la marque et sa renaissance en 2000 sous les auspices de DaimlerChrysler, le pneumaticien avait déjà commandité à Maybach une première voiture de record. A l'époque, la Maybach SW 38, profilée comme une goutte d'eau, avait atteint les 200 km/h grâce à son six cylindres de 140 chevaux. De cette SW 38, mystérieusement disparue, il ne reste plus que quelques dessins et quelques photos patinées par le temps... La conception de la moderne Exelero, qui devait rester aussi proche que possible d'une Maybach de série, a été menée en moins de deux ans. La mécanique a été développée par les ingénieurs Mercedes, à Untertürkheim. Construite chez Stola, en Italie, autour d'un châssis multitubulaire, sa robe en carbone a été dessinée par des étudiants en design, et longuement testée en soufflerie. Un dessin puissant et saisissant qui évoque parfaitement la force brutale de la bête. Une bête qui n'est pas qu'un concept-car. Car l'Exelero est avant tout une voiture conçue pour la performance qui roule…très fort ! Certes, Le pilote allemand Klaus Lüdwig, plusieurs fois champion DTM et vainqueur des 24 Heures du Mans, n'était pas habitué à un tel confort dans ses voitures de course. Mais ce ne fut qu'une formalité pour lui que de se glisser dans le baquet en cuir pleine fleur et d'enclencher la boîte automatique pour pousser l'Exelero à ses limites. Dans un bruit de tonnerre, une ronde infernale s'engage sur l'immense anneau de vitesse du circuit de Nardo en Italie. Dès le deuxième tour, la monstrueuse Exelero franchit les 351 km/h ! Elle inscrit également sur sa carte de visite un 0 à 100 km/h abattu en 4,4 secondes. Deux valeurs, dûment homologuées par les officiels de la FIA, qui confère à la Maybach Exelero le statut de « limousine chaussée de pneus de série » la plus rapide. Un nouveau record !

 Interview de Thibault de Maredsous

Interview de Thibault de Maredsous

Thibault de Maredsous, responsable des relations publiques Mercedes Car Group en France, a bien voulu nous expliquer le dessous des cartes de l'opération Exelero.

MAYBACH Exelero

MAYBACH Exelero

La découverte du concept car Maybach Exelero à Francfort en septembre 2005 fut incontestablement un choc.

MAYBACH SW 38

MAYBACH SW 38

Quand le concept car Exelero fut dévoilé, on eut l'impression d'un OVNI sorti de nulle part, pourtant, l'affaire eut un précédent... 67 ans plus tôt avec la SW 38.