Carrera Panamericana 2020

Stéphane Schlesinger le 08/12/2020

Partagez

réagir
diaporama 14 photos Carrera Panamericana 2020
Voir le diaporama
Quand on dit course routière, on pense au Tour Auto, à la Mille Miglia ou encore à la Targa Florio. Mais il est en est une qui leur en remontre par sa notoriété, sa difficulté et son prestige : la Carrera Panamericana. Pourtant, cette épreuve voulue par le Gouvernement Mexicain pour promouvoir son tout nouveau tronçon de la Route Panaméricaine, censée relier l'Alaska au sud de l'Argentine, ne s'est déroulée, dans son format originel, que cinq fois, de 1950 à 1954. Elle a tout de même eu le temps d'attirer, les autorités locales ayant alors le chéquier facile, des pilotes et constructeurs renommés, d'Ascari à Fangio, de Ferrari à Mercedes-Benz.
S'étirant sur plus de 3 000 km, la Carrera Panamericana dépasse en longueur la grande majorité des courses de l'époque et traverse des paysages incroyables, tout en suscitant une immense ferveur populaire. Seulement, les normes de sécurité de l'époque n'ont rien à voir avec celles actuelles, et les nombreux accidents entraînent de nombreux décès. Même au début des années 50 où l'on admet qu'une course soit potentiellement mortelle, ces tragédies inquiètent. Un évènement précipite la fin de l'épreuve mexicaine : la tragédie des 24 Heures du Mans 1955, où le crash de Pierre Levegh tue 84 personnes. Les autorités mexicaines redoutant qu'une horreur similaire endeuille la Carrera décident d'annuler purement et simplement cette dernière. Cependant, sa renommée reste telle que le terme « carrera », « course » en espagnol, est récupéré par deux grands noms : Porsche et Tag-Heuer, horloger intimement lié à l'automobile. L'épreuve renaîtra pourtant, bien plus tard, sous la forme d'un rallye pour voitures anciennes, en 1988. Etonnamment, malgré son éloignement, elle attire habituellement plus de pilotes française que la Mille Miglia italienne, à tel point qu'elle est neuf fois remportée par des hexagonaux, dont sept par un certain Pierre de Thoisy. D'autres célébrités s'y sont illustrées, comme Stig Blomqvist, Harri Rovanperä et Erik Comas. En 2020, elle est raflée, comme en 2019, par le Mexicain Ricardo Cordero, devant un Français, Hilaire Damiron, tous deux sur Studebaker. Trente équipages ont relié Oxaca à Torreón, en passant par Veracruz et Durango, (soit plus de 3 900 km), presque tous locaux, la crise de la covid ayant sérieusement handicapé les déplacements internationaux.


Commentaires

Derniers diaporamas photo

Diaporama : 1000 Miglia 2021, décalée mais disputée

Diaporama : 1000 Miglia 2021, décalée mais disputée

Reportée d'un mois à cause de la pandémie, la 39è édition de la 1000 Miglia moderne s'est courue sous un beau soleil du 16 au 19 juin dernier.
Diaporama : Voitures de l'année : 20 modèles qui ont marqué l'histoire

Diaporama : Voitures de l'année : 20 modèles qui ont marqué l'histoire

Le trophée de la Voiture européenne de l'année (Car Of The Year) est assurément le trophée automobile le plus convoité sur le Vieux Continent.
Diaporama : Pas de crise au salon de Shanghai

Diaporama : Pas de crise au salon de Shanghai

Premier salon automobile de 2021, Shanghai a accueilli un nombre important de nouveautés ainsi qu'un public aussi nombreux que lors de son édition de 2019.
Diaporama : Les nouvelles Youngtimer de l'année

Diaporama : Les nouvelles Youngtimer de l'année

Anti-chambre de la collection, la catégorie des Youngtimer - des voitures âgées de 20 à 30 ans - séduit de plus en plus de Français.
Diaporama : Jaguar Type-E, les 60 ans d'une diva

Diaporama : Jaguar Type-E, les 60 ans d'une diva

A son apparition, la Type-E a eu l'effet d'une bombe, ajoutant une bonne dose de glamour à l'image de Jaguar.
Diaporama : Les plus gros flops de l'histoire automobile

Diaporama : Les plus gros flops de l'histoire automobile

Retour sur les flops automobiles qui se sont pris les pieds dans le tapis. Il y en a pour tous les goûts : des sportives et des populaires, des autos à plus de 100 000 euros ou à moins de 2 000...
voir plus de diaporamas