Essai PEUGEOT 2008 1.2 PureTech 155 ch

Cédric Morançais le //

Peugeot et Renault se marquent à la culotte. Après la 208, lancée quelques semaines après la Clio V, c'est au tour de son dérivé SUV, le 2008, da faire peau neuve alors que le Captur II arrive tout juste en concession.

Partagez

réagir
Voir la vidéo en HD

Virage à 180 degrés

Si le succès de la première génération est indéniable, elle n'a jamais réussi à prendre le dessus, commercialement parlant sur son rivale du Losange. Pour en finir, le Peugeot 2008 fait entièrement peau neuve et, contrairement à la 208, il a décidé de se renouveler sur le plan esthétique. Place aux arêtes vives et à une face avant plus conquérante. Des choix qui pourraient ne pas plaire aux possesseurs du premier opus. A bord, ils retrouveront néanmoins leurs marques avec le désormais incontournable i-Cockpit. Sur les versions haut de gamme, comme la GT de notre essai, il prend la forme d'un écran 100 % digital et en 3 dimensions. Contrairement à ce que l'on trouve sur les modèles du groupe Volkswagen, les données sont ici simplifiées afin de faciliter leur lecture. Au-delà de l'aspect futuriste, ce combiné se trouve donc également facile à appréhender. Et comme la qualité de fabrication et de finition est au meilleur niveau de la catégorie, l'habitacle du 2008 se révèle particulièrement agréable à vivre. C'est un peu moins le cas de sa mécanique. Installée pour la première fois sous le capot d'une Peugeot, la déclinaison 155 ch du 1.2 PureTech, s'avère un peu rugueuse à l'usage. En mode Sport, la sonorité artificielle du moteur se révèle même rapidement fatigante. De plus, le gain de puissance par rapport à la version de 130 ch ne se ressent pas réellement au volant. Autant, donc, se contenter de cette dernière moins chère de 3 300 € en finition GT Line, légèrement moins bien équipée que notre GT. Heureusement, le 2008 révèle d'autres talents sur la route. A commencer par un toucher de route typiquement Peugeot. Comprenez par là qu'il se montre particulièrement agile, y compris sur des axes très sinueux. La capacité de son train avant à suivre fidèlement les injonctions données au volant est, notamment, remarquable. Le confort ne pâtit pas exagérément de ces réglages, même si les jantes de 18'', livrées de série en GT, ne permettent pas une absorption parfaite des déformations les plus profondes. Dans la lignée de la nouvelle 208, le 2008 monnaie assez chèrement ses nombreuses qualités... et ses quelques défauts au nombre desquels on compte un accès et une habitabilité limités aux places arrière, et un coffre peu généreux. Si l'on excepte les déclinaisons électriques, nous disposions du modèle le plus coûteux. A 32 900 €, le Peugeot 2008 GT flirte ainsi avec les tarifs d'un Audi Q2 ou d'une Mini Countryman.

À retenir

Avec ce 2008 de deuxième génération, Peugeot démontre, une nouvelle fois, que SUV et plaisir de conduite ne sont pas forcément incompatibles. Le Lion tire même délibérément un trait sur les aspects pratiques de ce concept. Une façon de se démarquer nettement de la concurrence, comme l'a fait l'actuel 3008. On souhaite au 2008 II de rencontrer le même succès que son ainé.
points fortsConduite vivante et précise, finition digne d'une Allemande, équipement très complet
points faiblesAspects pratiques sacrifiés, tarifs presque premium
13.6

20
Les chiffres
Prix 2019 : 32 900 €
Puissance : 155 ch
0 à 100km/h : 8.2s
Conso mixte : 5l/100
Emission de CO2 : 114 g/km
Notre avis
Note de coeur : 12/20
Agrément de conduite : 16/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 13/20
Budget : 13/20

Partagez

réagir

Derniers essais PEUGEOT

PEUGEOT 3008 Hybrid4 300 ch GT
PEUGEOT 3008 Hybrid4 300 ch GT
PEUGEOT 508 SW Hybrid 225 e-EAT8 GT
PEUGEOT 508 SW Hybrid 225 e-EAT8 GT
PEUGEOT 308 GTi 263 ch FAP
PEUGEOT 308 GTi 263 ch FAP
Tous les essais PEUGEOT

Avis des propriétaires

Commentaires