Essai MINI Cooper S 5 portes

Jacques Warnery le 06/11/2014

Excepté la baroudeuse Countryman, aucune Mini ne proposait jusqu'ici de version cinq portes. La troisième génération brise le tabou, en proposant deux ouvrants supplémentaires, dépassant du coup les quatre mètres de long. Y a-t-elle perdu son âme ?

Voir la vidéo en HD

Les portes de la gloire ?

Ce n'est pas parce que l'on s'appelle Mini qu'il faut oublier les réalités du marché. Certes, ces petites citadines BCBG sont toujours de véritables icônes qui rencontrent un franc succès commercial et répondent avant tout à un achat coup de cœur. Mais aujourd'hui, près de deux citadines sur trois se vendent en carrosserie cinq portes. Difficile donc de ne pas être présent sur ce terrain de jeu, même si une Mini ne s'achète évidemment pas que pour ses aspects pratiques ou pour l'accessibilité de ses places arrière. Dans cette version sportive Cooper S, elle propose une offre chic sur un segment des petites GTi où les cinq portes commencent juste à se développer. L'Audi S1 Sportback vient en effet de rejoindre la Renault Clio R.S. 200 EDC et la Volkswagen Polo GTI sur ce nouveau créneau...

Voir plus de photos

Mini étirements

Greffer deux portes arrière sur un modèle qui doit absolument conserver l'allure Mini n'a rien d'évident. Difficile de ne pas en dénaturer l'esprit quand l'empattement est rallongé de 72 mm et la longueur totale augmentée de 161 mm. Il faut dire qu'ainsi carrossée, notre Cooper S s'étire désormais sur un peu plus de 4 mètres. En ajoutant pas moins de 89 mm supplémentaires au porte-à-faux arrière, le concept des roues aux quatre coins cher à la Mini en prend pour son grade. Et le profil de la poupe apparaît du coup un peu plus empâté, avec sa lunette arrière plus tombante et horizontale. Pourtant, ce modèle format « maxi » ressemble toujours à une vraie Mini, jusqu'au bout de son toit flottant et de ses montants de pare brise droits. La version Cooper S y ajoute une parure plus sportive encore, avec sa double sortie d'échappement centrale, ses ouïes latérales chromées, sa prise d'air nichée sur le capot et ses jantes alliage de 16 pouces. Pour 2 800 € de plus, le Pack Red Hot Chili rajoute des antibrouillards, des phares entièrement à LED, des jantes 17 pouces et une bonne dose d'équipements de confort. Mais il faudra encore mettre la main au portefeuille pour vous offrir les magnifiques jantes 18 pouces blanches (700 €) et ces fameuses bandes sur la capot (130 €), sans lesquelles une Cooper S ne serait pas tout à fait une Cooper S. Du coup, l'addition monte vite…

Par ici la monnaie !

Cinq portes ou non, l'aménagement intérieur de la MINI reste identique et le charme opère toujours. Cette troisième génération apporte toutefois quelques modifications. Le grand écran rond niché au milieu reprend désormais toutes les fonctions de divertissement. Il est entouré d'un anneau à LED sensitif qui change de couleur selon les différentes fonctions choisies (téléphone, clim ou autre). Encore faudra-t-il avoir opté pour le Mini Excitement Package, facturé 520 € ou intégré au Pack Red Hot Chili. Dommage que ce vaste écran ne comprenne plus le grand tachymètre rond qui faisait tout le charme des Mini. Ce dernier migre devant le conducteur, juste au-dessus du volant et devient solidaire de la colonne de direction. L'ergonomie progresse, tout comme la qualité de fabrication. Les commandes de vitres électriques nichent désormais sur les accoudoirs de porte et la nouvelle interface GPS Professional avec pavé tactile est aussi intuitive qu'évidente à manipuler. Avec son empattement rallongé, cette Cooper S devient plus habitable que la trois portes classique, mais tout est relatif : l'étroitesse des ouvrants arrière ne facilite pas l'accès à bord, la place aux jambes est limitée et seule la hauteur sous plafond apparaît correcte. Enfin, difficile de croire que cette Mini est homologuée pour accueillir trois occupants à l'arrière, tant la place centrale apparaît inconfortable. De son coté, le coffre porte sa contenance de 211 à 278 litres.

Du coffre... à l'avant

La troisième génération de Cooper S troque le précédent 1.6 turbo de 184 ch, contre un 2.0 turbo de 192 ch. Un choix technique étonnant à l'heure où les constructeurs ne jurent que par le downsizing... Ce surcroît de cylindrée apporte davantage de couple puisqu'il culmine désormais à 280 Nm (300 Nm avec fonction overboost) à 1 250 tr/min. Du coup, ce bloc plein comme un œuf épargne de nombreux rétrogradages au quotidien. Revers de médaille, il manque un peu de vigueur à hauts régimes et la fête s'arrête un peu avant 6 000 tr/min. La commande de boîte plutôt agréable participe au plaisir de conduite, même si les plus sportifs auraient aimé profiter d'un étagement de transmission un peu plus court. Le timbre évocateur en mode sport et les détonations à l'échappement au lever de pied ajoutent un peu d'ambiance grâce à un système de son artificiel... Cette Cooper S 5 portes propose avec le Pack Red Hot Chili un système Mini Driving mode, influant sur la consistance de la direction, la réponse à l'accélérateur et la sonorité selon trois programmes : Green pour l'économie, Mid en conduite quotidienne et Sport pour faire joujou. Quoi qu'il en soit, la Cooper S reste fidèle à la tradition avec ses qualités et ses défauts propres. Toujours pétillante et vivante, elle conserve son agilité, son tempérament joueur, sa capacité à virer à plat avec une direction assez directe. Le punch du 2.0 turbo entraîne en revanche des pertes de motricité assorties de réactions dans le volant. Cela n'empêche pas la Cooper S cinq portes d'être efficace et amusante tant qu'elle roule sur billard. Dans le cas contraire, ses suspensions fermes, sautillantes et mal retenues en détente se rappellent vite à votre bon souvenir. Pour le confort, vous repasserez, pour la précision de conduite aussi. La poupe plutôt instable lors d'un freinage appuyé, la motricité précaire et la bagarre au volant amuseront les plus téméraires et un peu moins les autres, qui se garderont de déconnecter l'ESP. Reste à savoir si la suspension pilotée, facturée 550 € arrange un peu les choses.

À retenir

La carrosserie cinq portes transforme surtout l'esthétique de cette Mini Cooper S. Plus longue et doté d'un porte-à-faux arrière plus marqué, elle affiche une allure un peu moins dynamique et sportive. Cela ne l'empêche pas de conserver tout l'ADN d'une Mini, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur. Ses portes arrière la rendent un peu plus pratique, tandis que ses sensations de conduite restent typiquement Mini. Si le tarif de la Cooper S (25 900 €) apparaît relativement raisonnable, les mesquineries d'équipement obligent à mettre la main au portefeuille. Mais son style chic unique et sa personnalité attachante justifient le coup de cœur...
points fortsMoteur souple, châssis vif et pétillant, présentation toujours unique, équipement technologiques optionnels, tarif raisonnable, habitabilité en progrès...
points faibles...mais toujours réduite, confort ultra ferme, suspensions sautillantes, motricité moyenne, quelques mesquineries d'équipement et options indispensables.
13.9

20
Les chiffres
Prix 2014 : 25 900 €
Puissance : 192 ch
0 à 100km/h : 6.9s
Conso mixte : 6l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 15/20
Sécurité active et passive : 14/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 12/20

Autres articles pouvant vous intéresser

MINI Countryman Cooper SE Exquisite
MINI Countryman Cooper SE Exquisite

Mini se lance enfin dans l'hybride rechargeable avec ce Countryman Cooper SE....

MINI Countryman Cooper S
MINI Countryman Cooper S

La nouvelle Mini Countryman a grandi de 19 centimètres et se veut plus mature...

MINI Cooper S Cabrio
MINI Cooper S Cabrio

Après 2 ans d'attente, la nouvelle Mini se décline enfin en version...

Tous les essais MINI
BMW M2 Compétition M DKG
BMW M2 Compétition M DKG

La M2 Compétition n'est pas qu'une version un peu plus puissante de la M2 :...

TESLA Model 3 Grande Autonomie
TESLA Model 3 Grande Autonomie

La Model 3 débarque enfin en Europe, à des tarifs débutant à 42 600 €....

TOYOTA Camry Hybrid Lounge
TOYOTA Camry Hybrid Lounge

Hors-jeu les grandes routières généralistes ? Pourtant, 20 ans après avoir,...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires