Essai MERCEDES CLS 350 CDI Shooting Brake

David Lamboley le 29/10/2012

Pas vraiment coupé, pas vraiment break, pas vraiment berline… La nouvelle Mercedes CLS Shooting Brake brouille les pistes, mais déclenche à coup sûr l'émotion. Découverte...

Voir la vidéo en HD

Présentation

En 2004, la toute première CLS faisait crépiter les flashes du monde entier. Dévoilée comme un coupé à 4 portes, cette berline très effilée et racée a cédé sa place à une seconde mouture encore plus athlétique en 2011. Aujourd'hui, le constructeur à l'étoile décline le concept avec une carrosserie break. Suivant une certaine logique sémantique, elle se nomme Shooting Brake, ou break de chasse, puisque la CLS berline est censée être un coupé. La ligne apparaît majestueuse. La partie avant ne change guère : long capot musclé, portes sans montants et ligne de toit basse. La poupe, elle, gagne un toit plus long, en pente douce, atypique pour un break. Par rapport à la CLS, l'habitabilité arrière progresse, avec près de 5 cm de gagnés en hauteur à l'intérieur et plus de 1,5 cm en profondeur d'assise. Et côté soute, le volume disponible impressionne.

L'habitacle ne change guère. Moderne, bien agencé, très cosy, il apparaît de plus bien construit, avec des matériaux de qualité…ambiance première classe. Première classe également en termes de confort. La suspension pneumatique optionnelle de notre modèle d'essai est la panacée en termes d'amortissement, avec au choix un tarage sport très efficace ou très doux, façon limousine. Côté moteurs, le V6 350 CDI diesel de 265 ch apparaît parfaitement calibré pour cette auto. Puissant, disponible et onctueux, il promet des consommations très raisonnables, un peu plus de 6 litres de moyenne, pour des performances de premier ordre. Disponible à partir de 70 300 euros, cette version 350 CDI est à coup sûr la plus homogène de la gamme.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Superbe, classe, majestueuse, impressionnante… Mercedes réussit un coup de maître en termes de design. Partant de la base d'une berline « façon coupé » déjà bien lotie en termes esthétiques, la CLS Shooting Brake se la joue break de chasse avec une ligne de toit en pente douce, atypique pour un engin de ce type. Il suffit de jeter un œil à la Mercedes Classe E break de dimensions comparables pour se rendre compte de la différence. Plus fine, plus basse, plus athlétique qu'un break conventionnel, la CLS Shooting Brake dévoile effectivement des attributs de break de chasse, mais avec deux portes supplémentaires. Dans le détail, la partie avant ne change pas. On retrouve le long capot musclé, les portes sans montants, comme un coupé, et une faible hauteur, seulement 1,416 m. La partie arrière, avec son toit en pente douce, se veut à priori plus élégant que pratique.

On appréciera pourtant le volume appréciable de la soute, 590 litres minimum, que l'on peut porter à 1550 litres. Un détail croustillant : il existe une option « plancher de coffre en bois de merisier » absolument divine, facturée…5 100 euros. A ce prix-là, on évitera d'embarquer des sacs de gravats ! Toujours des chiffres, avec une longueur totale de 4,956 m, soit 1,6 cm de plus que la berline. Notons enfin le porte-à-faux arrière imposant, 1,18 m. Cette carrosserie permet en outre un volume habitable plus important à l'arrière, avec près de 5 cm de gagnés en hauteur à l'intérieur et plus de 1,5 cm en profondeur d'assise. L'habitacle ne change guère par rapport à la berline. Parfaitement agencé, ergonomique, très confortable et bien construit, il est irréprochable et invite au voyage.

Mécanique, châssis

Si les puissances disponibles vont de 204 ch (250 CDI) à 557 ch (63 AMG), les versions intermédiaires seront les plus appréciées de la clientèle. Parmi elles, notre 350 CDI dispose d'un V6 diesel de 265 ch qui, comme son nom ne l'indique pas, cube 3 litre. Un bloc d'une onctuosité et d'une disponibilité remarquables. A la fois vif dans ses montées en régimes et discret à rythme de croisière, il autorise de plus des performances de premier ordre, avec un 0 à 100 km/h revendiqué en 6,6 secondes, plutôt pas mal pour un gros break de près de deux tonnes !

De plus, la consommation moyenne annoncée, seulement 6,1 litre de gazole aux cent kilomètres, notamment grâce au Start/Stop de série, placent ce modèle parmi les plus efficients de sa catégorie. Notons d'ailleurs l'excellence de la boîte automatique à 7 rapports, qui dispose d'un étagement permettant des économies de carburant supplémentaires. A rythme plus soutenu, mode sport enclenché, il faudra toutefois compter deux litres supplémentaires environ… Cette mécanique plaisante et efficace propulse un châssis fait du même bois. Les trains roulants multibras, dérivés de la Classe E, sont au choix suspendus par des ressorts hélicoïdaux ou une suspension pneumatique.

Sur la route

Nous avons justement pu apprécier, sur notre 350 CDI d'essai, la suspension pneumatique à tarage variable, absolument irréprochable en termes de confort, mais aussi suffisamment ferme lorsque le mode Sport est enclenché, permettant à ce gros break un comportement étonnamment vif et plaisant. Notons justement que le centre de gravité abaissé par rapport à un break Classe E ajoute cette note de sportivité très appréciable. Dynamiquement, le CLS Shooting Brake apparaît donc comme un des breaks les plus homogènes et les plus plaisants de sa caste.

Mais cette étoile filante sait effectivement jouer sur plusieurs tableaux sans jamais se départir de son efficacité, y compris en termes mécaniques. Nous l'avons évoqué plus haut, le V6 diesel, presque mélodieux, invite même à le pousser dans ses retranchements. Il dévoile alors une facette presque sportive, bien aidé par la vivacité de la boîte automatique à 7 rapports, de série. Une combinaison parfaitement homogène qui sait bien sûr rester discrète. Peu de vibrations, peu de bruits parasites dans l'habitacle, peu de résonances grâce à une insonorisation remarquable. Il reste alors le plaisir de mener un engin imposant, élégant et exclusif, capable de douceur comme de poigne, efficace et sécurisant quelque soit le terrain. Un break diesel communicatif sur la route, c'est plutôt rare, et le CLS Shooting Brake 350 CDI est de ceux ci !

À retenir

Coup de maître en termes de design, irréprochable en termes de présentations et d'homogénéité, dynamique, plaisante, efficace, le break de chasse à 4 portes Mercedes est à coup sûr une réussite. Il faut en payer le prix, bien sûr, et c'est probablement là, comme de coutume, son seul vrai défaut !
points fortsPrestance de la ligne, capacité d'emport, habitabilité, présentation irréprochable, comportement dynamique, mécanique onctueuse, performante et efficiente.
points faiblesVoiture lourde et imposante, visibilité arrière, tarif exorbitant de certaines options
17.3

20
Les chiffres
Prix 2012 : 70300 €
Puissance : 265 ch
0 à 100km/h : 6.6s
Conso mixte : 6.1l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 19/20
Confort et vie à bord : 18/20
Budget : 15/20

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES CLS 450 4Matic Coupé AMG Line+
MERCEDES CLS 450 4Matic Coupé AMG Line+

Elle a inventé la formule à succès du coupé à quatre portes. Mais loin de...

MERCEDES CLS 63 AMG
MERCEDES CLS 63 AMG

En démocratisant le concept du coupé à quatre portes, Mercedes a créé un...

MERCEDES CLS 63 AMG
MERCEDES CLS 63 AMG

La Mercedes CLS vient de jeter aux orties son V8 5,4 litres de 476 chevaux...

Tous les essais MERCEDES
BMW M2 Compétition M DKG
BMW M2 Compétition M DKG

La M2 Compétition n'est pas qu'une version un peu plus puissante de la M2 :...

TESLA Model 3 Grande Autonomie
TESLA Model 3 Grande Autonomie

La Model 3 débarque enfin en Europe, à des tarifs débutant à 42 600 €....

TOYOTA Camry Hybrid Lounge
TOYOTA Camry Hybrid Lounge

Hors-jeu les grandes routières généralistes ? Pourtant, 20 ans après avoir,...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de RINGOBIS
RINGOBIS a dit le 03-11-2012 à 09:01
Si l'on excepte le fait qu'aujourd'hui, les appellations traditionnelles, telles que "coupé" et "shooting brake" sont usurpées par des modèles ne correspondant plus à ces définitions-à quand des "torpédos" à toit rigide ?-, cette nouvelle "Mercos" est très attirante et moins "coupeuse de tête" à l'AR que la CLS... Reste son plus gros défaut: Un prix trop élevé. Comme toujours !
avatar de 2.3-16
2.3-16 a dit le 01-11-2012 à 17:45
J'attends,5 ou 6 ans pour l'acheter avec étoile 21 comme ça on aura encore une petite remise supplémentaire, et on aura meilleur mine qu'un gars en BMW OU AUDI.
avatar de GTE 64
GTE 64 a dit le 01-11-2012 à 14:41
Pour rouler en Mercedes depuis prêt de 25 ans, une fois de plus je suis conquis par ce nouveaux modèle tout simplement exemplaire et inégalable.peut de marque peuvent prétendre de savoir crée des autos de cette classe et de beauté permanente.Bravo encore à Mercedes.peut être qu'un jour proche........seul petit défaut le prix, pour l'instant.
avatar de GTE 64
GTE 64 a dit le 01-11-2012 à 14:35
Mercedes sera toujours le support de référence dans l'art de crée des véhicules, comme très peut de fabricants peuvent ou croient le prétendre. Mercedes c'est une firme de confiance permanente. Bravo encore pour ce nouveau modèle.
avatar de scimitar
scimitar a dit le 01-11-2012 à 10:55
Je suis propriétaire d'une reliant gte se5 scimitar et je ne retrouve pas l'esprit shooting break, surtout en 4 portes. La définition du break de chasse est un coupé sportif et toute une culture entoure de ce style de carrosserie pour les amateur bien sur. Ici meme les proportions ne sont pas shooting break 0/20 pour nos amis allemand la culture du break de chasse ne vient pas de chez eux. Ça saute aux yeux....