< retour

Essai MERCEDES Classe E Coupé

Jean-François Destin le 22/05/2009

La nouvelle famille Mercedes Classe E s'enrichit d'un Coupé E au design soigné. Plus imposant que le CLK qu'il remplace, il hérite de moteurs plus sobres et d'une suspension à deux modes.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Cœur historique de la gamme, la Mercedes Classe E constitue le fond de commerce mais aussi la vitrine du constructeur allemand. D'où l'obligation de décliner des modèles attractifs. Après la berline et avant le break (en novembre 2009) et le cabriolet (printemps 2010) apparaît en France le très attendu Coupé Classe E. Plus imposant que le CLK auquel il succède, il hérite d'un design entrevu sur le magnifique concept « Fascination » du Mondial de Paris. Long de près de 4.70m, il arbore en effet sa large calandre frappée de l'Etoile, ses double optiques, ses feux et ce subtil pli en guise de ceinture de caisse. Un peu plus spacieux, l'habitacle parsemé d'inserts en aluminium et bois précieux reste classique et un peu décevant en terme de qualité perçue. Côté comportement, Mercedes reste campé sur une approche plus bourgeoise que sportive malgré la présence en série d'une suspension « Agility » à deux modes.

La Mercedes Classe E étant plébiscitée à 90% en diesel dans notre pays, nous avons choisi pour notre essai le Coupé E 350 CDI BlueEfficiency. Avec son 6 cylindres de 231 chevaux, il offre un excellent rapport rendement/consommation avec 250 km/h en pointe, 6.7 secondes au 0 à 100 km/h et 10 litres réels. En revanche, du fait de son poids élevé et de sa suspension trop souple, le Mercedes Classe E Coupé annoncé avec un châssis dynamique n'aime pas être bousculé. Manifestement, Mercedes chouchoute sa clientèle plutôt que d'aller chasser sur les terres d'Audi et de BMW. Confortable et raffiné, le Mercedes E Coupé est également disponible en version très sobre 250 CDI 204 chevaux et avec 3 moteurs à essence à 4, 6 et 8 cylindres. Les prix oscillent entre 44.800 € et 70.900 €.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Le nouveau Mercedes Classe E Coupé bat des records d'aérodynamique avec un CX annoncé de 0,24 ! Le résultat d'un travail de fourmi portant sur la face avant, les flancs, la poupe et les rétroviseurs, sources connue de perturbations. Par rapport à la nouvelle berline E, le Mercedes E Coupé arbore une large grille de calandre mettant en scène une grosse Etoile et des doubles optiques. On note aussi l'absence de pied milieu, la fluidité du capot, les rétros avec rappel de clignotants à LED. Des LED que l'on peut retrouver en guise de feux de jour de chaque côté à la base de la jupe avant à condition d'opter pour le système ILS (Intelligent light System). A l'arrière, les feux s'étendent jusqu'aux passages de roues. Enfin, les jantes sont spécifiques. Pour les esthètes, Mercedes propose le Pack Sport AMG additionnant un kit carrosserie AMG, des jantes spéciales, des disques de freins perforés, un volant sport et une garniture …en simili cuir ! Cette présentation s'accompagne d'aménagements visant les trains roulants et la direction.

Disponible désormais qu'avec une seule ligne de finition « Exclusive » créée pour le marché Français, le Mercedes Classe E Coupé bénéficie comme d'habitude d'options nombreuses et variées. En série, l'habitacle est statutaire mais certains matériaux comme le plastique recouvrant la planche de bord montrent quelques signes d'économie. En revanche, l'équipement a été enrichi par rapport à celui du CLK en intégrant notamment l' « Attention Assist » prévenant l'endormissement au volant, l'airbag genoux conducteur, l'interface Bluetooth pour les portables et les sièges avant à réglages électriques.

Mécanique et châssis

Pour des raisons de rationalisation, les Mercedes Classe C et E sont développées sur la même plate-forme déclinée en deux empattements. Le plus court sert de base à la Classe C mais aussi au Coupé E que Mercedes souhaitait plus agile et dynamique que l'ancien CLK. Dans cette optique, il reçoit en série « l'Agility Control », un système de régulation adapté des amortisseurs. Il est censé favoriser le moelleux du confort aux allures touristiques et bloquer les déports de caisse en conduite sportive. On verra plus loin que le résultat est décevant. Mercedes propose d'ailleurs en option un « Agility Control Sport » à l'amortissement plus ferme et un pack de « Conduite Dynamique » visant aussi le paramétrage de la direction et l'amortissement indépendant de chacune des quatre roues. Nous n'avons malheureusement pas pu les essayer.

Plus évidents sont les progrès réalisés sur la batterie de moteurs. Ainsi le 4 cylindres du Mercedes Coupé E250 CDI BlueEfficiency qui, avec une consommation en baisse de 17%, bat des records en réclamant seulement 5,8l aux cent en cycle mixte et en ne rejetant que 158 grammes de CO2. Mêmes gains spectaculaires pour les deux nouveaux moteurs à essence équipant les E250 CGI et E350 CGI. Ces 4 et 6 cylindres de 204 et 292 chevaux se montrent d'une grande sobriété (8,7l et 10,9l) compte tenu de leur rendement. Au sommet de la gamme est toujours proposé le E 500 V8 de 388 ch.

Sur la route

S'installer au volant d'une Mercedes, c'est entrer dans un univers qui a séduit les adeptes du haut de gamme partout dans le monde. Dans la foulée de la berline présentée récemment, le Mercedes Coupé E se veut raffiné, confortable, douillet et très protecteur. On le ressent viscéralement dès les premiers kilomètres en profitant notamment d'un silence de fonctionnement ouaté lié notamment à un aérodynamisme poussé décrit plus haut. Malgré quelques détails de finition critiquables, l'habitacle ne peut pas vraiment décevoir. Les vieux clients de l'Etoile affirment qu'au fil du temps, la qualité n'égale plus celle des années 60 ou 70. A voir. Notre Mercedes E 350 CDI Coupé nous a en tous cas impressionné par son potentiel, le V6 de 231 chevaux associé à la boite automatique 7G Tronic étant fulgurant avec son couple énorme de 540 Nm et aussi d'une grande souplesse.

Malgré le trafic intense des petites routes de Toscane, il a été possible sur certaines portions dégagées de tester un châssis toujours typé « confort ». Une constante chez Mercedes. Cette stratégie pénalise les ventes de conquête mais va rassurer les acheteurs fidèles. Aux allures moyennes et rapides, le Mercedes Classe ECoupé avale les kilomètres avec une grande aisance. Disposant en série de « l'Agility Control » censé jouer sur l'amortissement, nous avons voulu en avoir le cœur net et avons forcé la cadence. Hélas, le châssis est immédiatement à la peine, la direction s'alourdit, la boite ne suit pas toujours et il faut composer pour garder la cadence. Attention, aucune mauvaise réaction n'est à craindre mais on ne retrouve pas l'agrément de conduite rapide d'une Audi A5 ou d'un Coupé BMW Série 3.

À retenir

Avec ce nouveau Mercedes Classe E Coupé, la marque démontre qu'elle souhaite contenter sa clientèle plutôt que d'aller ferrailler sur le terrain sportif avec BMW et Audi. Si les tarifs restent élevés, Mercedes s'attache à chaque renouvellement de modèle à en offrir davantage. C'est le cas de notre E 350 CDI Coupé se révélant 3% moins cher que l'ancien CLK correspondant, soit un avantage client de 1720 €. Parallèlement, Mercedes comble une partie de son retard sur BMW dans l'abaissement des consommations et des rejets. Sans être aussi spectaculaire que l' EfficientDynamics de son rival BMW, la technologie BlueEfficiency se met en place avec des résultats concrets.
points fortsDesign très soigné, diesel performants et sobres, confort, comportement routier en usage courant, silence de fonctionnement, qualité de fabrication, espace habitable en hausse à l'avant, sécurité passive au top, équipement enrichi.
points faiblesAbsence de caractère sportif en série, poids élevé, places arrière encore mesurées, quelques détails de finition, prix des options.
12.8

20
Les chiffres
Prix 2009 : 52 500 €
Puissance : 231 ch
0 à 100km/h : 6.7s
Conso mixte : 6.8l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 13/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 13/20
Budget : 12/20

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+
MERCEDES AMG Classe E 63 S 4Matic+

À ma gauche, l'une des berlines les plus performantes jamais conçues par AMG....

MERCEDES E 400 4Matic Cabriolet Fascination
MERCEDES E 400 4Matic Cabriolet Fascination

Cela fait longtemps que Mercedes conçoit des cabriolets qui s'échinent à...

MERCEDES E 400 Coupé Fascination
MERCEDES E 400 Coupé Fascination

Chez Mercedes, le coupé est une longue tradition. Mais dans ce domaine, la...

Tous les essais MERCEDES
ASTON MARTIN DB11 V8
ASTON MARTIN DB11 V8

Tout juste commercialisée, la sublime Aston Martin DB11 s'offre une nouvelle...

ALFA ROMEO Stelvio 2.9 V6 AT8 Q4 Quadrifoglio
ALFA ROMEO Stelvio 2.9 V6 AT8 Q4 Quadrifoglio

Non content d'afficher des performances de supercar, le nouvel Alfa Romeo...

LAND ROVER Range Rover P400e Autobiography
LAND ROVER Range Rover P400e Autobiography

Le Range Rover s'offre un lifting et se décline désormais dans une version...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Racoon
Racoon a dit le 05-06-2009 à 09:48
Le style peut paraître lourd en photo, mais en réalité la E Coupé est nettement plus fine : mieux vaut la voir en vrai ! Sinon c'est une auto intéressante, moins rigoureuse qu'une Audi A5, moins amusante qu'une BMW Série 3 Coupé, mais nettement plus dynamique que la E Berline...
avatar de SKIPPER
SKIPPER a dit le 28-05-2009 à 22:25
Belle réussite! Voici une voiture qui pourrait me faire choisir Mercedes pour mon prochain achat (je suis plutôt Jaguar par nature).