Essai JAGUAR X-Type

Jean-François Destin le 15/05/2001

Jaguar poursuit la reconstruction de sa gamme avec la Jaguar X-Type, une berline compacte familiale (4.67m) à traction intégrale, une première pour le constructeur anglais.

Présentation

Ce seul atout technologique démontre la volonté de Jaguar de se différencier des compactes familiales de luxe que sont les Mercedes Classe C, les Audi A4, les BMW Serie 3 et même les Volvo S 60, Volvo comme Jaguar appartenant au groupe Ford. Silencieuse, très confortable et douce à conduire, la Jaguar X-Type bien campée sur ses quatre roues motrices offre un comportement routier exceptionnel. Le jeune client espéré pourra choisir entre deux V6 essence, le 2.5l de 197 ch et le 3l de 234 chevaux. Seul écueil: l'absence d'une proposition diesel (qui représente plus de 80% des ventes de la BMW Serie 3!) sorti en 2003.

JAGUAR X-Type JAGUAR X-Type

Design

Comparée à la S-Type qui reprend avec un certain modernisme les traits caractéristiques de la Mark II des années 60, la X-Type apparaîtra peut-être un peu banale aux puristes Jaguar. Equilibrée et identifiable comme un produit Jaguar (les tests "clinic" en Angleterre l'ont prouvé à 80%), la X-Type aurait néanmoins mérité une face avant plus exclusive et en tous cas moins voisine de celle de la XJ. Surtout en regard de la clientèle visée (entre 35 et 45 ans).

A l'avant, on retrouve un large capot modelé pour mettre en valeur, de chaque côté de la calandre, les quatre petits phares ovales. A l'arrière, des feux quasi semblables à ceux du coupé XK et de la S-Type marquent l'appartenance à la famille britannique tandis que la pointe du couvercle de malle s'orne d'un petit déflecteur d'allure sportive.

Habitacle

Beaucoup plus chaleureux que celui de ses rivales allemandes, il fait appel en série à un belle sellerie en cuir (sauf sur la X-Type de base), des clenches intérieures chromées et à de généreuses incrustations d'érable teinté sur une planche de bord cossue et fonctionnelle. Un bois que nous préférons dans sa teinte naturelle plutôt que le gris dévolu aux modèles "Sport". J'ai particulièrement aimé les quatre cadrans à fond vert anglais, l'entourage de la console centrale mettant en valeur un écran multifonction à commande tactile (en option) et des sièges avant à la fois fermes et confortables apportant un bon maintien latéral en conduite rapide. A noter aussi l'excellente position au volant favorisant une prise en main rapide et facile de la voiture.

Les places arrières en revanche ont été un peu sacrifiées. Vu l'angle insuffisant d'ouverture des portières, on peine pour s'installer sur une banquette aux dossiers trop droits et trop plats. En revanche, la place pour les jambes apparaît suffisante (même lorsqu'une personne de grande taille est installée à l'avant) de même que la garde au toit alors que la X-Type affiche seulement 1.39m en hauteur (contre 1.42m pour la BMW Série 3 et 1.43m pour l'A4). De faible hauteur mais profond, le coffre offre un volume de 452 dm3. Pas vraiment convaincant quand on sait que la BMW et l'Audi qui accusent respectivement 20 et 13 cm de moins en longueur dispose d'un rangement pour les bagages de 440 et 445 dm3. A noter la présence sous le plancher du coffre des modèles destinés à la France d'une vraie roue de secours montée sur une jante en alliage.

Châssis

La X-Type repose sur l'excellente plate-forme de la Ford Mondeo. Les responsables de Jaguar le reconnaissent du bout des lèvres tout en s'empressant d'ajouter que seulement 20% des composants de cette plate-forme ont été repris. Les différences de dimensions au niveau des voies et de l'empattement par rapport à la Mondeo et l'implantation des quatre roues motrices ont en effet nécessité de profondes modifications. Au demeurant, cet apport de grande série de la maison mère contribue en partie aux qualités routières de la X-Type et à la maîtrise des coûts au profit de tarifs compétitifs Durant notre essai, nous avons pu constater l'étonnante rigidité de la caisse qui selon Jaguar est supérieur de 30% à celui de ses meilleures rivales allemandes. Elle s'accorde bien avec la nouvelle suspension "Torsion Control link", et son système multibras à l'arrière. A noter que les deux modèles 2.5l et 3l bénéficient en version "Sport" de ressorts et amortisseurs plus fermes et de barres antiroulis plus grosses. Un bon choix surtout par rapport à la version "Classique" plus chère. L'atout capital de la X-Type réside dans sa traction intégrale permanente. Près de 60% de la puissance s'exprime sur les roues arrières afin de préserver les sensations de conduite d'une propulsion tandis qu'un visco-coupleur traque en permanence les pertes d'adhérence pour répartir judicieusement les chevaux entre les trains avant et arrière.

Moteur

Noblesse oblige, La X-Type ne reçoit que des 6 cylindres en version 3 litres de 234 chevaux (le même que celui de la S-Type) et son dérivé 2.5l de 197 chevaux. Les deux moteurs à 4 arbres à cames, 24 soupapes et distribution variable se montrent performants et pas trop gourmand (12 à 13 litres en haut de gamme) à vive allure mais le 2.5l peine davantage pour relancer une caisse d'un peu plus de 1.5 tonne. Les deux V6 sont accouplés à une boite mécanique à 5 rapports bien étagés ou à une transmission automatique un peu dépassée. Jamais en phase en conduite rapide, elle à manifestement été programmée pour des déplacements tranquilles même si le conducteur peut opter sur un mode "Sport" inefficace. A oublier.

Sur la route

Très facile à prendre en mains, la X-Type ne tarde pas a révéler son potentiel tant elle parvient à filtrer les irrégularités de la chaussée. Rigide, très équilibrée, amortissant bien, elle offre bien entendu une motricité supérieure à ses rivales en restant rivée au sol. On se surprend à passer de plus en plus vite en courbe, la tenue de route et l'absence quasi totale de roulis procurant une sécurité active de tous les instants. J'ai aussi apprécié la direction assistée asservie à la vitesse et le freinage puissant malgré une course à la pédale un peu longue sur certaines versions.Enfin outre les performances élevées, il faut souligner le soin apporté à l'insonorisation. A 200 km/h sur circuit, on ne perçoit aucun bruit de roulement ni de moteur et un volume très mesuré de bruits aérodynamiques. Remarquable.

JAGUAR X-Type JAGUAR X-Type

Equipements

La X-Type de base dispose d'un équipement correct comprenant la direction à assistance variable, les vitres et rétros dégivrant à commande électrique, le verrouillage centralisé avec commande à distance, l'ABS, les 8 airbags (frontaux, latéraux et rideaux avants et arrières), une alarme périmétrique, le dossier de la banquette arrière rabattable 70/30, les boiseries en érable, les sièges en tissu, la climatisation manuelle, un autoradio et le volant (en cuir) réglable en hauteur et en profondeur. La X-Type "Classique" y ajoute les jantes en alliage de 16 pouces, le régulateur de vitesse, la sellerie et le pommeau de vitesse en cuir, le réglage électrique des sièges avants, l'accoudoir avant coulissant avec rangement, les inserts de porte en érable, la climatisation régulée avec filtres à pollen et anti-odeur et l'ordinateur de bord. La X-type "Sport" bénéficie en exclusivité d'une suspension "Sport" spécifique, de jantes alliage de 17 pouces, d'inserts d'érable gris et d'une sellerie en cuir et tissu.

À retenir

Bien qu'elle ne soit pas réellement compacte, la "petite" Jaguar met le charme, le raffinement et la sportivité authentique à la portée d'un plus grand nombre de clients malgré l'absence d'un diesel. Ce dernier pourrait être un puissant V6 HDI, fruit des accords passés entre Peugeot et Ford. Jaguar reconnait également travailler sur une version break. Mais ces projets nécessiteront la construction d'une nouvelle unité de fabrication sur le site d'Halewood déjà totalement dédié à la X-Type.
Les chiffres
Prix 2001 : 40 700 €
Puissance : 234 ch
0 à 100km/h : 7.5s
Conso mixte : 10.3l/100

Autres articles pouvant vous intéresser

JAGUAR X-Type Estate
JAGUAR X-Type Estate

Quelques mois après avoir cédé aux sirènes du diesel, la Jaguar X-Type Estate...

JAGUAR X-Type Diesel
JAGUAR X-Type Diesel

Lancée en septembre 2003, la X-Type 2.0d, est la première Jaguar à accueillir...

JAGUAR I-Pace
JAGUAR I-Pace

Rarement nouveauté n'aura été aussi attendue, surtout dans le domaine de...

Tous les essais JAGUAR
BMW M2 Compétition M DKG
BMW M2 Compétition M DKG

La M2 Compétition n'est pas qu'une version un peu plus puissante de la M2 :...

MERCEDES CLA 250 4Matic Progressive Line
MERCEDES CLA 250 4Matic Progressive Line

Mercedes renouvelle son petit « coupé à quatre portes » CLA, qui ressemble...

TESLA Model 3 Grande Autonomie
TESLA Model 3 Grande Autonomie

La Model 3 débarque enfin en Europe, à des tarifs débutant à 42 600 €....

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Nigel
Nigel a dit le 24-09-2015 à 17:21
Je signale juste une petite erreur sur le poids de la voiture qui tourne autour de 1500g et pas 2T comme indiqué plus haut