Essai AUDI TT Roadster

Vincent Desmonts le 05/03/2007

Avec cette 2ème génération, l'Audi TT Roadster gagne ses galons de vraie sportive.

Voir la vidéo en HD

Présentation

L'Audi TT Roadster fait peau neuve, et s'il s'éloigne des excentricités stylistiques de son prédécesseur, il n'en garde pas moins une forte personnalité. Les lignes se veulent plus tendues, à l'image des arceaux chromés, toujours présents mais désormais inclinés vers l'avant pour plus de dynamisme, ou des dimensions en hausse (+ 13,7 cm en longueur). A rebours de la tendance actuelle, le nouveau TT est plus léger que le précédent : l'emploi massif d'aluminium (qui compose ici 58 % de la coque nue) permet de faire descendre l'aiguille de la balance de 1340 à 1295 kg. Dans le même temps, la rigidité a été accrue de 50 %.

Le bonheur du pilote ne s'arrête pas là : le nouveau châssis offre un compromis confort/tenue de route en très net progrès. Quant au moteur 2.0 TFSI, il possède la souplesse et la sonorité qui faisaient défaut au 1.8 T du précédent TT. De quoi prendre beaucoup de plaisir sur tous les types de parcours, surtout si l'on s'est offert la boîte à double embrayage S-Tronic (2370 euros quand même...) qui concilie douceur peu commune et changements de rapports sans rupture de charge. A bord, le pilote est mieux protégé des remous grâce à l'implantation plus basse de l'assise. Mais le pratique filet anti-remous électrique à 530 euros est une option très recommandable. Tout comme commande entièrement automatique de la capote, qui fonctionne jusqu'à 50 km/h mais qu'Audi ose facturer 1200 euros (en série sur la version V6). Heureusement, la capote en elle-même est enfin doublée et offre l'insonorisation qu'on est en droit d'attendre d'un tel véhicule.

Voir plus de photos

Sur la route

Le précédent roadster Audi TT n'offrait guère de grand frisson à son conducteur. Il faut dire que le cabriolet Audi n'était finalement qu'une Volkswagen Golf IV en tenue de soirée ! Par conséquent, il souffrait d'un poids élevé (notamment en version Quattro), de suspensions très fermes manquant de tenue sur mauvaises routes et d'un châssis parfois pataud. La nouvelle génération balaye ces contradictions, et gagne ses galons de vrai roadster sportif. La coque employant massivement l'aluminium parvient à afficher à la fois une rigidité augmentée de 50 % et un poids réduit de 113 kg par rapport à une caisse 100 % acier.

Du coup, les suspensions bien arrimées sur cette plate-forme solide peuvent travailler de manière optimale. La tenue de caisse apparaît infiniment plus convaincante, la direction gagne en précision et en ressenti, le sous-virage apparaît plus tardivement grâce au train avant plus léger. Les plus exigeants pourront s'offrir la suspension active Audi Magnetic Ride (1470 euros), qui optimise le confort tout en réduisant le roulis grâce à des amortisseurs pilotés par un champ magnétique. Quant au moteur 2.0 TFSI, il séduit toujours par son élasticité, sa vivacité et sa sonorité travaillée que la conduite à découvert permet d'apprécier à sa juste valeur. Les performances sont au diapason des qualités du châssis, et les consommations restent contenues dans des valeurs raisonnables si l'on adopte un rythme de conduite coulée. Ceux dont le budget le permet pourront préférer le V6, encore plus mélodieux et dont la souplesse a progressé grâce à l'adoption d'une nouvelle courbe de couple.

À retenir

Avec cette deuxième génération, l'Audi TT Roadster gagne ses galons de vraie sportive. Châssis incisif et moteur performant s'allient pour offrir un beau plaisir de conduite, associé à une présentation élégante et toujours originale. Il est juste regrettable qu'il faille passer par le catalogue des options pour équiper la version 2.0 TFSI d'une capote électrique et d'un filet coupe-vent, deux éléments pourtant bien utiles au quotidien... Dès lors, le « vrai » prix d'attaque dépasse les 38000 euros. A quand une version plus accessible ?
points fortsMoteur 2.0 TFSI souple et nerveux, sonorité plaisante, rigidité soignée, châssis agile, confort de suspension en net progrès, finition et présentation haut de gamme, capote électrique (optionnelle) fonctionnant jusqu'à 50 km/h.
points faiblesOptions nombreuses et chères, visibilité arrière perfectible.
15.4

20
Les chiffres
Prix 2007 : 36 510 €
Puissance : 200 ch
0 à 100km/h : 6.7s
Conso mixte : 7.8l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 9/20

Autres articles pouvant vous intéresser

AUDI TTS Coupé
AUDI TTS Coupé

L'Audi TT fête son anniversaire avec un (très) léger restylage et des...

AUDI TT RS
AUDI TT RS

Moins lourd, mieux équilibré et encore plus puissant, le nouvel Audi TT RS...

AUDI TTS
AUDI TTS

En attendant la future version RS, l'Audi TT monte en puissance avec ce TTS,...

Tous les essais AUDI
ASTON MARTIN DBS Superleggera
ASTON MARTIN DBS Superleggera

Pour répliquer à la Ferrari 812 Superfast, voici qu'Aston Martin dégaine sa...

MERCEDES A35 AMG 4 Matic
MERCEDES A35 AMG 4 Matic

Alors que la sulfureuse A45 AMG pointe le bout de sa calandre, nous prenons...

PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)
PORSCHE 911 Carrera 4S Pack Sport Chrono (992)

La Porsche 911 se refait une beauté et revient dans une huitième génération....

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires