Une Porsche 356 repêchée dans un lac en Suisse

Jean-Claude Fourniaud le 29/11/2014

C'est lors d'un exercice de sécurité sur le lac suisse des Quatre-Cantons, qu'un club de plongée local a découvert une Porsche 356 gisant par 8 mètres de fond. Au-delà de cette découverte insolite, les circonstances dans lesquelles cette pauvre 356 s'est retrouvée là, restent une énigme.

Partagez

réagir
Le mystère est d'autant plus épais, qu'aucune route ne dessert cette partie du lac et les rochers abrupts et boisés qui surplombent les rives, y interdisent toute circulation. Comment est-elle arrivée là ?
L'affaire a donc été confiée aux autorités compétentes, en l'occurrence la police fluviale qui a donné son autorisation pour le repêchage de l'épave afin de mener une enquête approfondie.

Le 25 octobre dernier, une équipe spécialisée a pris place à bord du «Kon-Tiki» pour extraire cette 356 des eaux sombres du lac. Le président du club Porsche 356 Suisse était du voyage pour encadrer les opérations et apporter son expertise.

Les premières photos des plongeurs laissent à penser qu'il pourrait s'agir d'une 356 pré-A, mais seule la remontée de l'épave permettra d'identifier précisément le modèle.

Après de longues heures de labeur, la grue finit par faire émerger à la surface une masse de tôles rouillées, à manipuler avec grand soin pour ne pas la briser en deux. L'identification ne fait alors plus aucun doute : on est bien en présence d'une 356 pré-A reconnaissable à son arrête centrale au-dessus du pare-brise, mais la malheureuse est en piteux état.

Il s'agit là du tout premier modèle arborant la marque « Porsche» et produit sur la période 1948-1954. Ceci en fait aujourd'hui un modèle particulièrement convoité des collectionneurs, prêts à débourser des sommes folles pour se porter acquéreur d'un exemplaire en bon état.
L'absence de nombreux organes sur la voiture repêchée, comme le moteur ou la boite de vitesses, oriente l'enquête de la police vers une banale fraude à l'assurance. L'assuré aura sans doute revendu la majorité des pièces avant de se débarrasser du reste de la voiture dans le lac. Du coup, cette hypothèse rend l'histoire bien moins énigmatique que le laissait supposer la rumeur des jours précédents, faisant état d'un crime ou d'un fait de grand banditisme.

De retour sur la terre ferme, les investigations devraient se poursuivre pour tenter d'identifier le véhicule, retrouver la trace de son dernier propriétaire et ainsi déterminer les circonstances réelles qui ont conduit cette Porsche 356 en si mauvaise posture.

Voir l'intégralité de l'album photo sur flickr

Partagez

réagir

Dernières actualités PORSCHE

Porsche fête les 70 ans de son premier modèle livré à Zuffenhausen
Porsche fête les 70 ans de son premier modèle livré à Zuffenhausen
Porsche 356 RSR Emory Motorsports
Porsche 356 RSR Emory Motorsports
Enchères : Porsche 356 A Speedster
Enchères : Porsche 356 A Speedster
Toutes les actualités PORSCHE

Tags liés

Commentaires

avatar de spider-man
spider-man a dit le 03-12-2014 à 16:34
Oui mais certaines sont aussi des autos réellement volées dont on a voulu se débarrasser discrètement, après avoir pillé et revendu les pièces, ou encore d'autos en mauvais état dont on a conservé la carte grise pour l'utiliser sur un autre véhicule similaire mais en meilleur état et dépourvu de carte grise... Il s'agit donc souvent de délits, mais pas toujours de fraude à l'assurance.
avatar de ABDULAZIZ
ABDULAZIZ a dit le 02-12-2014 à 22:53
Pas fou le propriétaire. Ce sont des "opérations" classiques en France: Il y a quelques années en asséchant le canal de Provence pour le nettoyer; on a retrouvé environ 600 voitures ,déclaré volées. Certaines avaient même les clefs sur le contact !!!