Une Lola T70 MkIII B de 1969 en vente

Samuel Morand le 14/02/2013

Le 23 février prochain, la vente aux enchères « Race Retro and Classic Car » qui se tiendra à Silverstone, en Grande Bretagne, proposera à la vente une Lola MkIII B de 1969 à l'histoire étonnante.

Conçue par le designer Eric Broadley, à qui l'on doit également la Ford GT40, la Lola T70 a été développée sur la base de la Lola Mk6 GT de 1962. À grand renfort d'essais en soufflerie, Broadley lui procurera une meilleure stabilité que la GT40 à haute vitesse, mais l'auto n'en demeura pas moins sous sa domination et celle des Porsche notamment.

Jamais engagée de manière officielle par Lola, la MkIII B ne brillera finalement qu'aux 24 Heures de Daytona 1969 où, sous la direction de Roger Penske, elle s'imposa aux mains de Marc Donohue et Chuck Parsons.

Le châssis SL76/141 qui sera mis en vente à Silverstone fut acheté en 1969 par le suisse Ulf Norinder, qui en prit possession à Daytona cette même année. Arrivée en pièces détachées, elle finira sa course dans le mur. Et ce qui n'était alors qu'un incident aurait pu être considéré comme un mauvais présage, tant l'auto connaîtra d'avaries les courses suivantes.

Vendu en 1970 à la société Solar Production de Steve McQueen, le châssis SL76/141 entame alors une nouvelle carrière avec le film « Le Mans ». Dans un premier temps repeinte en jaune et flanquée du n°11, la MkIII est envoyée contre le rail aux abords d'Indianapolis pour les besoins du scénario.

Puis la production décide de la transformer en Porsche 917 et l'équipe d'un système de contrôle à distance. Et là encore, c'est contre un rail qu'elle termine sa prestation dans la scène d'accident tourné entre le virage d'Arnage et les esses Porsche. L'accélérateur bloqué dans la manœuvre contribuera grandement à rendre les images plus spectaculaires encore qu'initialement prévu.

La suite sera plus calme. Après une reconstruction dans les règles et une longue période d'inactivité, elle participe à partir de 1994 à des courses de véhicules historiques avec ses différents propriétaires, dont Martin Birrane, propriétaire de Lola Cars. En 2004 enfin, son dernier acquéreur lui rendra sa robe d'origine, aux couleurs de Valvoline, et lui offrira quelques podiums à Silverstone, Spa ou encore Monza. Une retraite méritée en somme.

Cette Lola MkIII B SL76/141 est estimée entre 570 000 et 650 000 livres (663 500 à 756 500 euros).
actu suivante Seat Leon SC à Genève

Actu précédente
Seat Leon SC à Genève

actu précédente Mercedes Classe E 63 AMG Cabriolet

Actu suivante
Mercedes Classe E 63 AMG Cabriolet

Autres articles pouvant vous intéresser

Cessation d'activité pour Lola
Cessation d'activité pour Lola

Placé en liquidation judiciaire en mai dernier, Lola Cars International - la...

Lola Cars - Roush Yates
Lola Cars - Roush Yates

Lola Cars a récemment dévoilé ses deux dernières créations à destination du...

Toutes les actualités LOLA
Lola Cars - Roush Yates
Nouvelles Jeep Renegade et Compass 4xe hybrides rechargeables

Jeep lance l'électrification de sa gamme en Europe avec les modèles Renegade...

Lola Cars - Roush Yates
Offrez-vous l'Audi A4 cabriolet de Lady Di

Classic Car Auctions (CCA) proposera à la vente le 28 mars prochain au NEC de...

Lola Cars - Roush Yates
La collection Brumos s'expose à Jacksonville

Bien que Brumos Porsche et Brumos Racing aient aujourd'hui disparu, les fans...

Toutes les actualités

Commentaires