Une épave de 2CV vendue 10 800 euros

Soufyane Benhammouda le 21/03/2013

Partagez

réagir

Lors d'une vente aux enchères orchestrée le week-end dernier à Fointainebleau, une épave de Citroën 2CV a été adjugée à 10 800 €. À première vue, la somme peut paraître astronomique. Mais il s'agissait du tout dernier exemplaire sorti de l'usine de Levallois-Perret en 1988, qui a récemment connu une fin tragique.

En 1974, Roger Brioult, ancien rédacteur en chef de Le Revue Technique Automobile, comprend que la Citroën 2CV commence à devenir une légende et se décide à acquérir un exemplaire. Mais pas n'importe lequel puisqu'il demande à la marque aux Chevrons de lui réserver le dernier exemplaire. Méticuleusement conservée et affichant seulement 5 km au compteur, la 2CV de Roger Brioult est dérobée en mars 2012, une semaine avant la disparition de son propriétaire.

Ce n'est que deux mois après les tragiques événements que la Citroën 2CV a été retrouvée totalement carbonisée. D'après les experts, cet exemplaire était estimé à une valeur de 110 000 € avant d'être brûlé !

Partagez

réagir

Dernières actualités CITROEN

Une Citroën 2CV Charleston en Lego
Une Citroën 2CV Charleston en Lego
Une superbe 2CV Sahara aux enchères
Une superbe 2CV Sahara aux enchères
Une Citroën 2CV à Las Vegas
Une Citroën 2CV à Las Vegas
Toutes les actualités CITROEN

Tags liés

Commentaires

avatar de nouci
nouci a dit le 18-10-2015 à 21:07
je suis a la recherche d une veille 2 cv pour mon mari le plaisir de la refaire
avatar de jeg
jeg a dit le 25-03-2013 à 10:13
La connerie n'a malheureusement pas de frontières, et bruler un symbole es ce vraiment détruire, je ne crois pas. Bonne journée a tous.
avatar de Lapounk
Lapounk a dit le 22-03-2013 à 21:33
Paix à son âme
avatar de lino7
lino7 a dit le 22-03-2013 à 11:39
C'est ce vol qui a causé la mort de M. Brioult qui ne comprenait pas les actes délictieux que l'on subit au quotidien. Un "guignol" avait pris ma voiture garée dans la rue pour une rape à pomme. Sur toute la longueur de ma voiture coté gauche il avait appuyé sa pomme tout en marchant et j'ai eu le plaisir de nettoyer les traces laissées par le jus et la pectine poisseuse avec un karcher. Il était passionné par les autos et leurs technologies propres en plus particulièrement les CITROEN. Il a rédigé de nombreux ouvrages à leurs propos. Son but n'était pas de capitaliser sur la valeur de la dernière 2 cv mais plus pour la "valeur" qu'elle représentait historiquement et humainement avec toutes les personnes ayant contribuée à son succès (ingénieurs, distributeurs, utilisateurs et surtout monteurs à la chaine). Au contraire de trop nombreux anciens boursicotteurs qui amassent et/ ou proposent à la vente des autos avec un prix délirant.