• TOP GEAR : PRIVÉS DE PERMIS EN FRANCE !

Top Gear : privés de permis en France !

Olivier Thomas le 17/11/2013

Sur Motorlegend.com, nous n'avons pas l'habitude de parler d'excès de vitesse et de contrôles routiers, mais nous allons faire une exception pour cette fois : en effet, les deux conducteurs qui se sont vu privés de leur permis en France ne sont autre que Jermey Clarkson et Richard Hammond, les présentateurs de l'émission britannique Top Gear.

Partagez

réagir
Jeremy Clarkson, qui affirme ne s'être jamais fait retirer son permis depuis 25 ans, rapporte l'incident dans sa chronique dans le « Sunday Times » : il se trouvait au volant d'une Aston Martin Vanquish, tandis que son compère conduisait une Porsche 911 GT3. Ils se dirigeaient vers le lieu de tournage du DVD de « Top Gear » lorsqu'ils se sont fait arrêter par la police, au motif que le premier roulait à 143 km/h et le second à 141 km/h. Les animateurs pensaient être sur une portion limitée à 130, mais en réalité, la limitation à cet endroit n'était que de 90 km/h...

Les présentateurs se sont donc fait confisquer leur permis pour une durée de trois mois, « sans autre forme de procès », selon les mots de Jeremy Clarkson, qui écrit aussi que « la France a perdu tout sens de l'humour concernant la vitesse. »

Rassurez-vous : ils n'ont pas rallié le lieu du tournage à pied, leur équipe est venue à leur rescousse peu après. Ils ont simplement dû quitter l'Hexagone pour tourner toutes les séquences prévues en Italie.... au grand dam des supporters français de l'émission !

Partagez

réagir

Tags liés

Commentaires

avatar de mimix62
mimix62 a dit le 27-03-2014 à 11:43
désolant
avatar de GPV
GPV a dit le 26-11-2013 à 14:28
En effet, les gendarmes français n'ont aucun sens de l'humour... à 143 km/h il n'était même pas à fond de la 2éme quoi lol
avatar de attila 84
attila 84 a dit le 21-11-2013 à 18:08
lamentable !
avatar de SAGA
SAGA a dit le 19-11-2013 à 23:05
Si la France était réellement intéressée à combattre l'insécurité routière elle s'attaquerait sérieusement aux conducteurs sans permis. Mais il est plus simple de faire du terrorisme fiscal avec la curieuse complicité de la gendarmerie qui, malheureusement perd son crédit de sérieux dans cette affaire. Je respecte et la loi et l'autorité pour autant que la première ait un sens et les seconds du bon sens. C'est le cas ni de l'un ni de l'autre. Il est vrai que ça rapporte plus et le pouvoir prend moins de risque en suivant cette politique de délation qu'en s'attaquant aux gangs marseillais ou lyonnais. C'est ce que l'on appelle du populisme de dérive. c'est lamentable de la part de gens qui ont tout promis pour arriver au pouvoir et qui sont incapables de gérer un bac à sable. PEDI
avatar invité
un internaute a dit le 19-11-2013 à 22:41
Sa résume bien la mentalité de la politique française actuelle des bon a rien