Quand Fangio faisait l'éloge des Pirelli

Olivier Thomas le 13/02/2013

L'idée d'embaucher des pilotes de course pour des publicités ne date pas d'hier : en 1965 déjà, Juan Manuel Fangio faisait l'éloge des pneus Pirelli Cinturato.

Partagez

réagir
Mennen et Sébastien Loeb, Fernando Alonso et Fiat... Nombreuses sont les marques qui choisissent comme ambassadeurs des pilotes qui jouissent d'une grande popularité et/ou qui enchaînent les titres dans leur discipline. Mais cette stratégie marketing n'est pas nouvelle : la preuve avec cette publicité datant de 1965 mettant en scène Fangio sur la piste de Monza pour tester des pneus, au volant d'une Alfa Romeo Giulia GTC.

En 1965, l'Argentin a quitté la F1 depuis sept ans, auréolé de cinq titres de champion du monde, qui ont pendant longtemps constitué le record de la discipline, avant l'arrivée de Michael Schumacher chez Ferrari et ses cinq couronnes consécutives. Il retrouve la piste de Monza qui l'a vu gagner, mais aussi passer tout près de la mort en 1952. Pirelli ne s'était pas trompé à l'époque en le choisissant comme ambassadeur : il est resté une des légendes de la F1 et a même sa place dans l'imaginaire collectif. Ne dit-on pas encore au conducteur trop pressé : « Eh, tu te prends pour Fangio ? ».

Partagez

réagir

Dernières actualités ALFA ROMEO

Livrées spéciales pour l'Alfa Romeo Giulia GTA
Livrées spéciales pour l'Alfa Romeo Giulia GTA
Nouvelles Alfa Romeo GTA et GTAm
Nouvelles Alfa Romeo GTA et GTAm
Une Alfa Romeo Giulia GTA de plus de 600 ch en approche ?
Une Alfa Romeo Giulia GTA de plus de 600 ch en approche ?
Toutes les actualités ALFA ROMEO

Tags liés

Commentaires

avatar de ABDULAZIZ
ABDULAZIZ a dit le 26-06-2015 à 18:02
La GTC c'est pas le meilleur châssis conçu chez ALFA mais l'esthétique était au rendez vous.
avatar de STAGGER
STAGGER a dit le 16-02-2013 à 18:47
Et c'est dans un GTC alfa roméo qu'il a fait cette démo. c'est vrai ces pneus étaient très bon. après un surgonflage du à un mécano distrait, j'ai éclaté le pneu arrière droit à 180 sur l'autoroute. l'auto a continué tout droit. j'en suis ressorti avec une bonne frayeur et un peu moins de peinture sur l'aile arrière. c'était il y a ....25 ans