Nouvelle Mégane R.S. avec quatre roues directrices

Samuel Morand le 23/06/2017

La nouvelle Mégane R.S. présentée en avant-première lors du dernier Grand Prix de Formule 1 de Monaco, se dévoile peu à peu, et le constructeur au losange vient d'annoncer que sa nouvelle sportive compacte sera notamment équipée de quatre roues directrices.

Partagez

réagir
La troisième génération de la Mégane R.S. disposera on le savait, du meilleur de la technologie F1 adaptée à un usage routier, avec en particulier un train avant à pivot indépendant, des étriers de freins Brembo, R.S. Monitor ou encore une boîte manuelle ou automatique à double embrayage.

On apprend aujourd'hui que la nouvelle sportive compacte au losange, sera également proposée avec le système 4CONTROL (quatre roues directrices), auquel les ingénieurs de Renault Sport ont apporté leur touche personnelle avec des réglages offrant encore davantage de précision, d'agilité et de performance, pour proposer une conduite des plus sportives.

La nouvelle Mégane R.S. qui sera proposée avec au choix, un châssis « Sport » (usage quotidien) ou « Cup » (conduite sur circuit), devrait donc garantir à ses occupants confortablement installés dans ses sièges baquets Recaro, des sensations de conduite appréciables.

La présentation de la nouvelle Mégane R.S. est attendue le 12 septembre prochain dans le cadre du Salon de Francfort, sa commercialisation étant quant à elle programmée pour le premier semestre 2018.

Photo : Nico Hülkenberg et la Mégane R.S.

Partagez

réagir

Dernières actualités RENAULT

300 ch pour la nouvelle Mégane R.S. restylée
300 ch pour la nouvelle Mégane R.S. restylée
Mégane R.S. Trophy-R : 3ème record
Mégane R.S. Trophy-R : 3ème record
Record : Mégane R.S Trophy-R à Spa
Record : Mégane R.S Trophy-R à Spa
Toutes les actualités RENAULT

Tags liés

Commentaires

avatar invité
un internaute a dit le 27-06-2017 à 21:53
Mouais... 4 roues directrices, c'est un argument pas spécifiquement sportif, qui n'a d'ailleurs jamais fait courir les amateurs en concession. Deux chassis ? Et quoi, on choisit en concession le "sport" ou "confort" ? On veut les deux bien sur : donc c'est une proposition anti-commerciale. Valait mieux un amortissement paramétrable. Renault en 2018 fera moins bien que Subaru l'a fait en 2008 avec sa WRX STI "Hatchback" qui proposait déjà 4 ou 5 portes, 5 places, 4 roues motrices et 300 cv...