• MONDIAL : L'ABSENCE REMARQUÉE DE PLUS D'UNE DIZAINE DE MARQUES
Mondial de l'Automobile 2016

Mondial de l'Automobile 2016


du 01 au 16 octobre 2016 Flux RSS Mondial de l'Automobile 2016

Mondial : l'absence remarquée de plus d'une dizaine de marques

Jean-François Destin le 03/10/2016

Ouvert au public depuis samedi et jusqu'au 16 octobre Porte de Versailles à Paris, le Mondial Automobile défraie l'actualité en raison de l'absence de plus d'une dizaine de marques, la plupart prestigieuses (Bugatti, Bentley, Lamborghini, McLaren, Rolls-Royce, Aston Martin, Lotus) et aussi généralistes comme Volvo, Ford et Mazda. Même Renault ne profite pas de cet évènement majeur qui a attiré plus d'1,2 million de visiteurs en 2014 pour révéler la version définitive de l'Alpine !

Cette défiance des constructeurs n'a pas échappé à Jean Claude Girod fraîchement nommé Commissaire Général (en juin dernier). Ancien sportif de haut niveau en Kendo (6 fois Champion d'Europe et 9 fois Champion de France), Colonel de réserve de l'armée de terre, expert comptable de formation et depuis l'enfance passionné d'automobile, ce sexagénaire énergique fait partie du sérail pour avoir travaillé chez Chrysler, Renault Truck et au sein du groupe Volvo. Aujourd'hui, il a conscience que le Mondial doit se réinventer dans tous les domaines. Nous l'avons rencontré à quelques heures de l'ouverture des portes au public.

ML : Comment interprétez-vous l'absence de ces grands constructeurs tous présents en 2014 ?

JC.G : Je dirai qu'ils ne représentent pas une part de marché importante. Certains comme Aston Martin sont présents sur un stand d'équipementier mais au final, je ne commente pas la stratégie commerciale de mes clients. Ils se privent d'une formidable vitrine mais c'est leur affaire. Et ils reviendront peut-être dans deux ans.

ML : Pour expliquer leur absence, ils invoquent avant tout l'augmentation de la charge financière notamment au niveau de la location des mètres carrés, de l'éclairage et des connections numériques. Qu'en pensez-vous ?

JC.G : Le prix des mètres carrés est anecdotique. Le problème financier est ailleurs et notamment au niveau du personnel qu'il faut loger dans des hôtels qui double ou triple les prix durant le Mondial, de la logistique, des transports et surtout de la mise en scène des stands. Les constructeurs veulent mettre en valeur leurs produits et leur savoir-faire. Pour cela, ils dépensent beaucoup mais sont assurés d'un excellent retour sur investissement.

ML : Quand même, n'y a-t-il pas lieu de faire évoluer le format du Mondial ? La plupart des constructeurs estiment que 16 jours englobant 3 week-ends est une durée excessive.

JC.G : Sur ce point, j'ai dit, dès ma prise de fonction que j'étais prêt à en discuter avec tous les acteurs concernés. Il fut un temps où le Salon était plus court mais avec beaucoup de nocturnes. Aujourd'hui, il n'y en a plus que quatre. On peut en rajouter. Rien n'est exclu. Avant la fin de l'année, je réunirai tous les exposants français et étrangers. Je me rallierai à la majorité sans état d'âme.

ML : L'autre point litigieux concerne les locaux qui ont bien vieilli Porte de Versailles. A l'heure du numérique, du drone, des visites virtuelles en 3D, on voit bien que l'architecture des halls doit casser les codes. Seat qui garde un petit stand digital a pris les devants en construisant au sein du parc un nouveau pavillon dédié à l'Ateca son premier SUV. D'un autre côté, comment répondre à ces préoccupations alors que la construction de la Tour Triangle a été votée ?

JC.G : C'est incroyable d'imaginer un immeuble de cette taille à cet endroit. J'avoue que je ne comprends pas la décision de la ville de Paris. Mais il faut faire avec et trouver des solutions.

ML : Les absents ont libéré des espaces. C'est flagrant dans le hall 5 où l'on avait plaisir à retrouver McLaren et Lotus mais aussi dans le hall 1 où se retrouvent dès l'entrée des équipementiers comme Firestone et Faurecia puis plus loin Red Bull avec force distributeurs de boissons énergisantes, tables rondes et tabourets. Pas très prestigieux tout de même.

JC.G : concernant les espaces vides, la presse y a trouvé des avantages pour travailler et filmer, le public aura ses aises et une grande liberté d'allée et venue. Quant au hall 1, il n'est pas antinomique qu'il abrite des équipementiers et même Red Bull très impliqué depuis des années dans le sport. Ce partenaire majeur dans l'automobile attire beaucoup les jeunes.

ML : Economiquement parlant, on voit bien que les centres d'intérêt des Salons se déplacent vers l'Asie et les USA avec désormais des rendez-vous incontournables à Pékin, Shanghai, New York et Los Angeles. Des petites expositions en devenir fleurissent à New Dehli, Bogota, Buenos Aires, Sao Paulo. Autant de nouvelles attractivités pour les constructeurs notamment français qui peuvent faire des économies lors des Salon majeurs pour mieux s'introduire sur les marchés émergeants. Est-ce un danger ?

JC.G : Ces tendances sont à prendre en compte mais plutôt que de s'auto-flageller et d'entretenir le french bashing en disant qu'ailleurs c'est mieux, il nous faut progresser et garder notre aura. Je souhaite que dans le prochain gouvernement, on ait un ministre de l'industrie à temps plein et non pas quelqu'un qui dépend de Bercy. Et je vais demander à tous les politiques de passage au Mondial quel programme il compte développer pour l'automobile. Si on n'y prend pas garde, ce déplacement des centres d'intérêts que vous évoquez pourrait devenir réalité.

Voir plus d'actualités concernant le Mondial de l'Automobile 2016.

actu suivante Une 911 Carrera RS NGT aux enchères

Actu précédente
Une 911 Carrera RS NGT aux enchères

actu précédente Design : la Bugatti Chiron primée

Actu suivante
Design : la Bugatti Chiron primée

Autres articles pouvant vous intéresser

Le SUV Audi Q8 passe en mode RS

L'Audi RS Q8 a été présenté par le constructeur aux anneaux lors du Los...

Los Angeles : Karma Revero GTS

Aux côtés de son concept SC2, Karma Automotive a présenté au Los Angeles Auto...

Record : 246 km/h en tracteur

Le Britannique Guy Martin a réalisé le nouveau record du monde de vitesse de...

Toutes les actualités

Commentaires

avatar de Duser
Duser a dit le 12-10-2016 à 11:44
Les absents du salon Venez nous donner votre avis Salon AJ http://forums.motorlegend.com/vb/showthread.php?p=802756#post802756
avatar de lotuslf1
lotuslf1 a dit le 06-10-2016 à 07:51
titin 89 très très déçu de l'absence de tous c constructeur cerise sur le gâteaux le prix des entrées qui flambe
avatar de SKIPPER
SKIPPER a dit le 05-10-2016 à 17:21
Il y a eu une telle escalade, avec des stands devenus pharaoniques et des frais de plus en plus élevés pour les constructeurs qu'il fallait bien un coup de frein ! Souhaitons que les organisateurs du Salon puissent tirer les leçons de ce qui apparaît comme un début de déclin... Notons également que la jeunesse d'aujourd'hui est moins attirée par l'automobile que les "anciens". Au delà de l'intérêt majeur pour les "I phones" P.C. et autres outils, l faut dire que tout est fait pour dissuader les jeunes de posséder une automobile. Comment donc avoir envie d'acheter une voiture qui ne sera bientôt plus qu'un simple moyen de transport, dépersonnalisé, passant de main en main au gré des locations et autres formules d'utilisation sporadique?
avatar de chevy56
chevy56 a dit le 05-10-2016 à 13:02
Nos gouvernements incompétents et irresponsables, voire criminels (bonus-malus Sarkozy/Fillon favorable à la prolifération du très dangereux diesel) ont tout fait pour condamner l'automobile en France : on en voit le résultat ! Comparez avec l'Allemagne !