• LE CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE BYD DÉBARQUE EN EUROPE

Le constructeur automobile BYD débarque en Europe

Motorgreen Alexandre Nardon le 31/08/2022

Partagez

réagir

Les constructeurs de voitures électriques asiatiques partent les uns après les autres à la conquête du prometteur marché européen, un marché souvent présenté comme un véritable eldorado. Dernière annonce en date, l'arrivée de BYD. On vous dit tout.

Nous résisterons bien entendu à tout mauvais jeu de mots autour du nom de cette marque. BYD qui signifie Build Your Dreams n'est pas né de la dernière pluie. En effet, l'entreprise a été créée il y a presque 20 ans et a bâti sa réputation dans les bus électriques. Une activité présente en Europe avec même une usine en Hongrie. BYD s'est également lancé dans les voitures électriques dès 2003, mais en demeurant concentré sur son marché domestiques avec un indéniable succès puisque le constructeur aurait écoulé en 2021 pas moins de 730 000 voitures au total et placerait, au premier semestre 2022, 6 modèles parmi les 10 meilleures ventes de voitures électriques en Chine. Notez que ce succès s'explique en partie par un accord signé en 2010 avec Mercedes qui a permis à BYD de considérablement améliorer la qualité de ses produits tout en optimisant sa productivité.

Le marché européen en ligne de mire

Pour poursuivre son développement, BYD a décidé de se lancer sur le marché européen, après l'Australie et la Nouvelle-Zélande, en 2022 avec des livraisons attendues pour 2023 dans quatre premiers pays : l'Allemagne, la Belgique, la Norvège et le Danemark. Les ambitions sont immenses et l'Europe aura droit dans un premier temps à un réseau de boutiques concentré dans les grandes agglomérations avec en prime une forte présence numérique. Les BYD européennes bénéficieront d'un logo spécifique.

Trois modèles pour commencer ?

Trois modèles vont nous concerner dans un premier temps. Il s'agit tout d'abord de l'Atto 3 un SUV compact, le Tang un grand SUV 7 places et enfin la Han une grande berline du segment E.

L'Atto 3 est proposé avec deux capacités de batterie : 50 et 60 kWh pour une autonomie respective de 345 et 420 km. La motorisation délivre 150 kW et un couple de 310 Nm. De quoi réaliser le 0-100 km/h en 7,3 secondes. Ce SUV mesure 4,46 m et offre un coffre de 440 litres.

Le Tan en impose bien davantage avec ses 4,87 mètres de long. Il s'appuie sur un moteur d'une puissance de 380 kW pour un couple de 680 Nm délivré sur les quatre roues. La batterie d'une capacité de 86,4 kWh serait capable de lui procurer une autonomie de 400 km selon le cycle WLTP (528 km en ville). La vitesse maximale est limitée à 180 km/h pour un 0-100 km/h abattu en 4,6 s.

Enfin, la Han joue la carte du luxe et de l'habitabilité avec ses presque 5 m de long. Elle pourrait passer sous la barre des 4 secondes pour le 0-100 km/h et son autonomie pourrait atteindre plus de 500 km. Notez que BYD a développé son propre concept de batterie nommé Blade qui se caractérise par son haut niveau de sécurité. Le contrôle de la température est particulièrement sophistiqué pour ne jamais dépasser les 60° et la batterie résiste très bien aux chocs en cas d'accident.

Partagez

réagir

Tags liés

Commentaires