• GOODING & COMPANY : UNE COLLECTION DE SPIDERS FERRARI À SCOTTSDALE

Gooding & Company : une collection de Spiders Ferrari à Scottsdale

Samuel Morand le 20/12/2019

Les 17 et 18 janvier prochains à l'occasion de la 13ème édition de la vente de Scottsdale, en Arizona, Gooding & Company proposera notamment à la vente six modèles Ferrari Spider issus d'une même collection privée.

Partagez

réagir
Six véhicules au sommet desquels trônera un exemplaire de la Ferrari F50 revêtu d'une livrée « Rosso corsa » et animé par un bloc V12 associé à une boîte manuelle à 6 rapports. Ce châssis ayant appartenu au collectionneur Benny Caiola (un grand ami d'Horacio Pagani), a couvert à ce jour moins de 5 200 miles et devrait changer de propriétaire pour un prix estimé entre 3.2 et 3.6 millions de dollars.

Aux côtés de cette F50 on trouvera des modèles plus accessibles tels qu'une Ferrari 308 GTS Quattrovalvole de 1985 et une Ferrari 348 TS de 1990 estimées toutes deux entre 80 000 et 100 000 $, mais aussi des châssis un plus onéreux tels qu'une Ferrari 550 Barchetta de 2001 (400 000 à 500 000 $) et surtout deux spiders datant des années 60 et 70.

Ainsi une Ferrari 250 GT Series II Cabriolet assemblée à Maranello en 1960 (châssis 2075 GT) réalisée dans une finition « Dark red » avec un intérieur en cuir beige, devrait voir son prix de vente dépasser 1.3 million de dollars, tandis qu'une Ferrari 365 GTB/4 Daytona Spider de 1972 ayant appartenu à l'acteur et réalisateur américain Sydney Pollack (« Jeremiah Johnson », « Tootsie », « Out of Africa »), devrait quant à elle être adjugée pour un montant supérieur à 2 millions de dollars.

Partagez

réagir

Dernières actualités FERRARI

Reprise des programmes F1 Clienti et Ferrari XX
Reprise des programmes F1 Clienti et Ferrari XX
RM Sotheby's : deux Ferrari de compétition aux enchères
RM Sotheby's : deux Ferrari de compétition aux enchères
RM Sotheby's prépare « Online Only : Shift/Monterey »
RM Sotheby's prépare « Online Only : Shift/Monterey »
Toutes les actualités FERRARI

Tags liés

Commentaires