Bugatti « condamné » à l'exclusivité

le 25/09/2007

Une usine flambant neuve, un château Saint-Jean entièrement restauré, et bien entendu les frais de développement de la plus extraordinaire supercar de ces dernières années : le projet Bugatti aura coûté une fortune au groupe Volkswagen. Difficile d'estimer le délai qui sera nécessaire avant que le constructeur ne rentre dans ses frais... s'il y parvient un jour ! Il fut question pendant un moment de concevoir une petite Bugatti, moins coûteuse que la Veyron (qui dépasse allègrement le million d'euros), mais le projet semble définitivement abandonné. Bugatti se cantonnera donc au super haut de gamme, avec la production d'une série de 300 Veyron.

Partagez

réagir
Parmi celles-ci, il faudra compter quelques exemplaires encore un peu plus exclusifs. Selon toute vraisemblance, un roadster viendra ainsi s'ajouter à la gamme au cours des prochains mois, s'affichant comme le cabriolet le plus rapide du monde.

En attendant, Bugatti a dévoilé en marge du dernier salon de Francfort une série (très) limitée de cinq Veyron. Baptisées « Pur Sang », ces Veyron se distinguent par leur absence de peinture, qui révèle la coque en aluminium et fibre de carbone. Un look spectaculaire, qui se paye tout de même au prix fort : 1,4 millions d'euros... hors taxes ! Moins (de peinture) pour plus (d'argent) ? Il fallait oser. Qu'importe, les clients ont suivi : les cinq Veyron Pur Sang sont parties en 24 heures.

Partagez

réagir

Dernières actualités BUGATTI

Les Bugatti Veyron favorites d'Achim Anscheidt
Les Bugatti Veyron favorites d'Achim Anscheidt
Quand la Bugatti Veyron franchissait le cap des 400 km/h
Quand la Bugatti Veyron franchissait le cap des 400 km/h
La Bugatti Veyron fête ses 15 ans : genèse d'un succès
La Bugatti Veyron fête ses 15 ans : genèse d'un succès
Toutes les actualités BUGATTI

Commentaires