• BONUS ÉCOLOGIQUE ET PRIME À LA CONVERSION : LES AIDES FONDENT !

Bonus écologique et prime à la conversion : les aides fondent !

Motorgreen Pascal Rops le 30/04/2021

Partagez

réagir

Le ministre de l'Économie vient de l'annoncer : le bonus écologique pour l'achat d'une voiture électrique ou hybride va baisser dès le mois juillet 2021.

Initialement prévue au 1er janvier de cette année, mais décalée pour cause de crise sanitaire, la baisse des aides à l'achat d'un véhicule propre va finalement être effective au 1er juillet 2021... C'est en effet ce qu'a annoncé Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, lors d'un point presse dédié à la filière automobile.

Une aide plafonnée à 6 000 euros à compter du 1er juillet 2021

Ainsi, à compter du 1er juillet 2021, les aides pour l'achat d'une voiture neuve entièrement électrique baisseront significativement. Pour cette catégorie de voiture, les aides passeront de 7 000 à 6 000 euros pour les modèles dont le prix de vente est inférieur à 45 000 euros. Pour les véhicules électriques plus onéreux et dont le prix de vente oscille entre 45 000 et 60 000 euros, le bonus passera de 3 000 à 2 000 euros. Les professionnels ne seront pas épargnés par cette nouvelle mesure, puisque l'aide sera plafonnée à 4 000 euros pour les véhicules de moins de 45 000 euros.

Du côté des véhicules hybrides, les aident suivent cette même tendance. Si un modèle hybride d'une valeur maximale de 50 000 euros peut bénéficier d'un bonus de 2 000 euros avant le 1er juillet 2021, après cette date, l'aide sera divisée par deux, soit 1 000 euros seulement...

Notez au passage que les véhicules hybrides doivent respecter un cahier des charges de plus en plus strict pour profiter des aides. Ainsi, leur taux de CO2 doit être compris entre 21 et 50 g/km et l'autonomie en tout électrique doit être supérieure à 50 km.

Les utilitaires électriques continueront à bénéficier d'un bonus, même au-delà de 60 000 euros, mais son montant sera réduit de 1 000 euros, passant de 3 000 à 2 000 euros.

Une nouvelle baisse devrait également intervenir au 1er janvier 2022 avec 1 000 euros en moins sur l'ensemble des bonus appliqués. Le bonus pour les personnes physiques descendra donc à 5 000 euros pour les voitures électriques. Du côté des hybrides rechargeables, ce sera la fin des aides.

Pas mieux du côté de la prime à la conversion

La prime à la conversion va aussi faire l'objet de grands coups de rabot... et en deux temps.

Cette fois, la prime touchera moins de véhicules, avec des conditions plus restrictives. À la date du 1er juillet 2021, il faudra acheter un véhicule rejetant au maximum 132 g/km de CO2 selon le cycle WLTP (109 g/km en NEDC), au lieu de 137 g/km à l'heure actuelle (114 g/km en NEDC). De fait, les modèles Crit'Air 2, et donc l'intégralité des modèles diesel, même neufs, seront aussi exclus.

En 2022, deuxième coup de rabot, avec un passage à 127 g/km, ou 104 g/km selon l'ancienne norme de mesure. Heureusement, le bonus et la prime à la conversion vous laissent toujours un petit répit pour en profiter. Vous pourrez ainsi bénéficier des aides les plus favorables si vous passez commande avant le 1er juillet 2021 ou le 1er janvier 2022, à condition de recevoir la facture dans les trois mois qui suivent, soit avant le 30 septembre 2021 ou le 31 mars 2022.

De bien mauvaises nouvelles pour le secteur, qui représenté par le CNPA (Conseil national des professions de l'automobile) avait pourtant demandé une prolongation de ces offres suite à un secteur en difficulté. De plus, cela devrait également donner un coup de frein au marché des véhicules électriques et hybrides rechargeables qui étaient pourtant en pleine progression.

Partagez

réagir

Tags liés

Commentaires