Artcurial : une Ferrari 250 LM Berlinetta à Rétromobile

Samuel Morand le 27/12/2022

Partagez

réagir

Artcurial Motorcars prépare activement sa vente aux enchères du salon Rétromobile programmée le 3 février prochain, au cours de laquelle elle proposera notamment une Ferrari 250 LM de 1964.

En 2023, Ferrari effectuera son grand retour aux 24 Heures du Mans avec un véhicule inscrit dans la catégorie reine de l'Endurance. La Ferrari 499P développée pour la catégorie LMH du Championnat du Monde d'Endurance (WEC), aura pour tâche de permettre au constructeur italien de renouer avec la victoire au général aux 24 Heures du Mans. Une victoire qui ne lui est plus revenue depuis 1965, et le succès d'une 250 LM (pour « Le Mans ») décrochée par l'équipage composé de Masten Gregory et Jochen Rindt.

La Ferrari 250 LM célèbrera en 2023 son soixantième anniversaire. Seuls 32 exemplaires de ce châssis mythique ont quitté les ateliers de Maranello entre 1963 et 1966. L'exemplaire proposé à la vente à Rétromobile par Artcurial Motorcars, le châssis #5901, est le 10ème d'entre eux.

La 250 LM est une déclinaison Grand Tourisme de la Ferrari 250 P. Cependant, son engagement en compétition s'effectuait dans la catégorie prototype pour des questions d'homologation. Elle remporta ainsi les 24 Heures du Mans 1965 dans la catégorie Prototype 5.0 litres.

Ce modèle habillé d'une carrosserie dessinée par Scaglietti, était animé par un bloc V12 Colombo développant quelque 320 ch, dont la puissance était envoyée aux roues arrière via une boîte mécanique à 5 rapports. Cette cavalerie associée au poids du véhicule situé sous la barre des 850 kg, lui permettait de filer à 287 km/h en vitesse de pointe et d'avaler le 0 à 100 km/h en un peu plus de 6 secondes.

Le châssis #5901 fut engagé en compétition par le NART

Le châssis 5901 assemblé en 1964 par le constructeur de Maranello, fut livré à l'importateur américain Luigi Chinetti et engagé par le NART (North American Racing Team) comme voiture de réserve lors de l'édition 1966 des 24 Heures de Daytona. Toutefois ce châssis n'a jamais pris la piste en compétition. Seuls deux modèles 250 LM sont dans ce cas. Ce statut a permis à cet exemplaire de conserver la totalité de ses éléments d'origine (châssis, moteur, boîte, carrosserie).

Demeurée chez des collectionneurs américains jusqu'en 1997, cette 250 LM a ensuite gagné une collection européenne où elle a fait l'objet d'une restauration complète réalisée par le spécialiste anglais DK Engineering.

« Cette Ferrari 250 LM représente l'adéquation parfaite entre l'esthétisme et l'efficience des performances », explique Matthieu Lamoure, le Directeur général d'Artcurial Motorcars. « Emmener ce chef-d'œuvre de l'art au firmament des enchères internationales est un honneur pour mon équipe et moi-même. »

Artcurial Motorcars n'a pas proposé d'estimation pour ce châssis Ferrari 250 LM qui sera exposé au Salon Rétromobile dès le 1er février.

Crédit photos : Artcurial

Partagez

réagir

Dernières actualités FERRARI

Élégance : une Ferrari 250 GT TdF récompensée à Salon Privé
Élégance : une Ferrari 250 GT TdF récompensée à Salon Privé
L'unique Ferrari 250 GT Lusso carrossée par Fantuzzi est à vendre
L'unique Ferrari 250 GT Lusso carrossée par Fantuzzi est à vendre
Villa d'Este : une Ferrari 250 GT TDF remporte le Best of Show
Villa d'Este : une Ferrari 250 GT TDF remporte le Best of Show
Toutes les actualités FERRARI

Tags liés

Commentaires