< retour

Essai FORD Focus RS Performance Pack

Nicolas Valeano le 03/10/2017

Pas vraiment réputée inefficace, la Focus RS s'offre un raffinement suprême pour sa fin de carrière, sous la forme d'un différentiel mécanique appliqué au train avant avec pour mission de combattre le sous-virage et augmenter la facilité de contrôle. Gadget ou vrai complément sportif ? Nous l'avons testé sur piste humide, un vrai juge de paix.

Dernière touche d'efficacité

On connaît depuis deux ans la silhouette de la plus méchante des Ford Focus, forte de ses boucliers très sculptés, de ses jantes de 19 pouces qui remplissent ses passages de roues et soulignée de son aileron caractéristique. Et surtout, la plupart des voitures d'essai arboraient le très lumineux bleu Nitrous que l'on retrouve sur notre version Pack Performance. Un pack avant tout technique, mais aussi esthétique, par petites touches. Les plus observateurs y remarqueront les quelques différences qui la caractérisent : le toit, l'aileron (les logos RS restent bleus) et les rétroviseurs noir mat et les jantes assorties laissant entrevoir les étriers Brembo peint en bleu ici. Dans l'habitacle, les baquets Recaro, toujours soulignés du bleu typiquement RS, sont d'un modèle plus sportif que dans la RS d'origine. Pour le reste, on retrouve la Focus RS que l'on connaît avec ses qualités et ses défauts de berline compacte classique et sa planche de bord banale si ce n'est les trois manomètres qui la surplombent, et dont le dessin apparaît un peu daté (elle est en fin de carrière et sera remplacée l'an prochain). L'habitabilité est correcte mais le coffre a souffert dans l'adjonction de la transmission arrière et il est réduit à 260 litres seulement. Si le moteur est docile en usage quotidien, le rayon de braquage d'une douzaine de mètres handicape en manœuvres tandis que la suspension active, même en mode normal, reste sautillante sur mauvais revêtement. Voilà pour les aspects pratiques, mais choisit-on vraiment une telle auto pour cela ? Sa polyvalence est un vrai plus mais son cœur de compétence est bien le plaisir au volant.

Voir plus de photos

Le test du canard

La piste dite « du canard » dans le centre d'essais de Michelin, à Ladoux près de Clermont-Ferrand, est connue pour son intransigeance pour tester le comportement d'une auto et de ses pneus sur le mouillé. Arrosée en permanence de manière très homogène, elle tient son nom de la forme de son tracé d'un peu plus de 2 kilomètres. Et elle est un terrain parfait pour effectuer un test comparé de la RS en version avec et sans son Pack Performance. Car l'adjonction d'un différentiel à glissement limité de marque Quaife au train avant est conçue pour lui donner plus de grip en réaccélération en sortie de virage mais surtout, elle permet de combattre le sous-virage dont cette lourde auto (1,5 tonne) est fatalement affublée. Et autant le dire d'emblée, le progrès est très flagrant, franchement impressionnant vu comme le train avant est devenu plus incisif. Le sous-virage n'est pas entièrement gommé de son vocabulaire, bien sûr, mais il est beaucoup plus facile de maîtriser l'auto en grandes dérives en mode Track, avec un niveau de confiance encore augmenté malgré des conditions d'adhérence, disons, complices ! A noter, l'auto est montée en Michelin (exclusivement), de série en Pilot Super Sport (ceux de notre essai), et en option en Pilot Sport Cup 2 au grip encore plus affirmé.

Joueuse ET sérieusement efficace

Toujours aussi joueuse mais capable de plus de contrôle, voilà de quoi encore plus apprécier les grandes qualités de l'auto que nous avions louées lors de l'essai au lancement. Une débauche technologique avec sa transmission complexe au service du plaisir de conduite, des performances très impressionnantes de son 4 cylindres de 350 chevaux, une boîte manuelle rapide et bien étagée, une direction bien calibrée et un comportement d'une efficacité redoutable si l'on ne se met pas en mode Drift pour le fun. Le moteur reste impressionnant même si la nostalgie du charme d'un 5 cylindres reste dans l'esprit de nombreux fans de l'auto. Reste l'Audi RS3 pour cela mais le ticket d'entrée est... 50 % plus élevé ! Le 2.3 de Ford monte dans les tours avec allégresse dans une sonorité rageuse ponctuée de pétarades artificielles voulant souligner une ambiance racing. Et en effet, capable de complicité dans les envies de drifts de son pilote, la RS est surtout une excellente voiture de sport, efficace et généreuse en sensations, encore plus avec ce Pack Performance qui justifie ainsi les 4 100 € supplémentaires demandés.

À retenir

Parfois, les produits en fin de vie atteignent une maturité qui les fait regretter lorsqu'ils disparaissent. C'est le cas de cette Focus RS qui fait son baroud d'honneur avec un raffinement technique supplémentaire pour parfaire son comportement, notamment en faible adhérence. De quoi, au choix, privilégier encore plus le fun de grandes glissades ou bien l'efficacité pure. Cela ne dépend que de votre humeur : elle est prête pour tous les cas de figures.
points fortsSous-virage bien combattu, à la fois efficace et joueuse, rapport performances/prix
points faiblesSuspensions bien fermes, rayon de braquage et coffre limités, intérieur banal
17.7

20
Les chiffres
Prix 2017 : 43 700 €
Puissance : 350 ch
0 à 100km/h : 4.7s
Conso mixte : 7.7l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 19/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 16/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

FORD Focus RS
FORD Focus RS

La nouvelle Focus RS est l'une des sportives les plus attendues de 2016. Il...

FORD Focus ST
FORD Focus ST

En attendant la supersportive RS, la Focus ST s'offre de nouveaux réglages...

FORD Focus III ST
FORD Focus III ST

La Focus ST perd son fameux moteur 5 cylindres, mais passe à 250 chevaux....

Tous les essais FORD
AUDI RS3 Berline
AUDI RS3 Berline

La course à la puissance bat son plein chez les super-GTI : les 300 ch sont...

MERCEDES AMG GT C Roadster
MERCEDES AMG GT C Roadster

AMG décline désormais son coupé GT en version découvrable. Mais attention :...

JAGUAR XE 25t AWD
JAGUAR XE 25t AWD

Adoptant une nouvelle génération de moteurs maison tout aluminium - nommés...

Tous les essais

Commentaires

avatar de MrNono
MrNono a dit le 03-10-2017 à 22:23
un essai intéressant, mais quid des gros soucis de casse moteur sur la RS depuis sa commercialisation...Ford fait la sourde oreille, si le bloc est rigoureusement le même, en France avec le Malus, les ventes se compterons sur les doigts d'une main de lépreux...