BMW X3 et X4 M

Vincent Desmonts le 27/02/2019

Partagez

réagir

BMW
Il faut se rendre à l’évidence : le boom des SUV est global, et touche même les amateurs de sportives, qui s’intéressent de plus en plus à ces engins familiaux et spacieux. Mais si BMW proposait des versions M sur ses X5 et X6, leurs petits frères n’y avaient jusqu’à présent pas droit. C’est désormais chose faite avec les X3 et X4 de nouvelle génération, qui se déclinent en versions M, et même M Compétition. Au programme : 480 ch, voire 510 sur les versions Compétition, et 600 Nm de couple. Une puissance extraite d’un moteur de conception nouvelle. Il s’agit d’un 6-cylindres en ligne gavé par deux turbocompresseurs. Un bloc qui recèle quelques astuces de conception, comme des culasses réalisées par impression en 3D, une technique qui permet de fabriquer des pièces plus légères et d’offrir une meilleure circulation du liquide de refroidissement. Les turbos bénéficient d’une soupape de décharge à commande électrique pour une meilleure réactivité dans les phases transitoires, tandis que la pression d’injection culmine à 350 bar. Enfin, l’ensemble est dépollué par deux filtres à particules et pas moins de quatre catalyseurs !

Avec un tel moulin, les performances sont évidemment d’un niveau élevé : le 0 à 100 km/h est abattu en 4,2 s, tandis que la vitesse de pointe est limitée électroniquement à 250 km/h. Un pack M Drivers optionnel permet de relever cette bride à 280 km/h, voire 285 km/h sur les versions Compétition. La puissance est transférée aux quatre roues motrices par l’intermédiaire d’une boîte auto à 8 rapports offrant trois lois de fonctionnement. Enfin, la transmission intégrale M xDrive est reprise de la M5, mais est ici dépourvue de mode « drift ». Elle privilégie cependant le train arrière, doté d’un différentiel piloté. Enfin, un échappement actif complète la dotation, les versions Compétition étant dotées d’une « trompette » M Sport encore plus vocale.

Côté châssis, les BMW X3 M et X4 M bénéficient d’une coque rigidifiée, de suspensions raffermies et d’amortisseurs pilotés. Enfin, ces lourds SUV (presque deux tonnes à vide !) reçoivent des freins « maousse costaud », dotés de disques bimatière. À l’avant, ceux-ci font 395 mm de diamètre et sont pincés par des étriers à 4 pistons.

Ainsi armés, les BMW X3 M et X4 M pourront affronter à armes égales les Mercedes-AMG GLC 63 et autres Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio Verde. Leurs tarifs sont encore inconnus, mais devraient débuter autour des 100 000 €.

Partagez

réagir