< retour

BENTLEY Continental Flying Star

David Lamboley le 05/03/2010

Superbe interpretation du « shooting break », la Bentley Continental Flying Star by Touring devrait être fabriquée à 20 exemplaires, pas un de plus…

Voir la vidéo en HD

La « Carrozzeria Touring », grand carrossier italien, est née en 1926. Réputée pour son mode de construction Superleggera mêlant châssis tubulaire et carrosserie aluminium, cette maison a créé des pièces exceptionnelles ayant pour base Alfa Romeo, Isotta Frashini, Maserati ou, à travers la licence de construction Superleggera, Aston Martin, Lamborghini ou BMW.

Les techniques de fabrication coûteuses amènent Touring à la faillite. La maison disparait en 1966, pour renaître quarante ans plus tard. Ce salon de Genève nous donne l'occasion de découvrir le dernier travail de Touring, sur base Bentley

Comme souvent pour ce genre de créations exceptionnelles, la Continental Flying Star a pour origine le désir d'un client aisé désireux de bénéficier de toutes les qualités de sa Continental, tout en profitant d'une capacité d'emport plus importante, ainsi que du look recherché du break de chasse, « shooting break » en anglais.

Fable ou réalité, le résultat, en tous cas, apparaît parfaitement réussi. C'est sur la base d'un cabriolet Continental GTC, dont l'avantage est d'offrir une structure renforcée et plus facile à transformer, que la Flying Star a été développée. Les portes et toute la partie arrière sont spécialement dessinées, à l'image de la Maserati Bellagio Fastback, un break Quattroporte créé par Touring il y a deux ans.

La Bentley Flying Star présente sur le stand genevois reprend la mécanique des versions Speed, soit un W12 développant 610 ch. Si le cœur vous en dit, la version « de base » affichant 560 ch sera à vous en échange de 590 000 euros…

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de toto12
toto12 a dit le 20-03-2010 à 16:51
Concernant le prix et les limitations de vitesse, le commentaire est vite rédigé !!!