Salon de Genève 2009

Salon de Genève 2009


du 5 mars au 15 mars 2009 Flux RSS Salon de Genève 2009

TOYOTA Prius III

David Lamboley le 05/03/2009

Et de trois ! Apparue en 1997, la Toyota Prius est la première voiture hybride de grande série. Aujourd'hui, la 3e génération se veut encore plus vertueuse…

Voir la vidéo en HD

La Toyota Prius a marqué et marque encore les esprits, même si ses détracteurs sont légion. Car si le concept est désormais connu et apprécié pour ses qualités « vertes », la japonaise n'a jamais su imposer de véritables atouts dynamiques, ni même une véritable économie à la pompe hors d'une utilisation majoritairement urbaine, faute à des aptitudes trop limitées du système Hybrid Synergy Drive.

Aujourd'hui, la troisième génération, basée sur une plate-forme remaniée, tente d'améliorer les prestations, mais sans changer radicalement le concept ni le style. On retrouve une ligne atypique en forme de coin, un peu plus affirmée, à deux volumes, très aérodynamique. Le constructeur annonce le coefficient de pénétration dans l'air le plus faible sur une voiture de série, avec un Cx de 0,25 ! Toyota propose également un habitacle et un coffre à bagages plus spacieux, ainsi qu'un équipement en hausse.

On trouvera notamment, à bord de cette Toyota Prius 3, une nouvelle planche de bord toujours aussi informative, avec un esprit technologique de plus en plus affirmé. Certains aiment… Par exemple, la fameuse matrice en couleurs renseignera sur les flux de puissance des moteurs, thermique ou électrique, ainsi que les phases de régénération de la batterie, ou les consommations instantanées ou moyennes à l'aide de graphiques.

Bref, une panoplie poussant à adopter une conduite plus souple et plus économique. Parmi les nouveautés, notons la possibilité d'opter pour un toit à panneaux solaires qui permettra d'alimenter un système de ventilation intérieure lorsque la voiture est garée. L'habitacle, refroidi, sollicitera moins la climatisation une fois les occupants revenus à bord.

La tenue de route, le confort et l'insonorisation ont également fait l'objet d'amélioration selon le constructeur, tout comme la qualité des plastiques, désormais estampillés « écologiques ».
Mais c'est surtout sous le capot que les choses changent, avec l'adoption d'une nouvelle motorisation thermique et d'un bloc électrique plus puissants. L'ancien 1.5 litre de 77 ch fait place à un 1.8 litre de 90 ch, et le moteur électrique passe de 68 à 80 ch.

La puissance combinée de la Toyota Prius 3, après calcul intégrant comme d'habitude une certaine déperdition d'énergie, passe à 134 ch contre 115 ch sur la Prius 2. On retrouve la boîte automatique à variateur et, plus embêtant, des batteries nickel-métal, alors que des batteries lithium-ion de nouvelle génération, permettant une amélioration notable de l'autonomie en mode tout électrique, avaient été supposées. Enfin, au chapitre consommation, Toyota annonce 4,7 litres/100 km de moyenne et seulement 89 g/CO2 au kilomètre, presque un record !

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de giacom
giacom a dit le 10-03-2009 à 22:51
Il est regrettable que la puissance n'ait pas été augmentée davantage pour permettre une utilisation de véritable routière et autoroutière.
avatar de lapinos44
lapinos44 a dit le 10-03-2009 à 12:32
Après avoir été le pionnier, Toyota piétine. Il n'était pas nécessaire d'augmenter la puissance et l'on attend une offre sur une base monospace, plus apte à loger idéalement les batteries.