Salon de Genève 2009

Salon de Genève 2009


du 5 mars au 15 mars 2009 Flux RSS Salon de Genève 2009

LAMBORGHINI Murciélago LP 670-4 SuperVeloce

Vincent Desmonts le 05/03/2009

Lamborghini a pris son taureau le plus féroce et lui a injecté une bonne dose d'amphétamines. Le résultat : la terrifiante Murciélago LP 670-4 SV !

Voir plus de photos

Prononcer son interminable nom correctement nécessitera un peu d'exercice. Mais ce n'est rien à côté du choc psychologique et physique que vous causeront la conduite de la Lamborghini Murciélago LP 670-4 SuperVeloce ! Pour bien comprendre ce qui se cache derrière ce matricule, il faut le décoder. Les lettres LP indiquent que cette Murciélago adopte un moteur en position longitudinale arrière (« longitudinale posteriore »). Jusque là, tout est normal. Le code 670-4 signifie quant à lui que cette Lamborghini ne délivre pas moins de 670 chevaux à ses quatre roues motrices. Oui, vous avez bien lu : 670 chevaux, soit 30 de plus que la déjà très performante Lamborghini Murciélago LP 640 ! Quant au suffixe SuperVeloce, ou SV, il nous ramène à la glorieuse Lamborghini Miura P400SV ou, plus récemment, à la Diablo SV. Autant de modèles représentant un aboutissement quasiment ultime d'une génération de modèles.

En l'occurrence, la Lamborghini Murciélago LP 670-4 SuperVeloce s'est améliorée dans tous les domaines. Outre l'augmentation de puissance, obtenue grâce à une admission et des lois d'arbres à cames revues, elle a bénéficié d'une sévère cure d'amaigrissement. Un travail en profondeur, incluant le choix d'un acier à haute limite élastique pour la structure (rigidité améliorée de 12% et poids minoré de 20 kg), l'emploi de fibre de carbone pour certaines pièces de carrosserie (moins 13 kilos), mais aussi l'allègement de l'habitacle (34 kilos) ainsi que de la chaîne cinématique (33 kilos). Au final, la Murciélago LP 670-4 SV affiche un poids à sec de 1 565 kilos.

Un chiffre qui pourra encore paraître élevé dans l'absolu, mais difficile de descendre plus bas avec un lourd moteur V12 et sans sacrifier la transmission intégrale, qui reste montée en série. Et puis les 670 chevaux n'auront aucun mal à gommer cette masse : avec un rapport poids/puissance de 2,3 kg/ch, la Lamborghini Murciélago SV a tout d'un dragster. Elle se catapulte ainsi de 0 à 100 km/h en seulement 3,2 secondes et culmine à 342 km/h. Une vitesse maxi qui sera ramenée à 337 km/h avec l'option « gros aileron » qui améliore l'appui à grande vitesse en sacrifiant quelques km/h.

Comment ne pas rester coi devant cette formidable pièce de mécanique qu'est le V12 équipant la Lamborghini Murciélago SV ? Ouvert à 60 degrés, disposant de quatre arbres à cames à calage variable en continue et d'une admission variable à trois étages, il dispose d'un pilotage électronique séparé pour chaque banc de cylindres. Pas moins de 12 litres d'huile l'irriguent en permanence afin d'assurer son bon fonctionnement. Lorsqu'il délivre ses 670 chevaux à 8 000 tr/min, le V12 fait danser ses pistons à une vitesse moyenne de 23,7 mètres par seconde. Un fabuleux ballet, doublé d'un opéra digne des plus grands répertoires lyriques grâce à l'échappement amoureusement travaillé !

Pas question en revanche que l'opéra italien vire à la tragédie grecque : les 670 chevaux seront domestiqués par la transmission intégrale, qui renverra jusqu'à 35% du couple aux roues avant. Les ponts avant et arrière sont dotés de différentiels autobloquants tarés respectivement à 25 et 45% afin d'assurer une efficacité optimale. Côté freinage, la Lamborghini Murciélago SV s'en remet à des disques en carbone-céramique.

Reste qu'il ne faudra pas traîner pour espérer s'installer aux commandes de la Lamborghini Murciélago LP 670-4 SuperVeloce : seuls 350 exemplaires seront produits. En même temps, le tarif avoisinant les 300 000 euros risque de calmer quelques enthousiasmes...

Avis des propriétaires

Commentaires